Cocktails, rumeurs et potins de Marisa Mackle

Après avoir lu 1Q84 et des classiques, j’avais envie de lire un livre léger et sans prises de tête. Une copine m’a donc prêté ce livre et il a parfaitement répondu à mes attentes ! Je ne lis pas beaucoup de chick-lit, juste les livres que l’on me prête. Ma culture dans ce domaine se résume à Confessions d’une accro du shopping et Le diable s’habille en Prada !

Ce livre rentre dans mon challenge destin de femmes. Quoi de mieux que de la chick-lit pour rentrer dans ce challenge ? En plus, ce livre me fait passer dans la catégorie Femme libérée!

Titre original: Chinese Whispers

Editeur : Editions Marabout

Note: 2.5/5

L’histoire

La colocataire de Fiona vient de partir. Fiona se retrouve donc avec un loyer à payer et un boulot qui ne lui plait pas. Elle est célibataire et vient d’avoir 30 ans. Rien ne semble aller pour Fiona et la nouvelle colocataire qu’elle se trouve, Bunny, semble très bizarre. Mais tout à coup, une opportunité de voyage à Buckingham se présente et la, elle fait la connaissance de Angela-Jean alias A-J. Les choses se bousculent et la vie de Fiona n’est plus aussi tranquille et misérable !

Mon avis

Rien de bien nouveau ici, on retrouve Fiona, tout juste 30 ans avec quelques kilos en trop, pas de copain et dont le sport préféré est le shopping. Par quelques rebondissements et coups de chance, elle va se retrouver propulser dans le milieu de la presse people, des cocktails et soirées en tout genre. Et hop, on se retrouve dans un mélange de Bridget Jones – dont je n’ai vu que les films – et Le diable s’habille en Prada en plein milieu de Dublin – peut-être un peu moins glamour tout de même.

Néanmoins, j’ai été assez surprise de découvrir que Fiona était toutefois assez intelligente et débrouillarde et ne s’en tire vraiment pas mal dans la plupart des situations. Elle a des réactions assez logiques et on ne peut pas lui reprocher de ne pas y mettre du sien. Peut-être que c’est aussi parce que pour moi l’héroïne typique de ce genre de romans a un bon cœur mais est plutôt maladroite et vis dans son monde.

Le roman tourne aussi autour d’Angela-Jean et Bunny, la nouvelle coloc. Angela-Jean est la caricature parfaite de la journaliste hautaine et prête à tout pour un bon scoop. Tandis que Bunny est la nouvelle colocataire fragile et pas très bien dans sa peau qui se transforme sous les yeux de Fiona. En y réfléchissant bien, tous les personnages sont plutôt intelligents et cela donne un livre gentil avec quelques situations comiques, mais rien d’exceptionnel.

On passe tout de même beaucoup moins de temps dans le monde de la presse que ce à quoi je m’attendais, tout le livre est concentré sur la vie de Fiona et ses relations avec ses copines. Notamment la situation de Bunny qui est assez atypique.

Le livre se lit vite et très facilement. Cette chronique sera courte, parce que je ne veux pas en dire trop sur le livre. Les éléments un peu atypiques du livre font son charme et la découverte fait partie du jeu.

Donc voilà, c’était un bon livre entre deux lectures pour m’aérer l’esprit ! Ni très bon, ni mauvais 🙂

Publicités

5 réflexions sur “Cocktails, rumeurs et potins de Marisa Mackle

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [1] | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s