Si on parlait de… comment j’écris mes chroniques

Si on parlait de...

©La tête dans les livres

Ce rendez-vous est publié le dimanche, toutes les deux semaines. On y parle de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son opinion et son point de vue en toute simplicité mais toujours autour des livres ou de mon blog. Cela me permet de vous donner mon avis et j’espère que vous n’hésiterez pas à vous exprimer également.

Cette semaine:

Si on parlait de… comment j’écris mes chroniques

***************

Je suis vraiment curieuse de savoir comment vous vous organisez pour écrire vos chroniques. Je partage donc ici avec vous ma manière de fonctionner pour écrire mes chroniques littéraires. C’est parti !

Pendant la lecture

Pour ma part, je ne prends absolument aucune note pendant ma lecture. Je lis beaucoup dans les transports et je me verrais mal sortir un carnet et y écrire. Je ne note donc pas de citations – ce que je regrette parfois – mais en fait, je me verrais mal m’arrêter pendant ma lecture pour le faire.

J’avoue qu’au tout début, lorsque j’ai commencé à blogguer, ça a un peu modifié ma façon de lire. Pendant ma lecture, je pensais déjà à ce que j’allais dire et je décryptais en détail ce que je ressentais au fur et à mesure que j’avançais dans le livre. Mais ça n’a pas duré et je suis vite revenue à un mode de lecture comme avant, c’est-à-dire me laisser porter par le livre en me laissant m’immerger et sans tout analyser. Je ne commence vraiment à me poser et à réfléchir à ce que je viens de lire que lorsque je l’ai fini.

La lecture

©La tête dans les livres

Après ma lecture, un premier jet

Une fois que j’ai fini le livre, c’est à ce moment que j’essaye de me poser et mettre des mots sur ce que j’ai ressenti. Bien sûr tout au long de ma lecture je sais ce que j’ai aimé ou non mais je n’analyse vraiment mes sentiments qu’une fois le livre refermé. J’écris une premier brouillon à chaud sur le bloc-notes de mon téléphone. Généralement j’écris ce premier jet le jour même ou le jour suivant et souvent dans le métro car c’est le moment où je lis et le moment où j’ai un peu de temps. Il peut m’arriver de revenir compléter un peu mes idées et de rajouter des idées au fil de l’eau. Je ne structure pas vraiment ce brouillon et tout ce qui me passe par la tête.

Rédaction de la chronique

©La tête dans les livres

La mise au propre

Lorsque j’ai un peu de temps et quand je sais que je vais publier bientôt mon article, j’envoie mes notes par mail et je me mets devant mon ordinateur pour faire un brouillon d’article sur wordpress. A ce moment-là, j’écris généralement mon propre résumé – sauf lorsque je manque d’inspiration ou lorsque je trouve que la quatrième de couverture est déjà très bien –  puis je relis mes notes, remets en forme, corrige les fautes d’orthographe, de grammaire, de frappe, supprime et rajoute des éléments. Mon article commence à ressembler à sa version finale.

Je relis finalement une dernière fois ma chronique pour mettre en gras les passages que je veux mettre en valeur, faire un peu de mise en forme.

Tout ce processus peut prendre une demi-heure comme se faire sur quelques jours selon le temps que j’ai et l’inspiration car certaines chroniques me demandent plus de temps que d’autres pour trouver les bons mots.

Mise au propre de l'article

©La tête dans les livres

Le contenu

J’organise toujours mes chroniques de la même manière à savoir :

  • Une phrase d’introduction
  • Le titre en version originale car j’adore regarder comment les éditeurs ont traduits les titres qui sont parfois bien éloignés de la version originale.
  • L’éditeur et le nombre de pages, car je trouve intéressant de connaître l’épaisseur du roman.
  • Ma note qui est purement subjective
  • La couverture qui vient la plupart du temps de Livraddict
  • L’histoire que j’essaye d’écrire moi-même
  • Mon avis, je ne suis pas du genre à en écrire des tartines pour ne pas vous assommer mais je veux qu’il y ait tout de même du contenu et pas trois lignes qui se battent en duel.
  • Et parfois divers liens: les autres tomes ou les liens vers d’autres chroniques si c’est une lecture commune

