Park Avenue de Cristina Alger

Voici ma première lecture pour la sélection du prix des lecteurs pour le Livre de poche du mois de juin! Un livre qui nous fait traverser l’Atlantique et nous emporte dans le milieu de la finance et de la haute société de New York.

Titre original : The Darlings

Editeur : Editions Le Livre de Poche (480 pages)

Note: 3,5/5

Quatrième de couverture

Paul Ross a épousé Merrill, fille de Carter Darling, un financier milliardaire. Le jeune avocat sudiste s’est vite habitué au luxe de sa vie new-yorkaise : appartement sur Park Avenue, weekends dans les Hamptons… Lorsque Paul perd son emploi, Carter lui propose de diriger l’équipe d’avocats de son fonds spéculatif, une fabuleuse opportunité alors que le pays connait sa pire crise financière depuis la Grande Dépression. Mais la chance ne va pas durer : à la suite d’un événement tragique, les Darling se retrouvent sous les feux des médias, compromis dans un scandale qui pourrait radicalement changer leur vie. Paul doit alors choisir son camp : sauver sa peau et trahir sa femme et sa belle-famille, ou bien protéger l’entreprise familiale coûte que coûte. Cristina Alger, qui connaît parfaitement le monde dont elle parle, trace un portrait au vitriol de la haute société new-yorkaise face à la grande crise financière de 2008.

Mon avis

Avant de commencer Park Avenue, je n’avais aucune idée de ce que ça allait raconter. Je me doutais que ça serait tout de même une histoire qui se passe à New York grâce au titre et à la couverture mais je ne m’attendais à rien. Finalement, Park Avenue est une sorte de thriller « financier », je ne sais pas comment l’appeler autrement. Ce n’est pas un thriller avec des meurtres mais la tension est bien là!

L’histoire se passe juste après la crise des subprimes, dans un monde de la finance devenu paranoiaque et où il faut savoir tirer son épingle du jeu lorsqu’il le faut. Dès le début du livre, c’est exactement ce que fait Morty Reis, à la tête d’un fond spéculatif assez louche, il se suicide. Lorsque ses proches mais surtout ceux qui travaillent avec lui, l’apprennent, c’est la panique. Qu’est-on prêt à faire pour sauver tout ce que l’on a et pour protéger sa famille? Le sujet aurait pu ne pas être intéressant pour quelqu’un qui ne connaît pas bien le monde de la finance. Et pourtant, je ne me suis pas ennuyée et j’ai avidement tourner les pages pour savoir ce qu’il allait se passer. Tout le suspense était de savoir comment les personnages principaux allaient réagir, qui allaient s’en sortir et qui pâtiraient de ce scandale financier.

Plusieurs points de vue s’alternent dans ce livre et au début on ne connaît pas l’implication ou le rôle de chacun dans l’histoire. J’ai apprécié que l’auteure prenne le temps de développer chaque personnage, même ceux qui jouent un rôle mineur dans l’intrigue. L’histoire est très bien ficelée, on suit tout particulièrement Paul, gendre de Carter Darling qui est celui qui a tout à perdre dans cette histoire. La famille Darling est glamour, riche, puissante. Tout va tourner autour d’eux car ils étaient les principaux partenaires de travail de Morty. D’ailleurs, le titre est assez explicite en anglais et le roman s’intitule The Darlings, tout simplement. On se doute bien que les Darlings et particulièrement Carter, ne sont pas des enfants de choeur pour en être arrivés là. La famille, c’est important, mais jusqu’à quel extrême est-il prêt à aller pour la protéger? Et surtout, saura-t-il faire confiance aux bonnes personnes? J’ai beaucoup apprécié Paul et surtout le couple qu’il forme avec Merril, la fille de Carter Darlings. Ils sont vraiment touchants et j’ai beaucoup aimé qu’ils restent unis dans cette épreuve.

Il y a donc beaucoup de personnages dans ce livre, on cherche où l’auteure veut nous emmener, on ne s’ennuie vraiment pas. Donc même si j’ai un peu vu venir la fin, j’ai passé un très bon moment et je vous le recommande volontiers pour lire quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire et vous retrouvez transporté dans la haute société new yorkaise.

Publicités

41 réflexions sur “Park Avenue de Cristina Alger

  1. Un livre qui parle de l’univers financier me fait un peu peur…. Et tu dis qu’il y a beaucoup de personnages…. Mais tu as quand même réussi à me donner envie de le découvrir! ^_^

  2. Meme si ta chronique me fait envie, j’ai des reserves car ce n’est pas un monde qui m’attire particulierement. Autant j’aime bien en films (the wolf of wall street) mais en livre? Cela dit j’aime les thrillers alors bon, on va voir si je vois ce livre, merci en tout cas 😉

  3. Ah ravie qu’il t’ai plu aussi ! C’est vrai que le titre VO est peut-être encore plus simple et mieux choisi finalement, tant le nom et l’idée de cette famille sont emblématiques. (:

  4. Alors que je ne suis pas fan de la finance, le côté thriller me donnerai envie de m’y plonger pourtant. Ayant adorée Le loup de wall street par exemple, il faudrait que je test ce que ce genre peut m’apporter en livre.

  5. Non pas qu’il n’a pas l’air intéressant, mais j’avoue avoir été très dégoûtée par cette fameuse crise et les scandales qui ont suivi. Donc je pense que j’aurais un grand mal à lire ce roman. Alors que pourtant ta critique me donne envie ! XD

  6. Ah oui au fait, j’ai fait un deuxième blog qui s’appelle : sebovies.wordpress.com.
    Maintenant makinohyd.wordpress.com n’est plus que sur l’Asie donc pour tout ce qui livres, séries, films occidentaux ou culture en général c’est donc sebovies et plus makinohyd. Je voulais faire un blog exprès sur l’Asie et dissocier les deux ^^’

  7. J’en prends note vu ton avis 🙂 Surtout que le contexte pourrait me plaire (comme je fais une licence de gestion j’entends beaucoup parler des scandales financiers ^^)

  8. Pingback: Juin… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s