Chercher Proust de Michaël Uras

C’était ma dernière lecture du mois de juillet pour la sélection du prix des lecteurs du Livre de Poche. Ce livre est un peu un ovni littéraire qui m’a laissé un peu perplexe mais qui est plein d’humour. 

Editeur : Editions Le Livre de Poche (224 pages)

Note: 2,5/5

Quatrième de couverture

À l’âge où les garçons commencent à s’intéresser de près aux jeunes filles en fleur, Jacques Bartel, adolescent ordinaire dont la vie intérieure est aussi riche que la vie sociale est terne, se découvre une idole : Marcel Proust. Toute son existence est désormais « sous domination proustienne ». Ses parents s’en inquiètent, surtout sa mère, qui a lu dans un livre que Proust était homosexuel (et même, un habitué des bordels !).Les années passant, c’est tout naturellement que Jacques devient chercheur en littérature, spécialiste de Proust, voué corps et âme à sa passion, qui finalement, il faut bien se rendre à l’évidence, ne le mène pas à grand-chose. À moins que, de vaines recherches en temps perdu, ne s’annonce une nécessaire métamorphose…

Mon avis

Ce roman m’a laissé un peu perplexe. D’un côté il est très bien écrit, plein d’humour et d’auto-dérision, d’un autre côté j’ai eu un peu de mal à me passionner pour le sujet. Pourtant le livre est court et se lit vite, les chapitres s’enchaînent tous seuls.

Jacques écrit à la première personne dans ce livre et il nous raconte sa vie. De sa passion pour Proust à ses déboires amoureux, tout y passe. Jacques n’est pas précisément le garçon le plus sympathique qui existe, il ne vit que pour sa passion qui est Proust et toute sa vie et ses actes tournent autour de lui et ses œuvres. Il n’est pas très courageux, vit sa vie dans son coin. Finalement, tout au long du livre Jacques va se chercher lui-même. Il peut sembler tellement fermé au monde extérieur que c’est tout de même étonnant qu’il essaye de percevoir ce que les autres pensent de lui.

J’ai beaucoup aimé l’écriture, la plume de l’auteur est agréable et il agrémente la narration de questionnaires imaginaires, mais aussi de quelques points de vue d’autres personnages. Le tout peut sembler fouilli mais on s’y fait.
Je n’ai jamais lu Proust – honte à moi – mais je n’ai pas eu de mal à suivre le livre même si certaines références ont du certainement m’échapper.

Ce n’est donc pas un livre que je recommanderais à tout le monde, l’humour est particulier et le format bien spécial. Je me suis demandé si le livre était autobiographique d’ailleurs. Mais je pense qu’il pourrait plaire à certains d’entre vous pour son humour et son concentré d’auto-dérision.

Ma chronique est donc très courte parce que je pense que ce n’est malheureusement pas un livre qui restera longtemps dans ma mémoire. Je ne pense pas que ça soit un mauvais livre même si je ne l’ai sûrement pas apprécié à sa juste valeur.

Publicités

14 réflexions sur “Chercher Proust de Michaël Uras

  1. Perso j’aurais hésiter à lire se genre de livre,
    (être seul dans une ile , avoir comme seul compagnon se livre , c’est bien aussi le ramassage de coquillages)

  2. La couverture est quand même assez moche (bon après chacun ses goûts mais quand même quoi…), donc déjà je ne l’aurais jamais acheté et en plus le titre ne m’engage pas non plus… Donc bravo pour l’avoir lu ! XD J’espère que tes autres lectures ont été plus passionnantes !

  3. Intéressant…le personnage principal à l’air de ressembler à un des personnages du film « Little Miss Sunshine », un spécialiste de Proust dépressif…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s