La dernière fugitive de Tracy Chevalier

Un grand merci aux éditions Folio, je me suis régalé avec ce roman historique vraiment intéressant!

Titre original: The last runaway

Editeur : Editions Folio (400 pages)

Note: 4/5

L’histoire

1850. Honor Bright prend le bateau avec sa soeur Grace pour quitter l’Angleterre et se diriger avec l’Amérique. Sa soeur y va pour se marier et elle l’accompagne car elle veut changer de vie. Les deux soeurs appartiennent à la communauté quaker, mais Honor va  vite s’apercevoir que la vie est très différente en Amérique.

Son point de vue diverge sur de nombreuses questions comme celle de l’esclavage. Parviendra-t-elle à trouver sa place sur ce continent qui lui parait hostile?

Mon avis

Je vous avoue que lorsque j’ai vu que le livre était assez court j’ai eu peur qu’il ne soit pas assez approfondi mais j’ai eu tort. J’ai beaucoup aimé ce livre et j’ai beaucoup appris.

L’histoire se passe en 1850 dans l’Ohio, au Nord-est de l’Amérique. La guerre de sécession n’a pas encore eu lieu ce qui pose le contexte. L’esclavagisme est encore en rigueur et même si le résumé en parle, cette partie n’arrive que tardivement dans l’histoire. Ce roman est en fait truffé de détails que j’ai beaucoup aimé découvrir.

On suit Honor, jeune femme qui s’exile d’Angleterre pour accompagner sa sœur qui vient se marier dans l’Ohio. Honor est une quaker. Alors je vous avoue que je n’avais jamais entendu parler des quakers avant. Les quakers forment une société religieuse composée d’Amis. J’ai découvert cette religion avec le livre et ce fut vraiment très intéressant. C’est une société qui prône la sobriété, la paix intérieure et Honor est tout à fait en phase avec ces concepts et ces idées. Mais elle découvre que sur le nouveau continent, les mœurs sont un peu différentes. Pour moi, ça a été une double découverte. Je découvrais aussi bien les quakers que les américains en 1850.

J’ai d’ailleurs trouvé que Tracy Chevalier s’était beaucoup documenté sur cette société mais aussi sur ces colons qui s’installent et doivent s’adapter à ce nouveau pays. Elle analyse l’état de l’Ohio qui a une position particulière, à la frontière du Canada. Mais aussi cette société divisée en deux sur la question de l’esclavage notamment. Il est toujours facile de dire ce qui est bien ou mal, mais lorsqu’il s’agit d’agir, il vaut mieux rester neutre pour les quakers. La réflexion est donc vraiment intéressante et enrichissante.

C’est donc un roman qui raconte une tranche de la vie d’Honor, sa découverte du nouveau continent, sa découverte face à une facette de la réalité de l’esclavage. C’est un roman fort qui en peu de pages aborde beaucoup de sujets. Il est très complet et j’ai vraiment apprécié suivre Honor qui, sans être extraordinaire, va juste faire ce qui lui semble bien. Elle a du caractère tout en étant très réservée et maîtresse d’elle-même. Ça m’a plu, c’est le genre d’héroïne qui n’a pas besoin d’en faire des tonnes.

Dans les quelques romans de Tracy Chevalier que j’ai lus, j’ai pu remarqué que les romances n’étaient pas ce qu’elle voulait mettre en avant et il en est de même ici. Il n’y a pas d’histoire d’amour à proprement parler ou dans le sens vraiment romanesque donc ne vous attendez pas à en trouver. Mais cela rend le récit encore plus authentique.

Je ne peux que chaudement vous recommander ce roman si vous aimez les romans historiques. De plus, c’est vraiment une période sur laquelle j’aime beaucoup lire et j’ai vraiment passé un excellent moment lecture. Ce livre donne envie d’en savoir plus sur l’esclavagisme et la colonisation de l’Amérique. Vous ressortirez aussi avec une meilleure connaissance des quakers et vous vous surprendrez même à vouloir découvrir les quilts!

Publicités

60 réflexions sur “La dernière fugitive de Tracy Chevalier

  1. C’est une romancière que j’aime beaucoup et j’attendais la parution en poche de ce titre, ton billet renforce encore mon envie de le lire

  2. Il a l’air très intéressant. Je ne connaissais pas non plus les quakers et cette époque là est un peu un mystère pour moi en ce qui concerne les Amériques. Ce n’est pas ma tasse de thé, mais j’avoue que cela m’intrigue.

    • Ah oui, les quakers ont été une découverte, je suis directement allée me renseigner sur google d’ailleurs! Hahah
      Je pense que ça peut vraiment être intéressant de lire ce livre si tu as envie d’en savoir un tout petit peu plus sur cette époque! Il faut aimer les romans historiques 🙂

  3. Tout à fait d’accord avec ton analyse. Un roman bien documenté et qui sonne juste. Tout comme toi, j’ai découvert les quakers à l’occasion de cette lecture. Ah, et le patchwork… J’ai bien été tentée de m’y mettre, mais après mure réflexion, je trouve ça moche 🙂 Mais l’évolution de style de patchwork d’Honor démontre son intégration progressive dans la société américaine. J’ai aussi beaucoup aimé les descriptions du travail agricole, les mises en bocaux pour l’hiver, ce genre de trucs. bref, on en apprend beaucoup sans s’ennuyer.

    • Hahahah c’est vrai que le patchwork c’est un peu… dépassé on va dire! Ca n’a pas super bien vieilli 🙂 Oui, c’est vrai que le livre a beaucoup de détails vraiment intéressant, c’est pour ça que je l’ai vraiment apprécié!

  4. Aaah les quilts, oui je vois très bien ce que c’est, j’ai une copine d’Amérique (méridionale) qui en fabrique à la pelle et partage ses créations ! ^^ Je ne connais que mal les quakers mais le seul livre que j’ai lu de T. Chevalier (Prodigieuses Créatures) m’a convaincue que ses autres oeuvres devraient également être enrichissantes et plaisantes à lire. 🙂

  5. Après avoir aimé La jeune fille à la perle, j’ai acheté celui-ci il y a plusieurs années et honte à moi je ne l’ai pas encore lu. Je pense qu’il me plaira, il ne me reste plus qu’à le lire pourquoi pas en 2015.

  6. Adorant l’auteure c’est sure que je le lirais un jour 🙂 surtout que comme toi, je connais les quakers de nom mais je n’en sais pas tellement plus ça me permettra d’en apprendre bien plus surtout qu’elle approfondie vraiment ses sujets quand elle s’embarque dans un thème !

  7. J’aime le style de Tracy Chevalier, toujours très développé et en même temps simple, direct et efficace, et son aspect très recherché niveau documentaire. Très bonne recommandation ! Il faudra que je lise celui-ci un jour !

    literaryyousaid.wordpress.com

  8. Je découvre ce livre et ton analyse me donne très envie de le lire.
    Le côté historique me plait particulièrement, d’autant plus que j’avoue ne pas m’y connaître en ce qui concerne les quakers.
    Merci pour cette découverte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s