La Dernière Terre, tome 1 : L’enfant Merehdian de Magali Villeneuve

Voici une saga dont j’attends beaucoup parler et qui me tentait depuis un moment! Plus d’excuse, les Imaginales approchant et l’ayant dans ma PAL depuis mon anniversaire grâce à Supy, il était temps de me lancer.

Editeur : Editions de L’Homme Sans Nom (458 pages)

Note: 4/5

L’histoire

A Tileh Agrevina, Ghent et Cahir sont deux Arpenteurs. Leur rôle? Arpenter le mur qui s’érige entre la civilisation et la brume. Mais tout oppose les deux jeunes hommes. Alors que Ghent est un Agrevin très bien intégré à la société et dont le père est Haut-Capitaine, Cahir est un paria dans cette ville.

Forcé d’être dans la même patrouille, ils vont faire connaissance et les liens vont aller bien au-delà des mots car dans la brume environnante, une menace se cache.

Mon avis

Depuis le temps que j’entends parler de cette saga, j’ai été ravie de le découvrir même si j’avoue qu’il m’a fallu un peu de temps pour rentrer dans l’histoire.

Ce premier tome est un tome d’introduction très prometteur. On début par un prologue mystérieux puis on se retrouve de suite avec une flopée de personnages. Les personnages et l’univers se dévoilent petit à petit et j’ai mis un peu de temps à appréhender toutes les informations qui m’étaient données. En effet, l’auteure n’hésite pas à nous donner beaucoup de détails dès le départ ce qui fait que j’ai progressé assez lentement dans ma découverte de l’univers des arpenteurs et des cinq royaumes. J’ai aussi au début eu un peu de mal à cerner qui étaient les personnages principaux car il y a des personnages à foison et chacun a son trait de caractères. Entre Cahir le Giddire ou encore Ghent l’Agrevin, les relations sont complexes et régit par des codes de société que j’ai dû assimiler au fur et à mesure.

L’univers est très riche et le soucis du détail est très poussé. Je pense que c’est le genre de livre qu’il faut relire pour en connaître et comprendre toutes les subtilités. Si ce monde parait plutôt petit et limité sur la carte, les cinq royaumes sont bien distincts que ça soit par leurs us et coutumes que par le physique des habitants. C’est un univers tellement riche, on prend plaisir à le découvrir. De plus, le tout est très visuel et l’auteure n’est pas avare en descriptions probablement parce qu’elle est illustratrice.

Les caractères des personnages sont très travaillés et complexes mais la société dans laquelle ils vivent également. Un fort accent est aussi mis sur les émotions et en particulier sur ceux de Cahir, l’on comprend rapidement que c’est l’enfant Merehdian dont parle le titre de ce premier tome. Un jeune homme plein de sentiments, de frustrations mais en même temps encore un enfant. J’ai trouvé que ce soucis du détail était tellement important qu’il prenait parfois le pas sur l’histoire elle-même.

Mais il faut reconnaitre que même si ce monde est un monde qui prend du temps à être appréhendé, c’est un univers riche, le genre d’univers qui me plait, qui me fait réfléchir et qui hante encore une fois le livre refermé.

C’est donc un livre que je vous recommande pour la richesse de l’univers et des détails apportés aux personnages et à cette société. Ce premier tome ne dévoile pas grand chose d’une intrigue que l’on devine grandiose et j’en redemande encore car je pressens beaucoup de secrets et mystères qui me permettront d’appréhender encore mieux ce riche univers.

Publicités

33 réflexions sur “La Dernière Terre, tome 1 : L’enfant Merehdian de Magali Villeneuve

  1. Je trouve cela très intéressante de penser et réfléchir à une idée, un moment développé dans un livre même quand celui-ci est fermé. Dans ces cas là, il s’est forcement passé quelque chose… Chanceuse 🙂

  2. Je n’en avais pas encore entendu parlé 🙂 ça m’a fait penser au mur de Game of Thrones. Il ne me tente pas plus que cela (je ne suis en plus pas très fan des romans trop « descriptif » – si c’est ce que tu entends par « le soucis du détail est très poussé »), donc à voir 🙂

    • Ah oui, je pense que ça pourrait te peser car il y a beaucoup de descriptions et au final peu d’actions… C’est vrai que ça fait un peu penser à Games of Thrones pour l’ambiance mais pour l’instant, moins de jeux politiques et de pouvoirs!

  3. Ta critique donne envie! J’aime beaucoup quand les auteurs de ce genre font l »effort de vraiment développer leurs univers, c’est un véritable plaisir! On peut donc dire que ce premier tome est un tome d’introduction et que le tome 2 sera peut-être plus mouvementé?

  4. Pingback: Mai… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [111] | La tête dans les livres

  6. J’ai lu beaucoup de critiques positives sur ce roman mais je dois avouer que j’hésite toujours car je ne suis pas une grande fan de fantasy.

    • Oh je comprends! Je pense que pour commencer, il y a des romans plus faciles d’accès en fantasy, mais après, c’est à toi de te faire ta propre opinion, peut-être que tu aurais une bonne surprise 🙂

  7. ❤ ❤ ❤ Je suis ravie que tu aies aimé ce premier tome 🙂 Le second te plaira à coup sûr, j'en suis certaine 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s