La notation

Cette notation correspond à mon ressenti à un moment précis. Il m’est déjà arrivé de me dire que j’aurais dû mettre plus ou moins avec du recul – genre quelques mois plus tard. Cette notation dépend en plus du genre du roman et puis finalement, du moment auquel j’ai lu le livre. Je me rends compte avec le temps à quelle point cette note est soumise à beaucoup de facteurs. Imaginons que je viens d’avoir un coup de cœur pour un livre, je serais peut-être un peu plus sévère avec le livre suivant. Par exemple, je pense que je serais beaucoup plus sévère avec de la littérature contemporaine qu’avec de la fantasy qui a tendance à me divertir plus facilement.

C’est pour cela que j’essaye de toujours bien détailler mon ressenti dans l’avis et je suis consciente qu’un livre que je n’ai pas aimé peut très bien plaire à quelqu’un donc la note est personnelle et l’avis détaillé est essentiel.

Cette notation, c’était quelque chose qui me tenait à cœur lorsque j’ai ouvert mon blog car j’aime voir les notes sur les autres blogs et donc je me dis que ça permet de donner un premier ton sur ce que va être mon avis. J’espère en tout cas que la plupart ne s’arrête pas qu’à la note et vont lire la chronique qui va avec car les deux sont complémentaires.

Et voilà !

A la fin, ma chronique peut m’avoir pris une demi-heure comme une heure à rédiger. Mais j’y aurais toujours réfléchi quelques jours au moins (il est vraiment très rare, voire ça n’arrive jamais que je publie ma chronique dans la foulée). J’essaye toujours de me laisser un temps de réflexion pour prendre un peu de recul sur ma lecture.

Article fini

©La tête dans les livres

***************

Et vous?

Comment rédigez-vous vos chroniques littéraiers? Les écrivez-vous sur un carnet? Prenez-vous du temps à les rédiger? Le faites-vous tout de suite après ou des semaines plus tard? Les structurez-vous d’une manière particulière? Votre avis change-t-il avec le temps?

N’hésitez pas à participer à ce rendez-vous et à me laisser le lien si ça vous dit, je le mettrais à la fin de mon article.

Le rendez-vous chez vous:

A la page des livres

Les lectures de Mina

Topobiblioteca

Voyage au bout de la page

Thalyssa

Bambi Slaughter

L’évasion par la lecture


Le prochain thème sera (23 août – exceptionnellement dans trois semaines au lieu de deux!): Si on parlait… d’emprunter des livres

Publicités

86 réflexions sur “Si on parlait de… comment j’écris mes chroniques

  1. Comme toi je ne prends pas de notes ni de citations pendant ma lecture et parfois je regrette mes notations aussi, je lrs attribue à l’instant t ! Sinon pour la rédaction c’est jamais dans la foulée, il faut que je digeres ma lecture

    • Oui je comprends qu’il faut un peu de temps pour digérer la lecture, c’est pour ça que je le fais en deux fois! Ca me permet de ne pas oublier ce que j’en ai pensé à chaud surtout si le lendemain je commence un nouveau livre 🙂

  2. Ah tiens je fonctionne de manière différente : je prend à l’inverse pas mal de notes durant ma lecture, lorsque je repose le livre, ça m’aide pour rédiger mon avis.
    Les notes je n’en met pas sur le blog, mais sur Livraddict ou Babelio (étoiles) oui, mais il est vrai que la notation peu différer beaucoup suivant le moment de lecture, être influencé par les livres précédents ou varier des semaines ou mois après : j’avais beaucoup aimé le second tome de Cinquante nuance de Grey sur le moment et aujourd’hui avec du recule ( quelques années ), je m’y suis ennuyée et je n’ai toujours pas lu le troisième tome.
    J’ai également participé au rendez vous : https://topobiblioteca.wordpress.com/2015/08/02/si-on-parlait-de-comment-jecris-mes-chroniques/#more-2338

    • Merci pour ta participation!! C’est vrai que notre avis peut évoluer avec le temps, on se rend compte qu’un livre ne nous a par exemple pas si marqué que ça ou alors qu’en y réfléchissant tel livre était vraiment super et réfléchi 🙂

  3. Coucou
    Très sympa cet article, dommage que je n’ai pas eu le temps de faire le mien. Je reprendrai peut être le sujet pour un autre jour 😉

  4. C’est sympa de voir comment fonctionnent les autres blogueurs. 🙂

    Je ne prends pas de notes pendant la lecture, comme toi, je préfères m’immerger complètement dedans.

