Maman a tort de Michel Bussi

Un énorme merci aux Editions Presse de la Cité qui m’ont permis de découvrir la plume de Michel Bussi!

Editeur : Editions Presse de la Cité (512 pages)

Note: 3,75/5

L’histoire

Marianne Augresse a deux affaires sur les bras: l’une officielle avec la traque d’un braqueur. L’autre officieuse suite à la demande d’un psychologue scolaire inquiet pour le jeune Malone, trois ans et demi, qui affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman.

Pour les deux affaires, le timing est crucial. La commandante Marianne Augresse réalise l’urgence de la situation, mais pourra-t-elle comprendre le fin mot de l’histoire assez vite?

Mon avis

Avec ce roman j’ai découvert la plume de Michel Bussi et je suis bien contente d’en avoir enfin eu l’occasion depuis le temps que j’en entendais parler. Les pages se sont tournées toutes seules, j’ai été tenue en haleine jusqu’à la fin.

J’ai donc passé un très bon moment avec ce roman policier même s’il m’a manqué un petit quelque chose pour que je me dise que c’était une intrigue vraiment mémorable. Mais c’était un policier efficace et qui a su maintenir mon intérêt éveillé tandis que je faisais toute sorte de supposition sur le petit Malone.

Dans ce roman, on suit donc Marianne Augresse, commandante célibataire qui rêve d’avoir des enfants. Mais pas facile d’être flic et mère. Je l’ai d’ailleurs trouvé très humaine et même si ma vie n’a rien à voir avec la sienne, j’ai facilement compris ce qu’elle ressentait et je l’ai trouvé plutôt attachante. L’auteur a beaucoup développé ce personnage car non seulement elle est la personne qui mène l’enquête, mais elle va se retrouver un peu actrice de l’enquête malgré elle.

Elle se retrouve donc sur deux enquêtes: d’un côté, une enquête officielle, la traque d’un braqueur. D’un autre, l’histoire de ce petit garçon qui prétend que sa mère n’est pas sa vraie mère. Pour cette seconde enquête, elle est contactée par un craquant psychologue qui lui demande de l’aide. Elle est loin de se douter où cela l’entraînera. Bien qu’il y ait deux enquêtes en parallèle dans ce roman, c’est clairement celle du petit Malone qui prime – le titre du roman l’indique bien. C’est également la plus intéressante. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Malone.

Au-delà de l’enquête, j’ai trouvé que toutes les informations sur la mémoire de l’enfant étaient vraiment intéressantes. Quels souvenirs garde-t-on vraiment de nos premières années? Et si on en a, est-ce vraiment des souvenirs ou des suggestions? Toute l’urgence de trouver le fin mot de l’histoire est qu’un enfant de l’âge de Malone perd très vite ses souvenirs.

Le twist final m’a surprise sans me chambouler. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, dans le sens où c’était bien joué mais je ne suis pas non plus restée sans voix. L’intrigue et le roman restent néanmoins efficaces et l’on passe un bon moment.

C’est donc plutôt réussi pour une première lecture de Michel Bussi. Sa plume est vraiment agréable et ça se lit vite. Je vous le recommande donc sans hésitez si vous chercher un policier qui vous fera passer un bon moment sans être toutefois mémorable et si vous vous intéressez un peu à la psychologie des enfants.

 

Publicités

71 réflexions sur “Maman a tort de Michel Bussi

  1. Je viens d’enchainer 2 Bussi « Mourir sur Seine » que j’ai aimé et « Nymphéas noirs » qui m’a déçue pour moitié. Celui-ci est dans ma PAL mais je vais attendre un peu pour l’en sortir…
    Merci de ton avis 🙂

  2. Je n’ai lu qu’un roman de cet auteur Un avion sans elle et je retrouve dans ta chronique ce que j’aurai pu dire. Les pages se tournent incontestablement très vite, l’histoire est bien ficelée mais pas de claque au final. Ce sont sans doute de bons romans quand on est en panne de lecture.

    • Ohh donc je constate que ça doit être sa plume qui est comme ça, c’est exactement ça! J’aurais voulu me prendre une vraie claque pour le dénouement mais ça n’est pas venu! Néanmoins, je serais curieuse de découvrir d’autres de ses livres 🙂

  3. Ah il faut que je le lise ! J’avais beaucoup aimé Un avion sans elle et Nymphéas noirs (je n’ai lu que ces deux là pour le moment). Sans avoir de coups de coeur, ce sont toujours des lectures sympathiques et je n’ai encore jamais été déçue!

  4. Pareil, j’entends parler de cet auteur depuis longtemps et je commencerai par ce roman. Dommage qu’il ait manqué un petit quelque chose 😦

  5. Ca fait un moment que je me dis aussi qu’il faut que je découvre l’auteur, j’ai « Ne lâche pas ma main » dans ma PAL, je crois que je vais me lancer bientôt du coup.

  6. Tout à fait d’accord avec toi sur la fin !
    Je ne sais pas si tu veux récidiver avec Bussi, mais Un avion sans elle est un peu meilleur 😉 Même si j’ai deviné la fin avant même d’ouvrir le roman ^^ Mais en tout cas il est vraiment bon ! Et tout le monde me dit de lire les Nympheas Noirs, paraît qu’il est excellent.

  7. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [113] | La tête dans les livres

  8. J’ai lu Un avion sans elle dernièrement et j’ai eu le même sentiment que toi concernant la fin. C’est bien trouvé mais c’est pas très surprenant.
    Néanmoins cet auteur fait très attention aux détails, ce qui donne un style propre à lui-même.

  9. Pingback: Juin… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s