Si on parlait de… rencontres auteurs/lecteurs

Si on parlait de...

©La tête dans les livres

Ce rendez-vous est publié le dimanche, toutes les deux semaines. On y parle de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son opinion et son point de vue en toute simplicité mais toujours autour des livres ou de mon blog. Cela me permet de vous donner mon avis et j’espère que vous n’hésiterez pas à vous exprimer également.

Cette semaine:

Si on parlait de… rencontres auteurs/lecteurs

***************

Déjà l’heure du rendez-vous et cette semaine je voulais vous parler de ces rencontres auteurs/lecteurs que j’ai découvert plutôt récemment. Je vous dis tout!

Mon expérience

Pour tout vous avouer, avant d’avoir un blog, je n’avais jamais rencontré d’auteurs ou alors jamais dans le cadre d’une dédicace. Mais pourquoi me direz-vous? Tout simplement parce qu’avant, je n’imaginais pas les auteurs comme des personnes accessibles. Ça peut paraître bizarre, mais je ne pensais jamais aux auteurs qui avaient écrit les livres comme des personnes que je pouvais potentiellement rencontrer. Un peu comme pour les acteurs de cinéma. Je n’ai jamais été une groupie donc il ne m’était même jamais venu à l’esprit d’aller à une séance de dédicace.

C’est donc en découvrant la blogosphère et mes copinautes que j’ai été pour la première fois au salon du livre de Paris en 2014 pour me faire dédicacer des livres! Depuis, j’ai aussi été aux Imaginales qui a été un peu une révélation en terme de relation lecteur/auteur. J’ai côtoyé de plus près des auteurs et j’avais trouvé ça vraiment original qu’ils organisent des repas avec les auteurs ce qui permet de sortir du cadre des dédicaces classiques.

Imaginales 2015

©La tête dans les livres

J’apprécie aussi les forums et les pages Facebook que font vivre les auteurs pour notre plus grand plaisir! Je pense par exemple au groupe Facebook de La passe-miroir de Christelle Dabos qui est vraiment très vivant et où les lecteurs viennent poser leurs questions – et l’auteure y répond parfois, ou en tout cas elle réagit – mais aussi leurs fan arts et leurs hypothèses! Ce sont des rencontres virtuelles, mais je trouve ça sympa car très accessible.

La rencontre elle-même

Je trouve que rencontrer des auteurs c’est toujours un moment que j’attends avec impatience mais que j’appréhende aussi un peu. Que dire aux auteurs ? Pas facile ! Surtout que l’on peut aussi bien rencontrer des auteurs dont on a aimé les livres mais aussi ceux que l’on a moins appréciés ou encore des auteurs dont on n’a pas encore lu les livres.

Heureusement, la plupart des auteurs (ou au moins ceux que j’ai rencontrés) sont super accessibles et sont adorables. Certains prennent le temps de parler de ce qu’ils ont écrit, avec d’autres c’est plus expéditifs.

Je me souviens encore de Gabriel Katz qui insiste pour faire un dessin à chacun et qui s’était retrouvé à nous dessiner des choses plutôt improbables à moi et à ma copinaute Supy!

Qu’en pensent les auteurs?

Comme dans chaque rencontre, il y a toujours deux côtés de l’histoire, je suis allée demander à Ena Fitzbel et Céline Landressie ce qu’elles en pensaient. Un énorme merci à elles pour avoir répondu à mes questions!

Un petit mot pour les présenter:

Ena Fitzbel est une auteure aux multiples facettes. J’ai découvert cette auteure avec son livre Un manoire pour refuge, un livre mêlant fantastique et science-fiction. Puis je l’ai ensuite suivi sur une romance qui m’a vraiment fait apprécier sa plume. Récemment Ena a publié un roman de fantasy et l’auteure écrit également des romances. J’apprécie vraiment son style et ses thèmes variés touchent un large public.

IMG_2135

 

Céline Landressie est l’auteure de la saga Rose Morte qui compte aujourd’hui trois tomes excellents qui sont aujourd’hui publiés chez Milady. J’attends avec impatience le tome 4 pour suivre les aventures de la flamboyante Lady Rose et de ses acolytes Arimaths. Si vous aimez le fantastique et les vampires – attention, ce n’est pas Twilight!! – n’hésitez plus si vous n’avez pas encore découvert cette saga.

♠ Avant la rencontre ♠

Que ressent un auteur avant une rencontre?