    Quand j’ai terminé un livre, j’essaie d’écrire un premier jet de mon article assez rapidement. Par contre, cette étape passe automatiquement par l’écriture manuscrite (j’ai vraiment du mal à écrire directement sur écran).

    Ensuite, quand j’ai du temps et l’envie, je recopie cela dans WordPress, je relis, retravaille un peu et je publie.

    Pour la photo d’illustration, j’essaie de prendre toujours une photo personnelle, sauf quand le livre est trop abîmé ou que je l’ai lu sur liseuse (parce faut bien avouer que c’est pas très engageant, la couverture en noir et blanc sur liseuse).

    Avant, j’attribuais une note à mes lectures mais je me suis également rendu compte que c’était beaucoup trop aléatoire. J’ai donc supprimé ça. je n’ai pas eu de retour de lecteurs la regrettant donc je me dis qu’elle n’était peut-être pas si nécessaire que cela.

    • Ohh j’aimerais tellement encore savoir écrire sur du papier, mais à force d’être sur un ordinateur, mon écriture s’est vraiment dégradée du coup, je n’écris quasiment plus!
      C’est top de mettre ses photos personnelles pour présenter le livre je trouve, je n’ai pas encore sauter le pas mais pour l’instant, les couvertures ça me va!
      Même si l’intérêt de la note est sûrement limité, pour l’instant, je n’ai pas envie de la supprimer mais je comprends que tu l’aies fait 🙂

  5. Oh j’adore cet article ! C’est comme ça qu’on voit les points communs et les différences entre les bloggueurs, on n’a pas tous la même technique 😉 ! Je vais essayer de rejoindre ce rdv un de ces jours 🙂 !

  6. Je m’attends à ce qu’il y ait autant de façons de faire que de bloggeurs ! 🙂
    Je ne suis pas super organisée ni méthodique quant à la conception même de la chronique : parfois j’ai des idées ou analyses ou points précis qui me viennent en tête durant la lecture, cela peut m’arriver de prendre des notes mais rarement. En général je vois ça une fois devant l’ordi, quand je me mets à rédiger.
    Depuis sur je suis sur Babelio je fais un peu plus attention aux citations, j’essaie de repérer des passages qui me parlent à chaque lecture – et au final je trouve que c’est un bon moyen de donner une information plus concrète sur le style de l’auteur. En général je note des numéros de pages sur des bouts de papier qui me servent de marque-page, ou je les corne, depuis peu (je sais c’est maaaaal – mais je le vis bien :p).
    Au tout début je ne mettais ni les titres originaux, ni les éditeurs, ni le nombre de pages, mais ce sont des éléments que j’ai assez rapidement ajoutés pour un peu les mêmes raisons que toi : la praticité, donner des repères, et la curiosité en ce qui concerne les titres en version originale – et puis c’est bien aussi quand on veut rechercher un livre en VO et que la traduction n’a rien à voir !
    J’essaye aussi en général de mettre une introduction et une conclusion à ma chronique, je trouve que c’est plus « propre » et plus clair. Je mets parfois des passages en gras ou couleur, mais ça dépend de ce que j’aurais écrit dans mon avis – parfois je ne trouve pas de raison d’en mettre, ou pas d’emplacement très justifié.
    Par contre depuis que je bloggue je me pose beaucoup plus de questions sur ce qui me plaît ou non et surtout pourquoi, et j’essaie toujours de trouver des éléments qui pourraient amener des gens à ne pas avoir le même avis que moi. J’essaye de faire en sorte que le lecteur puisse imaginer si le livre pourrait ou non lui plaire selon ses caractéristiques, et non pas seulement mon avis personnel. Je n’aime pas trop l’idée de pousser aveuglément quelqu’un à lire un livre juste parce que moi j’ai adoré, sans lui détailler ce qui peut lui plaire ou non ! ^^’
    Je mets des liens vers les chroniques de gens que je connais lorsque j’en trouve (sur Livraddict surtout), en fin de chronique. Parfois je fais aussi des liens vers d’autres livres que j’ai chroniqués qui ressemblent, je trouve, à ma lecture présente, en expliquant pourquoi.

