Le problème Spinoza d’Irvin Yalom

Une nouvelle lecture très intéressante pour Le prix des lecteurs du Livre de poche! Merci à eux pour cette découverte!


Titre original: 
The Spinoza problem

Editeur : Editions Le Livre de Poche (541 pages)

Note: 3,5/5

L’histoire

Bento Spinoza est un juif qui vécu au XVIIe siècle. Alfred Rosenberg est un Estonien qui participa fortement à développer l’idéologie nazie de l’Allemagne du XXe siècle. Tout les sépare et pourtant dans ce livre, Irvin Yalom les rassemble et a imaginé qu’Alfred Rosenberg avait une véritable fascination pour Spinoza. Qu’y a-t-il chez ce philosophe juif qui fascine tant un antisémite avéré?

Mon avis

Roman à deux voix dans lequel on alterne les chapitres sur Benedictus Spinoza ou encore Bento Spinoza au XVII eme siècle et ceux sur Alfred Rosenberg au XX eme siècle. Mais qui étaient-ils et quel est leur lien?

J’ai donc découvert Spinoza, grand philosophe juif du XVIIe siècle, émigré portugais, il vécut en Hollande. Dès le départ, on sent que Spinoza est un juif à part, il se pose beaucoup de questions sur comment être heureux et se questionne sur la religion et sur ses pratiques. Très jeune, il est excommunié. L’auteur nous fait découvrir ce personnage à travers de nombreuses discussions qu’il a avec son professeur de latin et grecque mais aussi un ami de la communauté juive. On sent que ces paroles ont un but pédagogique pour permettre au lecteur de comprendre le contexte historique et comprendre les pensées de Spinoza. Ce procédé m’a beaucoup fait penser au livre Le monde de Sophie de Jostein Garder. On aborde la philosophie sous forme de roman tout en sentant derrière que le but derrière est d’apprendre. Et on y aborde le problème de Spinoza: comment transformer la raison en passion? Il n’y a bien sûr pas vraiment d’actions mais on ne s’ennuie pas. L’écriture est très agréable et rend le tout vraiment abordable.

Du côté d’Alfred Rosenberg, on le découvre tout d’abord adolescent. Mais dès le premier chapitre le concernent, le ton est donné: il deviendra l’un des architectes de l’idéologie nazie. Il a des idées très arrêtées sur la question juive et la pureté de la race aryenne. Mais quel est le rapport avec Spinoza? L’auteur a ici pris le parti de faire d’Alfred Rosenberg un fervent admirateur de Goethe. Or lorsqu’il découvre que Goethe était un fervent admirateur de Spinoza, son problème est donc de comprendre comment un pur allemand aussi intelligent a pu admirer un juif qui a des idées qui pourtant lui parlent et lui paraissent même intelligente? Alfred se demande si on peut considérer que Spinoza était un vrai juif car il avait été excommunié mais en même temps cela irait contre ses principes que la pureté de la race est dans le sang. Bien sûr Alfred est complètement antipathique, c’est un personnage torturé qui dès sa rencontre avec Hitler cherche sans cesse sa reconnaissance. Alfred a de nombreux échanges avec un ami et psychiatre, Friedrich, qui l’aide à comprendre Spinoza et nous permettent d’entrer un peu plus dans ses pensées mais aussi à aborder la philosophie de Spinoza.

J’ai trouvé que l’auteur était très habile, il nous glisse des éléments historiques mais aussi des informations sur la culture juive ou encore l’Allemagne après la première guerre mondiale ou encore l’Allemagne nazie. C’est vraiment très intéressant même si ce livre reste une fiction s’inspirant de personnages réels. L’histoire et la narration sont faciles à aborder, bien sûr, les sujets ne sont pas légers mais ça m’a plu et je pense qu’il pourrait plaire à ceux qui aiment la philo ou tout simplement ceux qui veulent se cultiver un peu!

Publicités

36 réflexions sur “Le problème Spinoza d’Irvin Yalom

  1. Le sujet de ton livre me fait très peur , malgré ton enthousiasme, je me prend à penser « encore une intello qui aimes les tortures de l’esprit ». Je crois que la vérité est plus simple, j’ai peur d’élargir ma bulle.

  2. Je ne savais pas que tu faisais partie du jury du livre de poche, ça doit être très sympa ! Je ne connaissais pas du tout ce titre mais ce que tu en dis donne envie alors je note !

    • Oui!! Pour l’instant c’est une expérience très sympa de lire la sélection du prix des lecteurs 🙂
      Ce livre est en tout cas très intéressant, n’hésite pas si tu aimes les sujets de philo!

    • J’ai trouvé qu’il n’était pas trop prise de tête dans le sens où tout est très abordable, les idées de Spinoza sont exprimées avec des mots simples et sont expliquées grâce à tous les dialogues! Donc, j’ai trouvé ça plutôt bien fait 🙂

  3. Ton avis me donne envie d’en savoir plus ! Par contre, j’avais passé un tellement mauvais moment avec l’auteur il y a quelques années que je ne suis pas vraiment prête à retenter l’aventure…

  4. Spinoza…. ce livre pourrait être pas mal mais avec les 8 heures de philo que j’ai par semaine avec une prof soporifique au possible je ne le lirai pas parce que j’ai fait une overdose de philosophie! 😥

  5. Spinoza ou le cauchemar des explications de texte en philo, ma prof l’adore, nous pas du tout. Je lirais peut être ce livre pour m’en faire une autre idée que celle de « massacreur de week end » 😉

  6. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [53] | La tête dans les livres

  7. Je l’avais repérée il y a quelques temps et je pensais que ça allait être compliqué, mais je vois que la philo est abordée d’un angle assez créatif, avec ces dialogues un peu à la Socrate, qui ont pour but de poser des questions pour élargir l’esprit. J’aime beaucoup le fait de faire dialoguer ses deux personnages, aux idéologies et siècles différents, mais dont finalement les problèmes résonnent et font échos =)

  8. Pingback: Mars… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  9. Haaaa, il me tente ! D’une manière générale, j’aime beaucoup ce que fait Irvin Yalom. Ta chronique m’a convaincue : je l’ajoute à ma wish 😀 Merci pour la découverte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s