Le voyage de Simon Morley de Jack Finney

Un grand merci aux Editions Denoël pour ce partenariat. J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir la plume de cet auteur et ce récit.

Titre original: Time and Again

Editeur : Editions Denoël (544 pages)

Traductrice: Hélène Collon

Date de parution: 05.03.2015

Note: 3,5/5

L’histoire

On est en 1970, Simon Morley est un jeune homme sans histoire. Alors qu’il vit tranquillement sa vie, il voit un jour Rube Prien débarquer à son boulot. C’est un homme fort sympathique qui est là pour lui proposer la chance de sa vie sans pouvoir lui expliquer de quoi il s’agit.

Intrigué, Simon se laisse embarquer dans cette aventure extraordinaire. Sur la théorie du professeur Danzinger qu’il suffit de se conditionner pour pouvoir voyager dans le passé, Simon tente l’expérience. Il choisit de voyager à New York en 1882 car il voudrait résoudre un mystère de la famille de son amie Kate.

Mais peut-il se contenter d’être un simple spectateur dans cette époque qui n’est pas la sienne?

Mon avis

J’avais trouvé le résumé très intriguant, c’est pour cela que j’avais envie de découvrir ce livre. Je n’en avais jamais entendu parler et je n’ai finalement pas beaucoup lu de livres sur les voyages dans le temps. Mais il est vrai que j’avais en tête plus une approche machine à voyager dans le temps.

J’ai été surprise de constater que le rythme était plutôt lent. On ne s’ennuie pas mais l’histoire prend un peu de temps à se mettre en place. On a comme deux fils conducteurs en parallèle. Tout d’abord cette histoire de voyage dans le temps avec toute la préparation que cela implique. Je me suis un peu impatientée de voir ce moment arriver. Puis une fois que Simon arrive à aller en 1882, on a l’intrigue sur la famille de Kate qui est une amie de Simon. On sait juste qu’un certain M. Carmody s’est suicidé suite à une lettre reçue en janvier 1882. Tout part de là. Ce second fil conducteur devient vraiment très important alors que j’aurais aimé que l’on se focalise plus sur toute la problématique du voyage dans le temps.

Mais dans ce livre, l’auteur prend le parti d’en faire un roman historique plus qu’un livre de science-fiction. Il faut reconnaitre que les descriptions de l’époque, les photos et les quelques dessins sont vraiment très intéressants. On y croit, ça m’a même donné envie d’aller me balader dans les rues de New York pour voir tout ce qui avait changé. Tout est très détaillé que ça soit les rues et l’architecture ou encore les habits et les personnages. Si on prend le roman comme un roman historique, c’est excellent. J’ai d’ailleurs trouvé ça marrant de me dire que pour nous, l’expérience qui se passe en 1970 est déjà une expérience dans le passé, alors que 1970 est l’année de publication originale du roman. Pour atténuer encore plus le côté science-fiction, il n’y a pas de technologie poussée pour voyager dans le temps mais juste beaucoup de documentation et de l’auto-hypnose.

Côté personnage, on suit bien sûr beaucoup Simon et le livre est d’ailleurs écrit à la première personne, c’est son manuscrit que l’on lit. C’est finalement quelqu’un d’assez commun qui ne se trouvait pas à sa place dans sa vie de 1970. C’est une personne ordinaire qui va vivre quelque chose d’extraordinaire. J’avais quand même envie de le secouer régulièrement car je ne concevais pas que toutes les actions qu’il faisait n’aient pas de répercussions dans le futur! Il y a Kate l’amie de Simon en 1970, celle qui sert d’excuse pour ce voyage en 1882. Puis Julia, une belle rencontre que fait Simon dans le passé qui ne m’a plus été sympathique que ça.

La fin m’a laissé un peu perplexe. En même temps, je ne vois pas comment ça aurait pu finir autrement mais j’ai trouvé que ça arrivait assez brutalement après que le récit ait plutôt eu tendance à traîner à longueur.

C’est donc un roman qui porte très bien son titre en français. C’est un voyage plutôt tranquille dans lequel on accompagne Simon. Je le recommande donc aux amateurs de romans historiques qui voudraient découvrir New York en 1882 et qui seraient curieux de découvrir ce mode de voyage dans le temps.

Publicités

46 réflexions sur “Le voyage de Simon Morley de Jack Finney

  1. C’est vrai que le questionnement sur le voyage dans le temps n’est pas aussi approfondi que dans d’autres romans, mais du coup, c’est un livre parfait pour les initiés 🙂 En tout cas, j’ai aimé voyager grâce à cette histoire.

  2. Voyager dans le temps a toujours été un rêve pour le commun des mortels. Je suis d’accord avec l’auteur le plus important n’est pas comment on parvient à cette prouesse mais ce que l’on va découvrir. Je note donc ce livre (c’est une réédition ?) si je le croise, je le lirai sûrement.

  3. Ta chronique m’intrigue et, en même temps… Me fait un peu peur ^_^ Je le note, à l’occasion… Pourquoi pas ?

  4. Hello 🙂

    Je suis intriguée par ce livre avec l’avis que tu en donnes. Historique et SF en même temps c’est original, j’aime les livres un peu hybride.
    Donc l’auto-hypnose ne fait voyager que mentalement du coup ? Tout en ayant l’impression, pour le personnage, que ce qu’il vit est réel ? Ca me fait penser au film La Jetée (un film français de SF et dystopique) ^^’

    • Non, l’auto-hypnose permet aussi de voyager physiquement! Et en fait, ce n’est qu’un outil pour aider mais ce n’est même pas une condition nécessaire pour le voyage en dans le temps! Tout ce qu’il vit est donc bien réel. Je ne connais pas du tout La jetée!
      Il faudrait que tu découvres ce livre 🙂

      • D’accord, je me demandais du coup si le voyage était aussi physique ! Tant mieux du coup, c’est encore mieux !
        Oui je le mets sur ma liste de livresà lire prochainement ! 😉

  5. Le traitement du voyage temporel dans ce bouquin a l’air vraiment original. J’étais à deux doigts de craquer hier en librairie mais j’attendais aussi un peu ton avis ! Je vais surement me lancer (quand le porte-monnaie sera d’accord).

  6. Il m’intriguait aussi pour son résumé mais je ne me suis pas laissée tenter. Je ne suis pas sûre qu’il m’aurait plu et puis un chouilla trop long je pense ^^

  7. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [104] | La tête dans les livres

  8. A garder sous le coude, en cas de dimanche pluvieux. Dommage que l’intrigue ne soit pas plus développée au niveau voyage dans le temps!

  9. Tu as l’air d’avoir lu un livre, mais avec d’autres attentes. Tu as aimé globalement quand même? C’est une lecture que je pourrais vraiment aimé. J’aime beaucoup le 19ème siècle. A bientôt

  10. J’adore les histoires de voyages temporels, et rien que l’idée de me retrouver dans le New-York de cette époque, je signe de suite, 😉 Merci !

  11. Coucou, moi j’ai trouvé géniale cette approche du voyage dans le temps! IL fallait oser! J’ai aimé aussi la façon dont l’auteur nous communique l’émerveillement de Simon, parce que de mon côté le new york de 1882 ne m’attire pas vraiment! Et j’ai aussi aimé la fin (j’avais tellement peur que ça finisse ne queue de poisson vu qu’il y en a un deuxième!!) 😉

  12. Pingback: Avril… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s