Esprit d’hiver de Laura Kasischke

Merci beaucoup à Lydie pour ce prêt ! Plutôt un bon moment lecture malgré quelques longueurs…

Titre original: Mind of Winter

Editeur: Editions Christian Bourgeois (276 pages)

Note: 3,5/5

L’histoire

Holly se réveille le matin de Noël avec le sentiment que quelque chose les a suivi de Russie jusqu’à chez eux. Mais quel est ce « quelque chose » qui les aurait suivis treize ans plus tôt alors qu’ils allaient chercher leur fille adoptive à l’orphelinat en Sibérie? Elle se retrouve très vite seule dans la maison avec sa fille, Tatiana, alors que son mari est parti chercher ses beaux-parents et qu’un blizzard souffle dehors. C’est un étrange jour de Noël qui commence pour Holly…

Mon avis

Je ne savais pas vraiment comment catégoriser ce livre. Ce n’est pas vraiment un thriller, pourtant il y a un certain suspense et une ambiance très sombre qui s’en dégage. On vit tout le roman du point de vue de Holly. Tout le livre est un flot continu de ses penses, sans chapitre avec de gros paragraphes. Et tout est très détaillé (on va jusqu’à avoir le détail du  temps que l’écran de son téléphone met pour s’éteindre). Ses moindres actions et pensées sont décrites ce qui donne au texte un rythme assez lent.

En ce matin de Noël, Holly se retrouve donc seule avec sa fille Tatiana pendant que son mari est parti chercher ses beaux-parents et que ses invités annulent un par un à cause de la tempête de neige. Livrée à ses pensées, elle ressasse le passé. En particulier le moment où Tatiana a été adoptée. Elle commence sa journée avec cette pensée obsédante: quelque chose les a suivis de Russie jusqu’à chez eux.

Bien sûr, je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’elle était folle. Je n’étais pas sûre de où menait le roman mais j’avais vraiment très envie de connaître le dénouement de cette histoire. Holly m’a tout de même parue plutôt antipathique. On sent qu’elle n’est pas quelqu’un de stable, qu’elle a été très marquée par son histoire familiale difficile et peut-être aussi par sa frustration de ne pas être devenue poète. Elle porte des jugements sur tout et très vite elle m’a énervée même si elle arrivait à me faire partager ses angoisses. Les pensées d’Holly se partagent en deux parties : ses soucis pour ce jour de Noël puis ses souvenirs de l’orphelinat où ils ont été chercher Tatiana. Cette adoption semble être la clé de ce qui obsède Holly, cette impression que « quelque chose » les a suivis jusqu’à chez eux.

Vers la fin, le livre m’a vraiment donné des frissons à cause des comportements bizarres de Tatiana et des réactions d’Holly. Au fur et à mesure du livre, on a des indices sur ce qu’il se passe et sur ce qu’il s’est passé mais la fin devient vraiment angoissante lorsque l’on est prêt à toucher au cœur du problème.

Finalement, j’ai passé un bon moment avec ce livre mais je peux comprendre qu’il ne plaise pas à tout le monde tellement l’écriture est particulière, en particulier le mode de narration et l’on est noyé sous des détails qui font que le rythme du livre est assez lent. Le personnage d’Holly ne doit pas aider aussi. Donc je ne le recommanderais pas à tout le monde mais si vous aimez les histoires psychologiques, que les récits lents ne vous font pas peur et le peu de personnages aussi, alors tentez cette lecture!

Publicités

24 réflexions sur “Esprit d’hiver de Laura Kasischke

  1. Je suis heureuse pour ce bon moment de lecture. Tu as tout dit : Une ambiance angoissante, un récit lent et rempli de détails et une Holly insupportable. Je partage tout à fait ta vison de ce roman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s