    • C’est vrai que moi non plus je ne voudrais pas pousser quelqu’un à lire un livre aveuglément juste parce que j’ai aimé! Ou le contraire, à ne pas lire un livre parce que je n’ai pas aimé alors que ça pourrait plaire à d’autres personnes!
      C’est vrai que je me pose aussi beaucoup plus de questions depuis que je bloggue. Je ne pense jamais à mettre les liens d’autres chroniques, sauf si c’est une LC 🙂
      PS: Ohhhh corner les pages des livres!! C’est pas bien!! 😉

  7. Je suis définitivement fan de tes RDV « Et si on parlait de… » Personnellement, comparée à ta façon d’écrire tes chroniques, ma façon de faire me semble beaucoup plus brouillonne et désorganisée. J’écris toujours à chaud, directement après ma lecture, comme ça me vient… En général c’est une façon pour moi de tourner l’ultime page. De faire un bilan qui me permet ensuite de « passer à autre chose ». C’est un peu comme si je faisais le deuil de ma lecture… D’ailleurs j’ai beaucoup de mal à me concentrer sur une nouvelle lecture si je n’ai pas encore fait la chronique du précédent. C’est psychologique en fait ^^

    • Ah oui, chacun sa méthode!! Je pense qu’écrire à chaud c’est aussi une très bonne méthode, ça te permet de vraiment être encore dans le roman que tu viens de lire! Faire le « deuil » de ta lecture, c’est joliment dit même si ce n’est pas une façon très gaie de voir les choses 🙂

  8. A une époque, pareil, je ne profitais pas trop de ma lecture car je pensais déjà à ce que j’allais en dire dans ma chronique. Maintenant, je fais comme toi, je note mon avis quand j’ai fini mon livre. Je note sur un cahier personnellement mais sinon j’ai la même technique pour faire mon brouillon, l’annoter etc.

    Pour la notation, c’est clairement subjectif suivant la personne et comme tu dis suivant le moment de la lecture. C’est pour ça que je ne le fais pas mais je comprends que tu apprécies de le faire.

    • Beaucoup préfèrent ne pas mettre de note et je comprends! J’ai remarqué qu’écrire dans les cahiers étaient une pratique répandue parmi les blogueurs, je trouve ça top! Moi, je ne sais plus écrire, mon écriture est vraiment devenue horrible!

      • J’avais perdu l’habitude d’écrire au profit de l’ordi. Finalement, je suis revenue au bon vieux papier crayon pour mes enfants. Quand ma fille a commencé à apprendre à lire et à écrire je n’ai pas eu le choix. Et depuis, j’ai retrouvé une belle écriture ouf.

  9. J’ai un carnet dans lequel je prends des notes au cours de ma lecture mais, pour certains livres, je ne trouve pas forcément quoi dire. Je rédige donc ma chronique une fois le livre refermé, si possible tout de suite après, et j’essaie de résumer au mieux ce que j’en ai pensé. En général je tape mon texte d’un trait puis je lui apporte quelques corrections. Quand je suis satisfaite du résultat je publie. ça me prend entre 30 minutes et 1h30 environ.

    En ce qui me concerne je ne mets pas de note parce que je trouve ce système trop réducteur, et j’évite de rentrer dans une analyse littéraire du bouquin pour que ce ne soit pas indigeste. J’ai conscience de donner un avis purement subjectif, qui n’a de valeur que celle que l’on veut bien lui donner, donc j’essaie de faire simple. Mais c’est un exercice difficile…

    • C’est sûr que tous nos avis sont purement subjectif et que l’on n’a pas vocation à donner un cours de français 🙂 Moi non plus je ne veux pas rentrer dans l’analyse littéraire mais c’est vrai que ce n’est pas forcément évident de rester simple!

