C’est lundi, que lisez-vous? [51]

Image reprise du blog de Galléane

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Ce rendez-vous est organisé par Galléane et vous pouvez retrouver tous les billets sur son blog.

Ce que j’ai lu la semaine passée:

Une semaine de lectures plutôt courtes et faciles avec Les 100 de Kass Morgan et Au douzième coup de minuit d’Eloisa James!

Ma lecture en cours:

Je suis en train de lire Canal Mussolini d’Antonio Pennacchi, j’ai un peu du mal à rentrer dedans…

Quatrième de couverture:

« Les Peruzzi: dix-sept frères et soeurs, une tribu. Des paysans sans terre, tendance marxiste, à la tête dure et au sang chaud. Parce qu’un certain Benito Mussolini est un ami de la famille, ils abandonnent le rouge pour le noir. En 1932, avec trente mille autres affamés, ils émigrent dans les marais Pontins, au sud de Rome, où démarre le chantier le plus spectaculaire de la dictature. Huit ans sont nécessaires pour creuser un gigantesque canal, assécher sept cents kilomètres carrés de bourbiers infestés de moustiques et bâtir des villes nouvelles. Enfin, les Peruzzi deviennent propriétaires de leurs domaines. Mais tandis que l’histoire emporte les aînés dans le tourbillon des conquêtes coloniales et de la Seconde Guerre mondiale, au Canal, les abeilles d’Armida, l’ensorcelante femme de Pericle, prédisent un sombre avenir. Entre chronique et farce, Pennacchi signe un roman époustouflant où la saga d’une famille sur trois générations croise un demi-siècle de l’histoire italienne. »

Ma prochaine lecture:

J’ai hâte de lire Le messager de Markus Zusak!!! 🙂

Quatrième de couverture:

« Ed Kennedy, dix-neuf ans, chauffeur de taxi, a peu de raison d’être fier de sa vie : son père est mort d’alcoolisme, il est désespérément amoureux de sa meilleure amie, Audrey, et il partage un appartement délabré avec le Portier, son chien – fidèle mais odorant. Il n’a pas grand-chose d’autre à faire que conduire son taxi, jouer aux cartes et boire avec ses amis aussi perdus que lui. Mais un jour, il découvre un mystérieux message dans sa boîte aux lettres : un as de carreau où sont inscrites trois adresses. Que signifie cette carte ? Que va-t-il trouver à ces adresses ? Pour Ed, c’est le début d’une enquête qui va le conduire de mystère en mystère à travers la ville et l’amener à aider les gens qu’ils rencontrent, avec une obsession en tête : qui lui envoie ces messages ? Ed pour y répondre se voit ainsi forcé de se dépasser et à son tour nous questionne : et si nous vivions tous en dessous de nos capacités ? »

Et vous, que lisez-vous? Très bonne semaine à tous!

Publicités

43 réflexions sur “C’est lundi, que lisez-vous? [51]

  1. Il était une fois est une lecture et une saga que je prévois pour bientôt, le messager m’intéresse également s’il est de l’auteur de la voleuse de livre. Excellente semaine!

    • Ca n’a pas été un coup de coeur (loin de là), je pense que c’est parce que j’ai eu du mal à accrocher au personnage masculin principal mais peut-être que ça te plaira plus! Que lis-tu en ce moment? Très bonne semaine 🙂

  2. Je suis très curieuse de lire ton avis sur Le messager, je l’ai reçu aussi mais je ne pense pas le lire tout de suite mais j’aimerais bien savoir ce que tu vas en penser!

    • Ah oui?? Zut, il faudrait que je m’accroche… Franchement j’ai beaucoup de mal ne serait-ce que parce qu’il n’y a pas de chapitre, tout est écrit quasiment d’un bloc et que même si c’est intéressant, le style d’écriture me gêne… Mais je finirais par en venir à bout 🙂
      Bonne lecture!

      • Après, je sais pas ce que ça donne en français, parce que il y a énormément de dialecte veneto-padano dedans, alors je ne sais pas trop comment ils ont traduit ça. Mais, je comprends que ça puisse ne pas plaire. Personellement, le livre me touche probablement parce que je suis italienne et quand je lis ce livre j’ai l’impression d’être en face d’un de ces vieux italiens qui te raconte l’histoire de sa famille avec ce ton typique des vieux italiens campagnards (je sais pas comment le définir autrement, mes grands-parents parlent un peu comme ça, même s’ils ne viennent pas du tout de la même région et qu’ils n’ont pas le même dialecte). Tout ça pour dire que c’est un roman très ancré dans la culture italienne…

        • Ah oui, ça doit effectivement plus te parler qu’à moi! Mais je trouve le sujet vraiment intéressant, juste l’écriture qui ne me donne pas envie de continuer… A voir ce que donne la suite! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s