Anna Karénine de Léon Tolstoï

Voici un magnifique livre que j’ai lu en lecture commune avec Safran!

Titre original: Anna Karenina

Note: 4/5

L’histoire

Dans une société russe très fermée et attachée aux conventions à la fin du XIXème siècle, Anna Karénine évolue avec grâce et élégance. Sa réputation est impeccable jusqu’à ce qu’elle rencontre l’officier Wronsky. Ils vont vivre une histoire d’amour passionnée au mépris des codes de l’époque.

Une magnifique fresque de cette société russe qui se repose sur les apparences et l’hypocrisie des relations.

Mon avis

Quel livre! J’avoue que le nombre impressionnant de pages me faisait peur mais une fois lancée, je ne me suis pas arrêté! Tolstoï a une plume qui se lit très facilement.

Le livre porte le nom d’Anna Karénine, pourtant cette femme n’est pas le seul personnage principal du livre et elle n’apparaît d’ailleurs que bien tard. On ne la voit pas avant je chapitre 18. Certes, les chapitres sont courts mais on a le temps de faire connaissance avec beaucoup d’autres personnages avant de la rencontrer. Le roman foisonne de personnalités qui ont tous des traits de caractères bien particuliers. On a donc Oblonsky, le frère d’Anna, un personnage haut en couleur, facile à vivre et très superficiel. Puis il y a Levine, un très bon ami d’Oblonsky qui vit à la campagne et est amoureux de la jolie Kitty. Kitty appartient à la famille Cherbatsky, elle est aussi la sœur de Dolly la femme d’Oblonsky. Mais Kitty est amoureuse de Wronsky avant qu’il ne l’abandonne lâchement pour suivre Anna Karénine. Tout tourne autour de ces familles et ces personnages.

Parlons de l’histoire d’amour entre Anna et Wronsky. Anna, bien sous tous rapports, voire idéalisée dans le livre, est mariée depuis longtemps lorsqu’elle rencontre Wronsky, un comte jeune et charmant. Entre les deux, c’est le coup de foudre mais aussi le début d’une longue histoire d’amour compliquée et passionnelle. Compliquée car dans cette Russie de la fin du XIXème siècle, respecter les conventions et sauver les apparences, c’est tout ce qui importe. Ils vont donc se retrouver enfermés dans cette relation qui pourrait les rendre heureux mais finalement gâchée par la société qui les entoure. Commence alors une lente descente aux enfers pour Anna, le début d’une déchéance morale.

Le livre est ponctué de débats sur la société russe, la vie à la campagne, la place de l’administration russe… La vie à la campagne est représentée par Levine, une vie que Tolstoï présente plus saine, loin des conventions sociales de Moscou ou Saint Petersburg. Lorsque le jeune homme vient en ville, il s’y sent mal, il est oisif est malheureux.

Pour moi, Anna Karénine est donc plus une fresque sociale  et une critique des conventions, qu’un livre sur Anna elle-même. Bien sûr, Anna y joue un rôle important et sert à illustrer tout ce que cette société a de faux et d’hypocrite. J’ai eu beaucoup de peine pour elle, mais aussi pour son mari. Cet homme qui veut absolument bien faire mais ne sait pas quoi faire, aussi emprisonné dans le carcan de cette société rigide.

Les histoires d’amour dans ce roman ne sont pas des plus belles et des plus heureuses, je trouve qu’elles sont même plutôt pessimistes. Lorsque les couples pensent avoir ce qu’ils veulent, de nombreux problèmes surviennent, de la jalousie, des interrogations…

J’en suis sortie un peu déprimée mais j’ai tout de même trouvé que c’était un très beau roman qu’il faut lire. Si les pavés ne vous font pas peur et que vous voulez plonger dans la société russe du XIXème siècle, n’hésitez pas !

 Le film

J’ai vu le film « Anna Karénine » avec Keira Knightley. Le film se concentre beaucoup sur les relations Anna-Wronsky-Karénine. Le scénario est plutôt fidèle au livre et traduit bien la déchéance d’Anna.

Les décors sont particuliers. Beaucoup de scènes se passent dans un théâtre, notamment lorsque les scènes se passent à Moscou ou à Saint Petersburg. J’ai trouvé ça plutôt pertinent dans la mesure où la société russe joue vraiment des rôles et est toujours en représentation. Néanmoins, je pense que lorsque l’on n’a pas lu le livre, peut-être que le film peut paraître un peu long et on y voit surtout une histoire d’amour.

Vous pouvez retrouver l’avis de Safran ici!

Publicités

52 réflexions sur “Anna Karénine de Léon Tolstoï

  1. Je tiens à souligner que l’approche de la vie à la campagne doit vraiment être longue… On ne peut pas dire que la vie des paysans soit des plus passionnantes xD. Par contre, tu m’intrigues assez avec cette histoire d’amour particulière.