  10. J’ai toujours prés de moi un carnet de note au cas où. Mais j’ai remarqué que ma prise de note dépendait du style du livre. Pour les livres plus profond, j’aime mettre des mots sur un ressenti à un instant T. Je note aussi les pages où un passage m’a plu et que je souhaite mettre dans mon avis.
    Sinon j’essaie d’écrire mon avis avant de commencer un autre livre mais je ne le publie pas de suite. J’attends un peu, je le relis, je fais quelques modifs et zou … en ligne !!!

    • Les carnets ont encore de beaux jours devant eux, je constate que beaucoup de blogueurs s’en servent ce qui est vraiment sympa!
      Je ne prends pas le temps de noter des passages et c’est vrai que parfois, ça serait sympa de noter quelques citations je trouve 🙂

  11. Comme d’habitude, un sujet super intéressant à nous proposer 😉 Alors perso, ça dépend de quand et où je finis ma lecture. Si c’est en soirée, je pose le livre, je m’endors, et j’y repense le lendemain. Si c’est en journée, j’écris généralement ma critique tout de suite après, à chaud. Ce n’est pas forcément le plus facile car je trouve qu’à chaud, on oublie certaines choses parce qu’on est encore dans sa lecture, donc ce que je fais, c’est que j’écris les grandes idées soit sur un carnet soit sur un fichier électronique pour éviter d’oublier. Ensuite, je me lance. J’essaye toujours de parler du style de l’auteur, des personnages, de l’histoire et des points importants que l’auteur a pu vouloir faire ressortir. Pour moi ce sont les points importants. Après je ne suis jamais trop satisfaite, je ne sais jamais si ma critique en est vraiment une ou bien si je fais une analyse ! 😄 J’essaye aussi de ne rien trop spoilé, même si des fois c’est assez dur.

    Pour mon blog, je récupère une couverture que je trouve sympa (quelque fois, ce sont des couvertures étrangères quand je les trouve vraiment top), le résumé de l’éditeur, puis ma critique. Je ne mets pas de note sur mon blog, seulement sur babelio, ni d’informations concernant le roman (nbrs de pages, éditeur…). Et je pense que je mets 30min environ pour faire ma critique.

    Pour les citations, j’utilise des petits post-it exprès pour les notes. Ce qui est franchement pratique parce qu’il est hors de question d’écorner une page !

    • Ah oui, pour moi aussi hors de question de corner une page mais je n’ai pas souvent de post-it sous la main! Hahah
      C’est vrai que trouver un équilibre dans sa chronique, savoir quoi dire, ne pas spoiler, ce n’est pas toujours évident et pour moi, ça dépend vraiment des livres, si j’ai aimé, détesté, ou pas plus apprécié que ça…

  12. C’est bien de voir comment les autres fonctionnent et je me rends compte que je fonctionne vraiment au feeling et que je n’ai pas une organisation particulière pour les chroniques.

  13. En lisant les commentaires, je me rends compte qu’il y a autant de façon de faire que de blogueurs.
    Voici ma modeste contribution : comme toi, je ne note rien pendant ma lecture, ni numéro de page, ni citations, ni sensations. Même si évidement pour cette dernière, j’y pense mais il m’arrive très souvent au moment de la rédaction de ne plus me souvenir de la chose à dire que je trouvais indispensable pendant ma lecture. Une fois le livre fini, je laisse le plus souvent passer quelques jours avant la rédaction de ma chronique. Je la fais toujours pas écrit dans un petit cahier prévu a cet effet avec des stylos de toutes les couleurs. Une fois que c’est prêt, je m’installe à l’ordi et je recopie en changeant quelques mots ou morceaux de phrases.
    Je relis vite fait, trop car je trouve souvent des fautes ou mots oubliés quand j’y reviens parfois mais j’étais déjà comme ça à l’école, la relecture je n’aime pas ça.

    • Oh un cahier avec tes chroniques écrites de toutes les couleurs! Ca doit être joli tout plein 🙂 Je constate que vraiment pas mal de blogueurs utilisent cette méthode, j’avoue que je n’écris plus très bien donc je préfère tout taper sur un clavier mais pourtant, j’aimerais bien retrouver le plaisir d’écrire dans un cahier, peut-être que je m’y remettrais un jour! C’est vrai que ça me fait penser à un exercice d’école de faire ça!

