Dualed, tome 1 d’Elsie Chapman

Après le buzz fait autour de cette nouvelle maison d’éditions, j’étais curieuse de découvrir Dualed. Je remercie les Editions Lumen et Livraddict pour ce partenariat! Merci également à mes deux copinautes, L’imaginaire de Supy et Parole de Léa pour cette chouette lecture commune! 🙂

Titre original: Dualed, book 1

Editeur : Editions Lumen (347 pages)

Note: 3/5

L’histoire

West vit dans la ville fortifiée de Kersh où chaque enfant nait avec un jumeau génétiquement identique, un Alt. Entre 10 et 20 ans, chacun peut être activé à tout moment et a 31 jours pour tuer son Alt. Un seul peut survivre, sinon c’est la mort pour les deux.

West redoute ce moment mais en même temps elle s’y prépare car elle a vu trop de personnes mourir autour d’elle. Saura-t-elle faire les bons choix pour ne pas se perdre elle-même dans cette bataille contre son Alt?

Mon avis

Alors le verdict? C’est un livre avec lequel on passe un bon moment mais j’ai tout de même noté pas mal de défauts. Tout d’abord le rythme du livre: tout va très vite et cela nous permet d’être dans le vif du sujet tout de suite mais en même temps j’étais assez perturbée car l’histoire manquait de repères spatio-temporels. Je ne veux pas trop en dire mais on a un jour West qui prend un boulot plutôt difficile, le lendemain on a l’impression qu’elle a fait ça toute sa vie. Puis tout à coup, elle est activée. Et c’est arrivé en un clin d’œil. Le temps passe à une vitesse folle pendant son activation! En plus West essaye d’éviter la confrontation, j’aurais aimé que l’auteure développe plus l’état d’esprit de West à ce moment-là. On est un peu trop obligé de deviner les choses à mon goût et de partir dans des suppositions pas forcément validées.

Un autre point qui m’a laissé sur ma faim, c’est lorsque le livre parle d’une rébellion. Je ne vais pas vous en dire plus sur cette rébellion mais je l’ai trouvé assez limité et surtout, je n’y ai pas vu beaucoup d’intérêt. J’espère que c’est vraiment un aspect de l’histoire qui sera développé dans les autres tomes car il y a matière à faire quelque chose d’intéressant – et potentiellement ce qui fait une dystopie quoique je ne suis pas sûre qu’il y ait des règles.

De plus, j’aurais aussi aimé en connaître un peu plus sur l’Alt de West. Cette jumelle qui cherche à la tuer. Bien sûr, je comprends qu’on voit tout du point de vue de West, mais ça aurait été intéressant d’exploiter cette dualité qui fait l’originalité du roman. West est sympathique mais pas si attachante. En y réfléchissant bien, West est assez asociale, elle n’a qu’un ami, Chord, dont elle rejette l’aide et elle a un côté très froid malgré tout ce qui peut être écrit d’autre pour rattraper ses actes.

À la fin, j’ai eu un regain d’adrénaline en lisant les dernières pages. J’avais hâte de lire ces scènes finales même si tout était prévisible, mais je l’attendais depuis longtemps.

Pour conclure, j’ai trouvé que ce n’était pas désagréable à lire, l’auteure utilise des mécanismes faciles qui accrochent le lecteur. Mais comme pour beaucoup de romans jeunesses, j’ai regretté que beaucoup de points ne soient pas assez développés mais gardons en tête que ce n’est qu’un premier tome. Quant à l’écriture, elle laisse à désirer, mais impossible de dire si c’est la traduction ou l’auteure. Dans le même genre il y’a donc mieux, je ne sais pas si celle-ci restera longtemps dans mon esprit même si je serais curieuse de lire la suite!

Encore un grand merci à mes copinautes pour cette lecture commune que j’ai vraiment aimée partager. Vous pouvez retrouver leurs avis ici: celui de Supy et celui de Léa.

 

