Typhon sur Hong Kong de John Burdett

J’ai découvert John Burdett avec ce livre, il est apparemment habitué de l’Asie du sud-est et n’en est pas à son premier polar !

Titre original: The last six million seconds

Editeur : Folio

Note: 3/5

L’histoire

Hong Kong, 1997, quelques mois avant la restitution du territoire aux Chinois par les Britanniques. Trois meurtres ont été commis de façons horribles : on a retrouvé des restes humains de trois personnes passées vivantes au hachoir industriel.

L’inspecteur Chan est sur l’enquête et récupère en pleine mer les têtes des victimes : deux asiatiques et une femme blanche. Les autorités chinoises semblent également s’intéresser aux meurtres.

Que s’est-il passé ? Règlements de comptes entre mafias locales ? Ou l’affaire cache un scandale politique qui pourrait compromettre les relations internationales entre l’Asie et l’Occident ?

Mon avis

On m’a offert ce livre car je connais bien Hong Kong. Il est vrai que c’était assez amusant de reconnaitre les lieux dont parlait le livre, mais au-delà de l’aspect anecdotique, cette lecture a été très instructive sur l’environnement politique et historique de Hong Kong.

La période choisie n’est tout d’abord pas anodine. A quelques mois de la passation du pouvoir au Chinois, les relations sino-britanniques sont tendues et doivent être traitées avec soin. Il est bien reflété le climat de peur qui régnait à l’époque à Hong Kong. Tout le monde pensait qu’il allait se passer une sorte de révolution une fois que la Chine serait au pouvoir.

Au début du roman, l’aspect politique m’a un peu freinée dans ma lecture et j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Il est vrai que tout tourne autour de la politique et on se rend compte que même si les meurtres sont le point de départ de l’histoire, c’est avant tout la base d’une intrigue politique beaucoup plus complexe.

Les meurtres sont d’une violence inouïe, les soupçons se portent donc sur les mafias locales qui sévissent à Hong Kong mais aussi dans le monde entier. Le crime organisé n’est donc pas en reste et c’était assez intéressant d’avoir un aperçu de leurs activités dans le livre.

A plusieurs reprises, l’inspecteur Chan est menacé d’être retiré du dossier. Ce personnage est particulier et intéressant, il est eurasien, un mélange de deux cultures avec un passé assez lourd. Je pense que ce choix n’est pas dû au hasard dans le sens ou ce personnage est représentatif de la ville elle-même qui est un mélange d’Asie et d’Occident. Je me suis très vite attachée à ce personnage, un flic droit et intelligent, traumatisé par les communistes qui ont tué sa mère quand il était plus jeune.

Les autres personnages sont aussi intéressants mais je ne les ai pas trouvés attachants. La plupart ne font que passer, on a des personnes blessées par la vie, qui essayent tant bien que mal d’arriver à leur fin mais toujours de manière maladroite. Je pense par exemple aux parents de Claire, l’une des trois victimes. Ou encore Emily, une chinoise qui se retrouve au cœur d’intrigues qui la dépassent et elle se sent utilisée.

Le dénouement de l’histoire a été une vraie surprise. Dans les dernières pages du roman, on finit sur une scène très très glauque qui ne donne pas envie de se promener dans les rues de Hong Kong.

C’est donc un bon thriller même s’il m’a fallu un peu de temps pour rentrer dans l’histoire. L’histoire est vraiment intéressante pour le côté politique et Hong Kong est un environnement un peu exotique pour des intrigues un peu glauque.

PS : Je préfère de loin le titre en VO que je trouve beaucoup plus impactant et qui permet de bien ressentir le compte à rebours avant le changement de statut de Hong Kong…

Publicités

10 réflexions sur “Typhon sur Hong Kong de John Burdett

  1. Je vais essayer de retenir cette couverture. Je ne note pas car j’ai une tonne de polars qui m’attend. Mais ton billet est très tentant.

    • Il y a tellement de bons polars! Si tu le lis, j’espère que tu aimeras! Il y a des scènes qui m’ont laissé une image très violente dans la tête et en même temps j’ai beaucoup aimé avoir Hong Kong comme cadre 🙂

  2. Ce livre me tente beaucoup, je vais de suite l’ajouter à ma wish list! J’aimerais justement en connaitre un peu plus sur Hong Kong et son passé sous indépendance britannique.

    • C’est une période super intéressante! En plus, je n’imaginais pas à quel point les gens pouvaient avoir peur de ce moment et j’ai demandé autour de moi, les gens s’attendaient à une révolution du jour au lendemain! Au final rien de tel… Mais plutôt de petits changements au fil des années… Si tu as l’occasion de le lire, j’espère que tu aimeras 🙂

  3. C’est accessible pou quelqu’un qui ne connait pas du tout Hong-Kong, tu crois? Ca donne envie en tout cas vu que je ne connais pas du tout cette partie du monde. Cane peut pas faire de mal à la culture G

    • Oui, je pense que c’est accessible car ne serait-ce que pour l’aspect historique, c’est intéressant! Les noms des différents quartiers ne te diront juste probablement rien, mais je me dis que j’ai déjà lu des livres qui se passaient dans des lieux que je ne connaissais pas!

  4. Pingback: Si on parlait de… livres qui nous donnent envie de voyager | La tête dans les livres

  5. Pingback: Top Ten Tuesday – Anecdotes en lien avec des romans | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s