      • Oui, c’est très joli et ça me donne l’occasion de redevenir une collégienne.
        J’ai oublié de dire deux choses dans mon précédent message.
        D’une part, j’aime beaucoup tes photos et d’autre part, j’aime beaucoup quand il y a un système de notation avec les chroniques ça permet de se faire rapidement une idée.

  14. Coucou 🙂 encore un rdv au top !!!! Je savais déjà un peu comment tu écrivais tes chroniques mais maintenant je vais te connaître par coeur haha !!!
    Je comprends pour le système de notation. Pour ma part et comme tu le sais, je ne note pas. Car j’ai du mal à mettre une note et en plus comme tu le dis, mes avis peuvent plus ou moins changer les mois suivants ^^
    Je ne prends pas non plus de notes. Quoique ca m’est déjà arrivé de noter quelques idées sur un brouillon wordpress. Et quand une citation me plait, op je la prend en photo !
    Autrement je le structure ainsi :
    -Photo
    -Phrase d’intro : titre, auteur, date de publication, maison d’Editions…
    -Quatrième de couverture (plus le temps d’écrire moi même l’histoire)
    -Mon avis
    -Petite question de fin d’article pour les internautes !
    -Signature

    Voilà 🙂 je ferai peut-être le prochain rdv mais j’ai peur de pas avoir assez à dire ^^

    • Ahh n’hésites pas pour le prochain rendez-vous!! Tu n’es pas obligée d’en écrire des tartines 🙂
      C’est vrai que c’est quand même plus pratique de reprendre les quatrièmes de couverture plutôt que d’écrire les histoires soi-même! haha

  15. Je reviens te voir car je voulais reparler avec toi du système de notation. Comme toi, je trouve ça intéressant de voir une note sur une chronique, ça donne un premier avis néanmoins, je n’en ai jamais mis sur mon blog. Je mettais des notes sur Livraddict mais j’ai abandonné car finalement, je me rend compte que c’est bien trop abstrait ; c’est un ressenti à un instant t et ça peut totalement évolué. Et puis c’est un barême compliqué si tu commences a comparer les livres entre eux. Bref, perso je ne suis pas pour 🙂

    • C’est vrai que c’est plutôt compliqué de mettre une note parce que ça dépend de tellement de critère et c’est hyper subjectif mais je ne peux pas m’empêcher d’aller voir les notes des livres sur Livraddict ou Goodreads du coup, je suis contente que les gens donnent une note 🙂 Mais je comprends que pas tout le monde ait envie d’en mettre.

  16. Pareil je ne prends pas de notes et ni de citations et comme toi je trouve dommage parfois
    pour la notation également avec le recul des fois je chargerai bien la note de mes lectures
    J’ai pas de processus prêt établi pour écrire les avis, mais comme toi ça peut être sur plusieurs jours, je tape, je laisse reposer et ensuite je reviens dessus modifier puis vient la relecture (correction fautes etc)
    Ton article est très intéressant en tout cas
    Très bonne journée

    • Oui, avec le recul nos perceptions peuvent changer 🙂
      Ah oui, important le moment de relecture et malgré ça, je trouve encore le moyen de faire des fautes et quelques erreurs de frappe…! 😉

  17. Je suis étonnée, on a quasiment le même système de fonctionnement !

    Comme toi, je ne prends jamais de note en lisant, sauf si un ressenti spécial me traverse à un moment donné. Mais cela finit toujours en quelques phrases notées sur le mémo de mon smartphone également !
    Ensuite je recopie ce mémo sur un carnet en attendant d’en écrire une chronique.

    La chronique en elle-même me prend soit moins de 30 minutes si je suis inspirée et que je sais quoi en dire, sinon, quand je galère vraiment, je la rédige par petits bouts en laissant le brouillon de l’article ouvert toute la journée sur l’ordi (en général vers la fin de la journée, bizarrement la chronique est fini, même si j’y suis retournée 15 fois dessus !)

    Mes articles en eux mêmes sont rédigés sur le même schéma, à savoir :
    – pourquoi j’ai lu ce livre (courte introduction)
    – résumé si vraiment je suis inspirée (en général je rechigne d’en dire plus que la 4ème de ocuverture…)
    – je parle ensuite de l’histoire, de l’atmosphère,
    – puis des personnages
    – de la fin si elle m’a laissée un ressenti spécial
    – enfin de la plume de l’auteur
    – avant de terminer sur une conclusion du pourquoi je conseille ou non ce livre.

