Le secret de l’inventeur, tome 1: Rébellion d’Andrea Cremer

Un grand merci à mes copinautes de lectures! Le livre est vraiment magnifique et même si pour moi ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai passé un excellent moment.

Titre original: The Inventor’s Secret

Editeur : Editions Lumen (407 pages)

Note: 3,5/5

L’histoire

On est au XIXe siècle et l’Empire Britannique est un colonisateur tout puissant. Mais tout le monde ne l’entend pas de cette manière. Charlotte a 16 ans et vit cachée dans les catacombes en attendant l’âge de rejoindre la rébellion.

Mais la rencontre avec un mystérieux garçon va la contraindre à sortir de son refuge plus tôt que prévu et à decouvrir ce monde contre lequel elle est prête à se battre.

Mon avis

Le côté steampunk du roman et la magnifique couverture ne pouvait que m’attirer. C’est pourquoi j’ai proposé à mes copinautes de le découvrir en lecture commune et je ne regrette absolument pas.

Le point fort de ce roman c’est bien sûr son univers. Il y a beaucoup de description, tout est très visuel et je me suis imaginée sans mal dans ce monde mêlant XIXe siècle et science-fiction, où les machines et les robes à mousseline d’époque se côtoient sans problèmes. Même si on se limite à la seule région autour de New York, j’ai trouvé que le roman nous présentait un univers plutôt complet pour un premier tome et très prometteur. Il y a beaucoup de détails sur l’univers, les cultes et sur cette société de colons britanniques qui se pavanent au-dessus des pauvres. On mélange vraiment beaucoup d’éléments.

Du côté des personnages, on suit surtout le point de vue de Charlotte. J’ai eu un peu de mal à m’attacher aux différents personnages qui pour moi nous offrent une galerie de personnages un peu clichés, je les ai trouvé un peu trop jeunesse à mon goût. En fait, ce sont surtout les personnages que l’on découvre dans les catacombes qui sont très stéréotypés entre le gamin inventeur, celui qui est chimiste, le chef et sa soeur. Sans oublier Jack, le mystérieux ami du chef. Je trouve que les personnages ne sont pas aussi fouillés que l’univers, mais on les suit sans trop se poser de questions parce que le récit et l’écriture – ou du moins le traduction – sont tout de même très agréables. Les personnages masculins ne sont pas en retrait, mais je n’ai pas été passionnée par la romance dans ce roman qui pourtant a une place plutôt importante.

C’est le genre de livre qui se lit vite et bien, les actions s’enchaînent assez rapidement. C’est néanmoins un tome introduction car en refermant le livre, je me suis rendue compte que l’on n’avait pas beaucoup avancé dans l’intrigue. Le tome a beau s’appeler Rébellion, on n’a qu’une esquisse de cette rébellion et je pense que la suite devrait plus bouger. Tout le long du roman, on traîne en plus l’intrigue parallèle du jeune garçon que Charlotte rencontre dès les premières pages du livre et qui je pense prendra beaucoup d’importance dans les prochains tomes au vu de ce que l’on apprend sur lui.

Andrea Cremer mélange un peu les genres dans ce roman qui aborde beaucoup de thème. C’est ce qui en fait sa richesse mais aussi fait que l’histoire n’avance pas tant que ça.

Je recommanderais donc ce livre pour son univers à ceux qui veulent s’embarquer dans une histoire très visuelle mais qui reste jeunesse. Il devrait également plaire à ceux qui veulent découvrir le steampunk.

Vous pouvez retrouver les avis de mes copinautes ici: Parole de Léa, Supy, Les petites addictions de Cranberries.

Publicités

50 réflexions sur “Le secret de l’inventeur, tome 1: Rébellion d’Andrea Cremer

  1. J’apprécie ta chronique car elle est moins tout feu tout flamme que d’autres : peut-être as-tu pu mieux analyser le livre en mettant de côté le buzz. Outch, je ne savais pas que la romance était si fortement installée… (c’est un des points qui me rebutent pas mal, tous types de livres confondus). Par contre, j’aime bien le steampunk 😛

    • Oui, je pense que j’ai quand même beaucoup moins aimé que mes copinautes de lecture! Peut-être que c’est parce que la romance me m’a pas particulièrement plu que j’ai trouvé que ça prenait beaucoup de place, mais pour le steampunk, ça peut être sympa à lire!!

  2. Pingback: Mon avis sur Le Secret de L’inventeur d’Andrea Cremer | Parole de Léa

  3. Vous êtes trois sur ma timeline hellocoton à avoir posté votre avis le même jour ! XD Il m’a l’air pas mal, le côté un peu trop jeunesse peut être dérangeant, mais j’aime beaucoup l’univers steampunk (je trouve qu’il n’y a pas assez de romans de ce genre d’ailleurs), donc je dirais pourquoi pas 🙂

  4. J’avais l’impression que c’était plus YA, mais si ça penche côté jeunesse alors c’est plus pour moi ! 🙂 J’avais été pas mal attirée par sa couv. Encore un de plus sur la liste de ce que je pourrais lire au cours des 40 prochaines années… ^^

  5. Je n’ai lu qu’un livre du genre, et je n’avais pas du tout aimé… Si en plus le côté romance est vraiment mis en avant, alors il se peut que je passe mon chemin!

  6. Ma co-blogueuse avait beaucoup aimé sa trilogie Nightshade, du coup quand j’ai vu qu’elle était au SDL (l’auteur est adorable d’ailleurs) pour son nouveau roman steampunk, j’ai sauté sur l’occasion! Je le lis en LC pendant mes vacances, j’espère adhérer un peu plus que toi 😉 !

  7. J’avoue qu’au fond, l’histoire n’avance pas énormément dans ce tome, malgré le titre comme tu l’as si bien souligné.
    J’espère qu’on en apprendra plus dans le prochain tome 😀

  8. Effectivement, je comprends que le fait que ça n’avance « pas vraiment » ait pu te gêner un petit peu… Mais vu cette fin, la suite devrait beaucoup plus bouger ! J’ai hâte 😀

  9. Le steampunk c’est très original et en même temps très décalé ! Encore un dérivé de la SF qui a l’air de bien marcher 🙂 ! Mais pour le moment j’ai jamais lu de steampunk, je sais juste que c’est un sous-genre de la SF qui reprend un moment historique et qui se déroule dans un 19ème siècle alternatif ^^’
    C’est original aussi de lier ça avec la litté pour la jeunesse. Du coup ça donne envie de jeter un coup d’oeil 😉

    literaryyousaid.wordpress.com

  10. Avec ce roman, mon envie ne cesse d’osciller ! Quand je quitte une chronique enthousiaste, je le veux, et quand je vois ressortir l’argument « jeunesse » je freine des quatre fers ^^ Pfff… quel dilemme ! Il va me falloir trancher bientôt car j’adore le steampunk et la couverture est si belle 😉 Merci pour ton billet !

  11. Rhaaaaaa je le vois partout en ce moment j’ai trop trop trop envie de le lire, j’ai fait quelques concours pour le gagner mais ça n’a pas marché, il va finalement falloir que je l’achète, je ne peux pas passer à côté surtout que j’adore le steampunk ! 🙂 (En plus la couverture est juste magnifique…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s