1Q84, Livre 3 : Octobre-Décembre d’Haruki Murakami

Attention Spoiler ! – A ne pas lire si vous n’avez pas lu le premiers tomes !

Titre original: 1Q84, Book 3

Editeur : Editions Belfond

Note: 4/5

L’histoire

Apres avoir tentée de mettre fin à ses jours, Aomamé a entendu la voix de Tengo qui l’appelait. Elle est maintenant déterminée à le retrouver et le guette tous les soirs de son balcon. Elle sait qu’il reviendra sur le toboggan pour regarder les lunes.

De son coté, Tengo doit s’occuper de son père. Il est plongé dans le coma et Tengo décide de s’installer pour quelques temps dans la ville des chats.

Ushikawa est chargé de retrouver Aomamé pour la livrer aux Précurseurs. Avec son instinct redoutable, il suspecte un lien entre Aomamé et Tengo.

Tout ce petit monde se cherche, mais qui retrouvera qui en premier ?

Mon avis

Ce tome étant le dernier, je m’attendais à ce que Aomamé et Tengo se rencontrent et que j’ai enfin toutes les réponses à mes questions. Effectivement ils finissent par se rencontrer après s’être ratés plusieurs fois. En ce qui concerne les réponses à mes questions, je crois qu’il aurait fallu un quatrième tome…

Ce troisième tome est un peu différent des autres dans sa structure car au lieu d’alterner les chapitres entre Aomamé et Tengo, un troisième protagoniste est ajouté : Ushikawa. On avait rencontré ce personnage brièvement dans le deuxième tome lorsqu’il propose de l’argent à Tengo. Ushikawa est un peu un homme de main qui mène des enquêtes de manière pas très légale. Il est intelligent et a surtout une très bonne intuition. On apprend qu’il a pour mission de retrouver Aomamé après le meurtre du leader.

Que dire de ce tome 3 ? Il est intense. De grands moments de tension, l’attente de la rencontre…  Je l’attendais avec beaucoup d’impatience.

Mais quelle fin ! Je suis un peu restée étonnée et confuse par la fin. On a finalement beaucoup de questions qui restent en suspens et j’ai un peu envie de dire : mais où est la suite ? Car au final, j’ai finalement l’impression que 1Q84 était une romance axée sur ces retrouvailles entre Aomamé et Tengo que le lecteur attend tant.

Lors de ma critique du premier tome, j’avais dit que les descriptions étaient très nettes et au final très précises. Je trouve que ça ne rend fait que renforcer l’impression de confusion que l’on a lorsque l’on a le contraste des vies de Aomamé et Tengo qui sont aussi bien détaillées et le monde des Little People dont on sait si peu de choses ou encore des Précurseurs dont on a peu d’information. Ceci renforce mon impression que toute l’histoire n’est au final qu’un prétexte pour Aomamé et Tengo de se retrouver, car tout est fait pour que cela arrive et les évènements les poussent l’un vers l’autre.

Avec du recul et après avoir réfléchi à ce que je venais de lire, j’ai trouvé que c’était un très beau roman avec une belle histoire d’amour, dans un monde qui cache une sorte de poésie qui me dépasse un peu par moment. Je pourrais un peu comparer l’aventure des deux amoureux à un rêve. En effet, il semblerait qu’ils se soient retrouvés dans un rêve pour mieux se rencontrer.

J’ai encore une fois trouvé l’écriture très belle. Une fois que l’on accepte le fait que ce roman est avant tout une histoire d’amour et que tout tourne autour d’Aomamé et Tengo, je pense que cela permet de prendre plus de recul et d’apprécier le roman. Tout du moins, c’est mon interprétation. Je pense que chacun doit se faire sa propre opinion car cette trilogie reste quand même très particulière. Je suis contente d’avoir eu les trois tomes sous la main car je pense vraiment que ces trois tomes pourraient ne former qu’un seul livre tellement l’histoire n’a vraiment pas de sens avec les tomes individuels.

J’ai découvert Haruki Murakami avec 1Q84, je suis assez curieuse de découvrir d’autres de ses romans.

Mes chroniques des autres tomes: tome 1, tome 2.

Publicités

4 réflexions sur “1Q84, Livre 3 : Octobre-Décembre d’Haruki Murakami

  1. Pingback: 1Q84, Livre 2 : Juillet-Septembre de Haruki Murakami | La tête dans les livres

    • Je pense qu’il est très possible que tu restes sur ta faim… Il y a beaucoup de questions en suspens, mais du coup c’est pour ça que je le vois maintenant surtout comme une romance, tout le reste (les Little People, Fukaeri, etc) ne sont que accessoires. Pourtant, j’aurais bien aimé en savoir plus sur ces éléments extérieurs…
      Bonne lecture 🙂

  2. Pingback: 1Q84, Livre 1 : Avril-Juin d’Haruki Murakami | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s