    Par contre je n’ai pas de système de notation, tout simplement car je n’ai pas pris le temps d’en faire un 😉

    • Effectivement, on a une démarche très similaire!! Ah oui, pas mal de laisser l’article ouvert toute la journée en mode brouillon si tu n’es pas inspirée! Au moins, ça te permet d’y penser pendant un moment, ça me parait magique lorsque tu dis que bizarrement la chronique est finie! hahah

      • C’est exactement ça ! A la fin de la journée je me dis que finalement ma chronique tient la route, alors que cela semblait mal parti le matin même ! ça permet de ne pas trop se focaliser sur la page blanche, et à certains moments les mots viennent tout seuls 😉

  18. Oh ben moi tu sais mes chroniques me prennent une plombe, c’est pour ca d’ailleurs que beaucoup de mes lectures ne sont chroniques qu’avec beaucoup de retard. Ca m’impressionne la maniere dont tu ecris les tiennes et j’aimerais bien pouvoir etre aussi efficace et assidue.
    Quand a l’avis qui change oui, je crois que c’est inevitable. Comme tu le dis, ca depend de tellement de facteurs : etat d’esprit, de ce qu’on a lu avant ect…Il y a pleins de livres aussi qui m’enthousiasme beaucoup sur le moment et ensuite je me dis quelques mois plus tard. Oui bon, c’etait sympa mais maintenant je ne m’en souviens plus vraiment!

    • Oui je suis d’accord avec toi!! Ca arrive que je trouve un livre vraiment top sur le moment et je me rends compte après coup qu’il n’était pas si marquant… j’ai l’impression en lisant les commentaires que certains sont hyper bien organisés!! 🙂 Après, l’essentiel c’est que tu prennes plaisir à écrire tes chroniques quelque soit la manière!

  19. Autant de blogueur, autant de méthode différente.
    Perso chaque livre est une nouvelle aventure et ma façon de les chroniquer est à caque fois ou presque différentes.
    Parfois je prends des notes, parfois pas du tout. Quelques fois je note mes réflexions, souvent je lis les bouquins sans savoir s’il va faire l’objet d’une chronique. et si elle vient c’est souvent quelques semaine après, rarement à la suite de la lecture..
    Voilà pour l’essentiel.
    Et merci pour ce partage d’expérience.
    Vraiment sympa 🙂

  20. Encore une fois je manque le rdv, grâce à ma magnifique désorganisation… pour le prochain, j’y travaille déjà cette fois ! ^^
    En tout cas, je fonctionne quasiment de la même façon que toi. Pas de notes pendant mes lectures, mais toujours à la fin du livre, encore à chaud. Ensuite on laisse refroidir et on réfléchit… 🙂
    Je pense que je modifierai ma façon de faire certaines choses, comme ajouter des citations, des photos personnelles ou autres. Pour l’instant je m’en sors pas trop mal, donc ça se fera en temps voulu. 🙂

    • C’est vrai que même si j’aime bien voir des citations et les photos persos sur les autres blogs, je ne prends pas forcément le temps de le faire! Pour les citations, je pense que je n’y arriverais jamais comme je ne prends pas de notes! haha

  21. Je fonctionne comme toi, je ne prends pas de notes, et j’écris d’abord un premier jet que je retravaille ensuite.
    J’utilise aussi un système de notation et il est vrai que quelques mois après je me dis : J’ai mis cette note là ?
    Mais bon, comme tu dis le plus important c’est ce qu’on écrit, la note est juste là pour donner un ressenti à chaud.
    J’utilise aussi toujours la même présentation (sauf pour mon avis), je pense qu’on a chacun nos petites préférences, moi par exemple j’aime bien savoir de quel genre il s’agit.

