Nouilles froides à Pyongyang de Jean-Luc Coatalem

Voici une de mes dernières lectures d’août pour le prix des lecteurs du Livre de Poche. C’est le genre de livre que je n’aurais peut-être pas lu de moi-même mais que j’ai beaucoup apprécié!

Editeur : Editions Le Livre de Poche (187 pages)

Note: 4/5

L’histoire

Que se passe-t-il en Corée du Nord? Se faisant passer pour un agent de tourisme, l’auteur s’embarque, avec son ami Clorinde, dans un improbable voyage en Corée du Nord, pays énigmatique dont rien ne filtre.

Ce livre est le récit de ce séjour dans ce pays mystérieux.

Mon avis

Quelle belle surprise avec ce roman! J’avoue que je suis plutôt frileuse avec les titres originaux et les témoignages, pas que je n’aime pas ça parce que j’en lis trop peu pour pouvoir dire que je n’aime pas. Mais plus parce que ce n’est pas le genre de livre qui au premier abord me fait rêver et me permet de m’évader comme je l’aime dans la lecture. Ce titre avait vraiment de quoi intriguer et le sujet encore plus. L’expérience a été tout à fait concluante et positive! Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et j’ai donc été agréablement surprise.

Dans ce récit qui est en fait le témoignage de l’auteur sur son voyage en Corée du Nord, on parle du voyage lui-même mais aussi de la réalité géopolitique, de ses lectures et autres pensées. Sur la Corée du Nord, je pense que j’en connais le minimum. Mais j’avoue n’avoir jamais vraiment réfléchi à la réalité de la vie là bas. Ok, je savais que c’était une dictature et que les gens étaient torturés et toute leur famille tuée s’ils s’opposaient au régime. Mais pas exemple je n’imaginais pas que la pénurie de nourriture était telle que les coréens ne pouvaient même pas maintenir l’illusion pour les touristes. L’auteur nous raconte que là-bas, son parcours est prévu à la seconde près, il est surveillé et n’a finalement aucune liberté. Pour pouvoir manger, il faut que le restaurant ait été réservé. Je ne sais pas si l’on peut parler de restaurant d’ailleurs tellement les portions ont l’air minuscule. Je me demande même comment les coréens ont pu accepter qu’un agent de voyage vienne visiter le pays pour organiser des tours. Croient-ils vraiment qu’ils renvoient une image de prospérité et de réussite? Sont-ils tellement aveuglés qu’ils pourraient penser que les touristes n’en ressortiraient pas avec l’impression d’avoir traversé un pays pauvre, plein de pénuries et dirigé par un dictateur?

J’ai trouvé le récit vraiment intéressant. Au-delà du voyage que l’auteur raconte, ce témoignage m’a vraiment beaucoup fait réfléchir et j’ai beaucoup appris. L’auteur aborde le sujet avec humour et son ami Clorinde m’a bien fait sourire avec son attitude nonchalante.

Clairement, je n’aurais pas pu faire moi-même ce voyage en Corée du Nord. Imaginez-vous coupé du monde, suivi à la trace, flanqué d’un guide qui ne doit pas vous quitter et privé de passeport. Des libertés que l’on a dans notre vie de tous les jours mais dont on n’imagine pas pouvoir être privés.

Si vous aimez les témoignages, je vous recommande chaudement celui-ci! Avec une touche d’humour, vous apprendrez sûrement quelques faits intéressants. Même si ce que l’auteur a pu voir du pays était limité, on image facilement ce qu’il se cache derrière.

Publicités

28 réflexions sur “Nouilles froides à Pyongyang de Jean-Luc Coatalem

  1. Ce livre ne promet pas l’évasion mais il promet cependant le voyage et la découverte d’un pays. C’est aussi ce qui me plait dans les livres. En plus la Corée du Nord est typiquement le genre de pays où l’on ne peut voyager qu’à travers les livres.
    Bon week end à toi.

  2. J’avais vu l’auteur à la Grande librairie et ça m’avait donné envie de lire le livre, toutefois, je ne pense pas avoir de grosses surprises car j’ai déjà lu et entendu pas mal de témoignages.

  3. Un sujet fascinant que la Corée du Nord. Comme toi, j’en connais bien peu sur ce pays, à part quelques documentaires qui confirme d’ailleurs tes dires et le témoignage du livre : tout est contrôlé, il n’y aucune liberté pour les « touristes » et globalement on a l’impression qu’il s’agit d’une comédie nationale qu’autre chose. Je pense me pencher sur ce livre pour en savoir plus 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s