Publicités

42 réflexions sur “Dualed, tome 1 d’Elsie Chapman

  1. Hm je pense que je vais passer mon tour sur cette saga (surtout que c’est pas comme si je n’avais pas d’idées ou d’envies de lectures !!)
    « et potentiellement ce qui fait une dystopie quoique je ne suis pas sûre qu’il y ait des règles. » => il y a une définition « classique » de la dystopie, qui me semble effectivement de plus en plus oubliée, ou délitée, ce qui fait que je préfèrerais parfois qu’on parle de « néo-dystopies » pour les choses plus modernes qui ne ressemblent plus forcément du tout aux références 1984 ou Farenheit 451 (ou plein d’autres moins connues). J’ai eu un cours là-dessus à la fac (la dystopie version avant 2000), c’était super intéressant ! Je ferai peut-être un article là-dessus un jour. J’ai retenu que les points importants devaient être 1. Le monde ne tourne pas rond à cause de lois, de systèmes mis en place. 2. Présence de totalitarisme, de censure, de manque de liberté important et généralisé. 3. D’où la plupart du temps remise en question du système, tentative de rébellion de la part d’un héros (ou plusieurs), qui justement nous « montre » à quel point ça a été loin, et à quel point ça pourrit la vie des gens. J’avoue que juste au vu de ton résumé, le mot « totalitarisme » a l’air vaguement à côté de la plaque, mais je n’en sais rien, je n’ai pas lu le livre. ^^

    • Ohh merci pour la définition!! Si si, c’est assez totalitaire vu que les naissances sont contrôlées, la nourriture est rationnée, etc. J’imagine que le cours devait être très intéressant, j’adorerais que tu fasses un article dessus!
      Pour en revenir au livre, je pense que dans le genre il y a mieux en effet. Dommage, même si ça se lit bien 🙂

  2. J’attendais avec impatience l’avis d’une copinette sur ce livre! Bon ton avis est mitigé, mais j’ai apprécié ta chronique car tu détailles bien les points forts et les points faibles! Merci pour ton avis, bisou

  3. Je ne m’attarde pas, tu connais mon avis sur ce livre. Bien que ça soit sympa à lire, il y a quand même des petites choses qui gênent. Heureusement que j’ai aimé West ^^.

    • Oui, on sait jamais! Pour moi ça reste mitigé parce que j’atends toujours des dystopies qu’elles soient très bien développées ou alors tellement prenantes que je peux attendre des développements dans le tome 2… Et là, j’ai trouvé que ça aurait vraiment pu être plus approfondi et il y avait quelques incohérences!

  4. Je suis tout à fait d’accord avec la définition du genre de Tesrathilde, j’ai également eu un cours à la fac, on on avait d’ailleurs étudié le meilleur des mondes, et je rajouterai juste que dans ce que j’ai retenue, le héros prend la mesure de ce monde qui est très étouffant par l’amour ou un désir d’amour, ce qui est davantage développé dans les dystopies nouvelles générations.

    • Vous avez toutes les deux eu de la chance d’avoir des cours aussi intéressants! 🙂
      Je trouve ça vraiment sympa d’avoir une vraie définition de dystopie car c’est vrai qu’intuitivement on sait ce que c’est, mais pouvoir mettre des mots dessus c’est toujours plus utile surtout qu’en ce moment c’est tellement à la mode dans la littérature young adult… Et j’avais fini par me baser sur mes comparaisons entre les différentes lectures pour m’en faire une définition 🙂

  5. Ah bah tu vois, j’ai beaucoup moins envie de le lire maintenant ! XD Beaucoup trop de défauts dont je ne pourrais pas faire l’impasse… Je vais donc passer sur cette saga (en même temps, j’ai une quantité astronomique de livres que je veux lire donc pas très grave). C’est dommage quand même car, j’avais trouvé l’idée de dualité plutôt engageante, mais bon.

  6. Pingback: Mon avis sur Dualed | Parole de Léa

  7. contente que malgré quelques points tu ai passé un bon moment. J’avoue que le rythme et l’histoire de la rébellion m’aurait assez déplu je pense aussi, parce que ce n’est pas à quoi on s’attend. Merci pour l’avis !

    • C’est vrai que ce n’est pas forcément ce à quoi on s’attend! Après, je pense que ce qui est dommage c’est que malgré le bon moment que j’aurais passé, ça ne sera problablement pas une lecture inoubliable!

  8. Ah, première critique pas 100% élogieuse que je lis sur ce roman ! Je commençais à me dire que je DEVAIS le lire à tout prix, au risque de rater quelque chose de FABULEUX ^^
    Bon, je ne sais pas, si j’ai le temps, je me lancerais. Merci pour ton avis 🙂

  9. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [56] | La tête dans les livres

  10. J’ai lu pas mal d’avis mitigés mais j’aimerais bien le lire tout de même pour me faire mon propre avis parce qu’il me tente bien tout de même =)

  11. Pingback: Avril… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  12. J’avais oublié que tu avais lu cet ouvrage !^^ Je suis totalement d’accord avec cette fausse rébellion : je m’attendais à autre chose, à des bouleversements plus importants et une véritable réaction des citoyens. Pour moi, tous acceptent le système…
    C’est vrai qu’il y a des facilités. De plus, l’héroïne m’a fortement déplu, c’est dommage car l’ouvrage semblait prometteur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s