    • Haha oui, c’est vrai que parfois, des mois plus tard je me dis « ah j’ai été un peu trop sympa » ou le contraire « j’ai été sévère avec la note! ». Ah moi pour savoir le genre, j’utilise les catégories 🙂

  22. Je vois que de plus en plus de blogueuses se joignent à toi pour ce rdv 🙂 J’y réfléchis encore, mais j’ai déjà envie d’en faire partie.
    Comme toi je ne prends ô grand jamais jamais de notes lorsque je lis. Par contre, je note sur une feuille des numéros de page si une citation me tape dans l’œil. 😉

    • Oui, je suis contente que ce rendez-vous ait l’air de plaire et donne envie à d’autres d’y participer!! N’hésites pas 🙂
      Ah oui, je devrais penser aussi à au moins noter les numéros de pages, ça pourrait être pratique!

  23. J’aime beaucoup ton article. C’est une bonne idée et c’est vrai que c’est toujours intéressant de voir comment nous nous organisons les uns les autres.
    Comme toi, je ne prends pas de notes lors de ma lecture. Les transports en communs ne s’y prêtent pas et si je suis trop dans l’analyse, je ne profite pas pleinement du livre.
    Le premier jet de certaines chroniques peut être écrit le jour même où je termine un livre, d’autres me demandent plus ce temps. Généralement c’est lié aux émotions/ ressentis que fait naître en moi le livre… Là dessus aucune règle 😉

  24. J’ai rarement le temps d’écrire ma chronique dans la foulée mais quand je peux le faire, je préfère…car les éléments sont encore tous dans ma tête.

  25. Un article très intéressant! Merci pour ce partage.
    Je galère un peu pour chroniquer. Je ne prends pas de notes et cogite ce que je vais écrire quand j’ai un peu de temps.

  26. Personnellement, j’écris mes chroniques comme elles viennent, quand je trouve un peu de temps, sans préparation particulière. Du coup, je ne les retravaille pas non plus mais c’est vrai qu’elles suivent globalement toutes le même schéma (histoire, personnages, écriture…).

  27. « Pendant ma lecture, je pensais déjà à ce que j’allais dire et je décryptais en détail ce que je ressentais au fur et à mesure que j’avançais dans le livre » c’est exactement ce qui m’arrive sauf que ça ne part pas ! je n’arrive pas vraiment à lire ou voir un film sans imaginer ce que je pourrais écrire dessus, c’est bien pour dialoguer, analyser, débattre, mais parfois j’ai juste envie de voir ou lire pour me divertir … résultat ça fait un bon moment que je n’ai pas écrit d’article car j’ai trop de brouillons sur mon PC vu que tout ce que je vois ou lit a déjà été sujet à des prises de notes transformées en brouillons qui n’attendent qu’à être rédigés en articles. Mais voilà, je suis dépassée par mes idées d’articles et mes brouillons du coup je n’écris plus vraiment alors que j’adore ça, je sais pas comment faire pour me relancer et retrouver la motivation …
    Merci à Topobiblioteca pour avoir partagé le lien de ton article sur mon blog !
    Et merci à toi pour ce blog complet et au design qui donne envie !

    • Oh oui, merci à elle de t’avoir amené ici!
      Peut-être faut-il que tu prennes un peu de recul avec ton blog? Ou alors tout simplement que tu te poses et que chroniques par chroniques tu dépiles tes brouillons parce que c’est vrai que j’imagine que ça doit être décourageant d’avoir trop de brouillons qui s’entassent! Je pense que si j’étais à ta place, je me ferais un planning! Rien de mieux pour prioriser les chroniques que tu veux publier et puis te donner le temps de rédiger au fur et à mesure les autres 🙂 J’espère que tu vas réussir à retrouver la motivation!!!

  28. bonsoir, pour ma part je commence toujours part une petite image du livre et quelques details dessus (titre / auteur / isbn et nbre de pages) et un bref resumé de l’editeur .
    mes propres notes viennent apres la lecture voir apres la lecture du 2eme ou 3eme livre qui suive, c’est dire si je suis souvent a la traine en ce moment.

  29. Pingback: Si on parlait de… comment je m’organise avec mon blog | La tête dans les livres

  30. Merci pour cet article super intéressant pour la novice que je suis ! 🙂 J’ai fait un rapide survol de vos commentaires et suis bien décidée à m’y plonger un peu plus à fond le plus vite possible.
    Une foule d’idées à découvrir pour construire mon schéma perso.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s