    • Oui, je t’avoue que la vie à la campagne (et surtout les réflexions sur la vie à la campagne) sont parfois un peu longues… Heureusement que la plume de l’auteur est plutôt agréable à lire!! 🙂

  2. J’ai beaucoup aimé cette fresque sur la Russie impériale. Mais Anna et Vronsky ne m’ont pas passionnée outre mesure. J’ai été bien plus avide des aventures de Lévine.

    • Moi Lévine me faisait un peu de peine, haha. En fait, tous les personnages m’ont fait plus ou moins de la peine, je pense qu’il n’y a que Oblonsky, qui s’en sort pas trop mal avec son insouciance!! 🙂

  3. J ai essaye de le lire l année dernière en plein dans mes révisions, du coup je l ai abandonné en cours de route, un peu dépassée par mon retard et je l ai laisse sur un coin de mon étagère ^^. J aimais bien la plume de tolstoi, sa façon de décrire les personnages, une vraie immersion dans leurs pensées. Je le recommencerai probablement un jour :).
    Concernant le film, ça a été un beau coup de cœur. Mais bon, je ne m attendais pas a moins de la part de Joe Wright !

  4. J’ai beaucoup aimé le livre. Léon tolstoi écrit de manière très lisse et quand on lit un livre de 900 page ça peut aider …. J’ai beaucoup aimé les débats qu’apporte livre même si j’avoue avoir sauter deux trois pages vers la fin …
    Au contraire, le film ne m’a autant plus. C’est un beau film mais assez réducteur de l’œuvre de tolstoi. Selon moi la relation Anna/vronsky est un peu …chiante … Disons que j’aurais aimé que le livre reprenne un peu le côté critique du livre.

  5. C’est vrai que c’est un beau roman mais l’histoire d’amour d’Anna et Vronsky ne m’a pas passionnée du tout ! J’ai nettement préféré le personnage de Levine et toute la description de la société russe à cette époque.

    • Tu n’es pas la première à me le dire! C’est vrai que l’histoire de Lévine est au moins plus originale et nous apprend plus de choses alors que celle d’Anna et Wronsky est assez destructrice… Mais j’ai aimé les deux aspects du roman 🙂

  6. Ton avis me rassure ! Je repousse cette lecture depuis longtemps à cause de sa taille mais aussi car j’avais un peu peur du style de l’auteur ! J’espère maintenant pouvoir découvrir ce titre rapidement !

    • Pour la taille, il pèse effectivement son poids, mais pour le style de l’auteur, j’ai été surprise de voir que c’était une écriture simple et très lisible. On se laisse porter par l’écriture et c’est très agréable! 🙂

  7. Le film m’a déçu par rapport au livre, non pas que j’en attendais plus, mais l’ambiance ne collait pas vraiment. D’autant plus dommage que j’aime beaucoup Keira Knightley.

  8. Promis, je le lirai dès que possible. ^_^ C’est tout à fait le genre de livres qui peut me plaire. J’aimerais voir le film aussi.
    Passe une bonne soirée 🙂

  9. je ne l’ai pas lu ni vu le film mais j’avoue que tu m’intrigues. Je tenterais peut etre le film d’abord avant quand j’en aurais l’occasion.

    • Oui, regarder le film peut déjà te donner une indication de ce que tu vas trouver dans le livre! Néanmoins, le film réduit beaucoup toute l’histoire autour de la romance Anna Karénine-Wronsky alors que le livre est plus complet et est une vraie fresque de la société russe… A voir si ça t’intéresse, ça fait quand même 1000 pages ^^

  10. Je l’avais emprunté à la bibliothèque il y a quelques mois et finalement, je n’avais pas eu le temps de le commencer… Il faut dire aussi que comme toi son nombre impressionnant de page me faisait (et me fait encore) bien peur ! Il faut que je retentes l’aventure du coup 😉
    Surtout que ton avis est plutôt encourageant !
    Je ne savais pas qu’il y avait un film….

  11. Ce roman est dans mon énooorrrrrrrrrrrrrrme PAL ! Merci de ton avis qui me donne vraiment envie de le lire. J’ai déjà entendu dire qu’il se lisait très bien, ce qui est super vu le nombre de pages, effectivement!

  12. Ah ce livre a bercé mon enfance 🙂 Mon livre préféré de l’époque! Il faut dire que quand on lit de la littérature russe, on ressort rarement non déprimé. Ils ont le don de nous présenter des couples qui ne sont pas idylliques et qui finissent rarement comme dans un conte de fée, mais c’est justement ce que j’adore chez eux 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s