La Guerre du Lotus, tome 1 : Stormdancer de Jay Kristoff

Un grand merci à Livraddict et aux Editions Bragelonne pour ce partenariat. Un très bon premier tome de fantasy qui a su me surprendre!

Titre original: The Lotus War, book 1: Stormdancer

Editeur : Editions Bragelonne (393 pages)

Note: 4/5

L’histoire

Yukiko est la fille du maître de chasse du Shogûn. Lorsque ce dernier se met en tête qu’il doit chevaucher un tigre du tonnerre, c’est tout naturellement qu’elle se retrouve embarquée dans la chasse à cet animal mythique et dont l’espèce est réputée éteinte.

Lors de cette quête, Yukiko va découvrir bien plus qu’un animal et surtout ce voyage va être l’occasion de grandir et d’en apprendre plus sur elle-même. Que fera-t-elle face aux choix qu’elle va devoir prendre et qui pourraient changer tout ce qu’elle a connu jusqu’à maintenant?

Mon avis

Grosse surprise, ce livre est du steampunk japonais! En fait, en me lançant dans ce roman c’était surtout la couverture et le titre qui me tentaient et je confesse que je ne savais pas plus que ça de quoi ça parlait. Puis au fur et à mesure que le livre avançait, j’ai découvert un univers japonais féodal mais aussi un univers de steampunk! Le point fort de ce livre est définitivement cet univers unique ou en tout cas que je n’ai jamais rencontré avant.

J’ai mis néanmoins un peu de temps à rentrer dans l’histoire parce que l’univers décrit employait beaucoup de nouveaux mots et surtout, je m’embrouillais un peu dans les prénoms des personnages. Avec tous ces prénoms japonais, je ne m’y retrouvais plus. Mais une fois passées les premières pages du livre, quelle partie de plaisir! L’auteur nous offre un univers très riche et original. Je ne sais pas si c’est quelque chose qui existe dans beaucoup de romans, mais le steampunk japonais, c’est plutôt sympa. Imaginez un industriel mais encore à l’époque où on porte des masques à gaz et où les machines émerveillent les gens, le tout mélangé a une société féodale. Stormdancer se passe dans un monde ravagé et pollué par la culture du lotus. Visuellement je me suis imaginée sans mal les décors évoqués.

Dans ce monde, on suit donc Yukiko, une jeune fille de 16 ans qui est fille du maître de chasse du Shogûn. Lorsque ce dernier se met en tête qu’il lui faut un tigre de tonnerre, c’est Yukiko, son père et ses amis qui s’y collent alors que cette espèce est éteinte depuis des années. Et c’est parti pour une aventure plutôt extraordinaire. Ce voyage va être une révélation pur la jeune fille, elle va en sortir changée et grandie. Finalement, le voyage en soit n’est qu’une partie de l’histoire et l’auteur va aller au-delà de cette quête. L’intrigue n’est pas des plus originales mais j’ai apprécié ma découverte de ce monde donc ça ne m’a pas dérangé.

Côté personnages secondaires, nous avons des personnages très intéressants même si je ne veux pas trop en parler pour ne pas vous spoiler. Les personnages secondaires ont tous leur rôle à jouer et sont vraiment importants. Un des amis de Yukiko m’a d’ailleurs beaucoup fait sourire et leurs échanges étaient franchement drôle.

Ce livre est un très bon premier tome de fantasy, l’univers est riche et on a envie d’en savoir plus. Les personnages évoluent et sont amenés encore à progresser par la suite. Je suis sûre que les prochains tomes peuvent nous réserver d’autres surprises.

Je recommande ce livre aux fans de fantasy qui ont envie d’avoir une bonne lecture mélangeant steampunk et fantasy. Un livre riche qui est une mise en bouche car personnellement, j’en redemande et j’ai très envie de connaître la suite!

 

Publicités

44 réflexions sur “La Guerre du Lotus, tome 1 : Stormdancer de Jay Kristoff

  1. arrrggghhh je l’avais repéré pour le partenariat LA mais j’étais arrivée trop tard, ton avis me le fait encore plus regretté. J’espère le trouver à la bibliothèque 😉

  2. J’avais grignoter quelques pages et remarque les noms japonais .Mais la couverture étaient trop attirante, cela ne pouvait pas être un bon livre. Je cherche toujours des excuses pour ne pas acheter un livre qui m’attire….
    Merci pour ton avis

      • Je me méfie , je me dit qu’il font beaucoup d’effort pour vendre leur livre, « peut être qu’ils cherche a nous refourgué un invendable ». Jamais ont pourras faire un concours de la couverture la plus laide et triste, il y aurais trop de gagnant. A croire que se qu’il y as de plus couteux
        dans un livre, c’est la couverture

  3. J’avais vu un concours ou je sais plus quoi sur ce livre, j’étais intéressée – jusqu’à ce que je voie : « tome 1″… Je note, parce que la Fantasy japonaise on ne peux pas dire que je connaisse mais l’idée me plaît beaucoup 🙂 mais je ne le commencerais certainement pas avant que la fin soit sortie, j’ai abandonné bien trop de choses pourtant pas mal voire bien en cours de route à cause de ce souci : un an, deux ans après, déjà je suis parfois en train de lire autre chose, et je ne m’en souviens plus assez. Et c’est extrêmement frustrant, en tous cas bien plus que d’attendre la sortie totale pour moi.

    • Mais non ce n’est pas du tout bête! Et j’aurais dû penser moi-même à mettre une définition :S Mais en gros, c’est un sous-genre littéraire qui est rétro-futuriste. Je donnais comme exemple dans mon commentaire juste au-dessus Jules Vernes avec Vingt mille lieues sous les mers ou encore H.G.Wells. Steam fait référence à la révolution industrielle et en gros, ça se passe dans le passé (pour nous) mais à une époque où les personnages considèrent que tout ce qui est invention « mécanique » ou encore industrialisation est futuriste. J’espère que je ne me suis pas trop mal exprimée ^^

  4. Ouh intéressant ! J’adore les univers steampunk (qu’on ne trouve pas assez à mon goût) et mêlé à l’univers japonais féodale, ça doit être super. Sans compter l’histoire en elle-même 🙂 Comme quoi, des fois les craquages à la couverture sont pas si mal !

  5. Ma première et unique tentative avec le steampunk s’étant plutôt mal passée, j’hésite à lire ce livre du coup… En tout cas la couverture est très jolie et le résumé donne vraiment envie! A voir…

  6. Je ne connaissais pas du tout et le résumé semble banal, mais à la lecture de ton avis, l’univers me paraît très intéressant. Je n’ai jamais lu de steampunk Japonais, mais ça me donne très envie !
    J’avais lu pas vraiment dans le même genre, car le côté steampunk n’était pas présent, mais le côté Japonais guerrier et loyal y était, une histoire un peu type Mulan : Kel t.1 ( chez Rebelle ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s