Uglies de Scott Westerfeld

Le premier tome de cette série a atterri dans mes mains lorsque je l’ai trouvé d’occasion lors d’une vente de charité – je n’aime habituellement pas trop acheter d’occasion, mais pour une bonne cause… j’ai bien fait ! A part que je n’avais pas la suite sous la main immédiatement mais ça a été vite corrigé!

Titre original: Uglies

Editeur : Editions Simon Pulse (lu en anglais)

Note: 4/5

L’histoire

Tally a presque 16 ans et est encore une Ugly. Elle attend avec impatience son anniversaire afin de subir l’opération qui lui permettra de devenir Pretty et de retrouver son meilleur ami, Peris, dans New Pretty Town. Quelques mois avant son anniversaire, Tally rencontre Shay. Une jeune fille insouciante qui n’a pas l’air d’avoir envie de devenir Pretty. Shay lui dit qu’il existe des gens qui ne veulent pas devenir Pretty et elle lui propose de fuir avec elle.

Tally refuse, mais lors de son anniversaire, elle n’est pas transformée en Pretty comme prévu. On lui demande de retrouver Shay, sinon elle ne deviendra jamais Pretty. Va-t-elle trahir son amie ?

Mon avis

J’avais lu pas mal d’avis positifs sur cette saga et pourtant j’hésitais encore à la commencer. En effet, j’avais peur que l’environnement soit vraiment trop jeunesse et surtout superficiel. En effet, en lisant le résumé qui parlait de Pretty et Ugly, ça me paraissait très porte sur l’apparence et en même temps un peu simpliste comme concept. Un monde où tout le monde se trouve moche du coup à 16 ans tout le monde subit des opérations de chirurgie esthétique ?

Finalement, quelle surprise ! Le livre est loin d’être aussi superficiel que ce que j’avais craint, et bien qu’il y a des éléments très prévisibles et que l’on devine facilement – comme le grand secret d’Etat sur les opérations – j’ai trouvé que c’était bien écrit et qu’on ne s’ennuyait pas !

J’ai trouvé le concept intéressant: parce qu’avant il y avait des gens beaux et d’autres non, cela entrainait de la jalousie et des guerres. Alors que si tout le monde est beau, tous les problèmes sont réglés ! C’est en tout cas ce qu’on enseigne aux plus jeunes dans le monde de Tally. En gros, tout le monde fini avec la même tête à l’âge de 16 ans !

Tally est un personnage attachant et finalement plus réfléchie qu’elle n’en a l’air au début. Quand le livre commence, elle veut vraiment devenir Pretty et ses arguments ne sont vraiment pas si bêtes. Bien qu’elle ne fait que réciter de la propagande retenue dans ses cours de classes, j’ai trouvé que ce n’était pas juste devenir beau pour devenir beau, mais il y avait derrière tout ça quelque chose de réfléchi et travaillé. Vous l’aurez compris, Tally est un personnage classique de dystopie qui accepte son monde tel qu’il est et ne pense pas une seule seconde qu’il pourrait être différent.

On est loin d’avoir beaucoup de surprises dans l’histoire en elle-même car le schéma est assez classique, mais j’ai beaucoup apprécié Tally et le voyage qu’elle entreprend pour rejoindre Shay. J’avais l’impression d’être un peu dans Hunger Games en mode survie dans les bois ! Je pense que c’est d’ailleurs la partie que j’ai préféré, cette quête dans la nature et sa découverte de ce qu’il y a au-delà de la ville. Je me dis d’ailleurs qu’elle s’en sort plutôt bien pour quelqu’un qui n’était jamais sorti de son confort !

Malgré quelques défauts qui ne gâchent en rien la lecture, c’est un livre qui se lit bien et qui nous plonge dans un environnement agréable. Je n’ai pas eu l’impression de lire une énième dystopie et je suis rentrée facilement dans le monde d’Uglies !

Vous pouvez retrouver mon avis sur les autres tomes: Pretties, Specials, Extras.

33 réflexions sur “Uglies de Scott Westerfeld

  1. J »ai lu ce livre y’a un bon moment, j’avoue que je l’ai bien aimé, mais pas au point de lire toute la suite. La pensée qui est derrière est intéressante mais le style est un peu bambin.

  2. J’ai les 3 premiers dans ma PAL, il faut que je me motive à commencer !! 😀 Contente de voir que ça t’a plu !! au fait je t’ai taggué sur mon blog ^^Bisous !

  3. Comme tu le sais et je le redis, j’ai adoré cette série de livres !!! Je trouve que c’est une histoire qui change.
    Contente qu’elle t’ai plu !! En tout cas, tu l’as lu très vite !! =)

  4. Pingback: Uglies, tome 2: Pretties de Scott Westerfeld | La tête dans les livres

  5. Pingback: Uglies, tome 3 : Specials de Scott Westerfeld | La tête dans les livres

  6. Pingback: Uglies, tome 4 : Extras de Scott Westerfeld | La tête dans les livres

  7. J’avais aussi bcp accroché avec cette saga à l’époque. Comme toi ce que j’avais préféré était sa fuite vers al fumée et sa vie une fois la bas. Je le relirais maintenant je pense que je lui trouverais les mêmes petits défauts que tu soulèves mais à l’époque, j’avais vraiment bien aimé le concept et trouvé l’histoire bien ficelée

  8. Le thème abordé m’a de suite plus, même avant que je ne commence ma lecture. Parce que c’est un vrai problème et de nos jours, beaucoup de personnes souffrent du regard des autres. Donc à la base, ce livre me parle et me paraît très intéressant. Il me tarde maintenant de voir ce qu’est devenu Tally dans le tome 2 !!!
    Bisous ^^

    • Oui, c’est vrai que c’est un problème important dans notre société contemporaine! J’ai un peu moins aimé le 2, mais j’ai tout de même passé un très bon moment avec la suite! Bonne lecture du tome 2 quand tu en auras l’occasion 🙂

    • Hahaha, entre les livres que je lis qui sont dans ta PAL et ceux dans ta LAL… Tu devrais tout de même pouvoir équilibrer un peu ^^
      Comment tu construis ta LAL? Est-ce que c’est aussi un peu ta wish list?

      • Oui mais je ne lis pas aussi vite que j’achète :p
        Pour moi LAL et wish list c’est du pareil au même puisque LAL = liste à lire. Elle me sert de base pour ma PAL. Comment je la construis? Avec des tentatrices telles que toi, lol!

        • Ah ok! Je pensais que la LAL était composée des livres que l’on devait lire pour les challenges par exemple alors que la wishlist était la liste des livres que l’on voulait lire!
          Je m’y perds encore dans ces termes de la blogosphère ^^

  9. J’ai bienaimé ce livre mais j’ai étédéçu par lessuivants.

    En revanche, les deux premeirs tomesm’ont fait réfléchir. Est-ce vraiment une dystopie de vivre avec une puce au cerveau, si on estheureuxau final, faussement certes, mais jecrois que çavaut le coup.

    C’estpour ça que j’ai aimé ce livr,pour ce questionnement. Jusqu’où est_on prêt à allerpour vivre heureuxdans unmonde stable?

    • Moi j’ai bien aimé la saga, même si le dernier tome était vraiment à part. Je comprends tes questions, mais est-ce que être heureux justifie le prix de sa liberté? Et après on peut partir dans de longues réflexions sur ce que c’est vraiment d’être heureux! 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s