Celui dont le nom n’est plus de René Manzor

Je voulais remercier les éditions Kero et plus particulièrement Benoit qui a insisté pour que je découvre ce thriller et il a eu raison!

Editeur : Editions Kero (400 pages)

Note: 4,5/5

L’histoire

A Londres, une serie de meurtres avec des modes opératoires similaires s’enchainent: les victimes sont tuées et éviscérées  par des proches. Que s’est-il passé? Comment ces gens ont-ils pu s’en prendre à ceux qu’ils aiment? L’inspecteur McKenna est perplexe et l’agents spéciale Dahlia Rhymes du FBI vient lui prêter main forte. Ils vont se retrouver beaucoup plus impliquer dans cette enquête qu’ils ne l’auraient voulu…

Mon avis

Quelle histoire! C’est le genre de livre qui commence fort, dès les premiers pages on est dans le vif du sujet. On fait très rapidement connaissance avec nos enquêteurs et c’est parti. Ce que j’ai vraiment apprécié dans ce livre, ce n’est pas seulement l’intrigue principale mais également les personnalités des enquêteurs et des personnages annexes.

J’ai beaucoup aimé l’inspecteur McKenna, un policier un peu bourru mais aussi un père de famille touchant. Il est comme tout le monde en rentrant à la maison, il doit s’occuper de sa famille et j’ai vraiment été touché par sa vie personnelle, on s’attache très vite à lui. Quant à Dahlia, c’est le genre de femme marquée à vie par son passé. Spécialiste du FBI, j’ai aussi aimé son caractère. On apprend à connaitre les deux au fur et à mesure. Tous les deux ont des caractères très différents et je n’ai rien vu venir concernant leurs vies et leurs personnalités.

Du côté de l’enquête, c’est très intense. On arrive directement sur l’enquête d’un premier meurtre, la victime est un important ressortissant américain, d’où l’intervention de Dahlia Rhymes. Mais ces meurtres si particuliers ne s’arrêtent pas là et la série se poursuit à raison d’un meurtre par jour. La tension est donc à son comble et l’enquête avance relativement vite. Le rythme est assez intense mais en même temps, j’ai apprécié que l’auteur prenne le temps de s’attarder sur les personnages.

Si on devine l’une de clés de l’intrigue assez vite, j’ai été surprise en apprenant le mobile. L’enquête est très bien ficelée et on ne peut s’empêcher de tourner avidement les pages pour découvrir la suite. On se retrouve dans l’urgence aux côtés des enquêteurs et on prend en horreur ces meurtres si violents. Il y a tout un côté mystique lié à la religion et aux rites funéraires qui est « intéressant’ bien qu’expilqués dans un contexte morbide. J’imagine que l’auteur a du beaucoup se documenter sur cette partie.

Je n’ai pas envie de vous en dire trop sur l’histoire qui constitue vraiment la force de ce roman. Il n’y a pas de temps morts et quelle fin!!! Après avoir refermé le livre, je me suis passé et repassé les dernières pages dans la tête car jusqu’au bout, on a des détails qui nous tiennent en haleine. Amateurs de thrillers et de sensations fortes, vous l’aurez compris je vous recommande sans modération ce livre qui est à découvrir de toute urgence!

Publicités

39 réflexions sur “Celui dont le nom n’est plus de René Manzor

  1. Je viens de le recevoir aussi et tu me donnes envie de ne plus attendre une seconde, il correspond à tout ce que j’aime 🙂 Tension, personnages intrigants, un début sur les chapeaux de roues et une fin surprenante, miam !

  2. Alors ça c’est un billet enthousiaste qui me donne immédiatement envie de lire ! L’éditeur me l’avait proposé, je viens d’accepter, je crois que j’ai bien fait

  3. Tiens ça me fais penser que j’ai plus lu de thriller depuis un moment ! Il faudrait que je m’y remette !! 😀 Je note ce titre il a l’air chouette !!

    • Oui, n’hésites pas! C’est plutôt original d’en apprendre plus sur les rites religieux (même si j’ai trouvé que c’était sacrement pratique que toutes les victimes aient des origines différentes… haha)! 🙂

  4. Pingback: Celui dont le nom n’est plus de René Manzor | Portfolio Loïc Tamisier

  5. Pingback: Celui dont le nom n’est plus, de René Manzor | Charabistouilles

  6. Pingback: Juin… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s