Pour Ena « J’éprouve un mélange de joie et d’appréhension. L’idée que je puisse rencontrer des personnes intéressantes et m’en faire des amies me galvanise. C’est d’ailleurs lors d’un salon que notre amitié a commencé. En revanche, je déteste établir un rapport mercantile avec elles. Ce n’est pas dans ma nature de faire du commerce. J’aime écrire et partager mes textes. Je déteste vendre. «  C’est vrai que personnellement, je n’aimerais pas qu’un auteur essaye à tout prix de me vendre ses livres en mode vendeur de tapis.

De plus, elle appréhende « La méchanceté ! Lors d’un salon dans le sud-ouest, l’année dernière, une lectrice demandait à l’auteur assis près de moi s’il comptait continuer à écrire, vu qu’elle n’avait pas trouvé son style très convaincant. Je peux t’assurer que ce jour-là, j’ai béni le seigneur de ne pas être à la place de mon collègue. ».

♠ Les réactions /Les questions bizarres ♠

Je disais à Ena que je me sentais parfois un peu bête devant les auteurs avec la peur de ne pas savoir quoi dire. Par exemple, devant Robin Hobb qui est une auteure que j’adore et que je lis depuis tellement d’années… je n’ai rien réussi à dire de plus que « Good morning, I love your books. Thanks for your work! ». Merci les platitudes alors que ça n’exprime même pas un dixième de ce que je ressens!

Robin Hobb - Imaginales 2015

©La tête dans les livres

Ena m’a répondu que « Une séance de dédicace, c’est comme dans la vraie vie. Il y a des affinités qui se créent dès le premier regard, et d’autres qui ne se font jamais. On ne peut pas expliquer pourquoi. Mes plus belles rencontres ne se sont pas toujours faites avec des gens qui aimaient ce que j’écrivais. C’est ça le côté magique. On ne peut rien prévoir. » et je pense qu’elle a bien raison.

Je suis sûre qu’en tant que lecteur, on pose parfois des questions bizarres. J’ai donc demandé à nos deux auteurs quelles étaient les questions les plus bizarres qu’on leur ait posées.

Pour Céline c’était: « « Est-ce qu’il y a du sexe ? » x’) Cette question saugrenue, lancée de but en blanc (avant même un « bonjour », d’ailleurs), est venue d’une assez jeune femme qui s’était présentée au stand durant le dernier, ou avant-dernier, Japan Expo où je me suis rendue. J’avoue que j’ai mis une bonne seconde à répondre. J’ai dû la dévisager, ce faisant. Je lui ai ensuite conseillé de porter son choix sur un autre livre que le mien. De toute évidence, elle pensait avoir affaire à un roman typé érotique ou « bit-lit de base », ce que Rose Morte n’est rigoureusement pas. J’ai songé qu’un ouvrage comme celui-ci n’était vraiment pas fait pour elle. Du tout. Mais elle l’a pris quand même ! Ce n’est pourtant pas faute de l’en avoir découragée ^^’ « 

Pour Ena, la réponse est complètement différente: « Les questions que je trouve les plus étranges sont celles qui mettent l’auteur sur un piédestal. Parfois, certains lecteurs s’étonnent qu’on puisse leur parler et se souvenir d’eux. J’ai alors envie de répondre que moi aussi je suis surprise qu’ils m’accordent autant d’attention. »

Lorsque j’ai demandé une anecdote à Céline, voici ce qu’elle m’a raconté: « Il y a toujours des anecdotes, grandes ou petites, notamment car les salons contiennent aussi leur lot de personnalités étranges ou agressives (voire les deux à la fois). Mais si je dois choisir une anecdote parmi celles amusantes, je pense que ce serait cette demoiselle, tout en sourire, qui déclara vouloir prendre le premier tome parce qu’elle adorait tout ce qui était « elfes, loups-garous, dragons, toussa »… O.O’’’’ «  – lorsqu’on sait de quoi parlent les livres de Céline, on comprend vite que la demoiselle allait être déçue!

♠ Ce qui fait plaisir ♠

Mais heureusement, il n’y a pas que des questions ou des réactions bizarres mais il y a de belles surprises. Comme ce que nous raconte Céline qui s’étonne des « cadeaux apportés par les lecteurs. Alors ça, j’avoue, ça me laisse toujours ébahie. À tel point que je ne sais pas quoi dire. Je dois être d’une platitude désastreuse, comparativement à la joie que ça m’apporte ! Non pas pour les présents en eux-mêmes, mais pour les sentiments que cela véhicule. C’est extraordinaire, c’est… fou. Que des lecteurs vous apportent un cadeau parce qu’ils ont aimé ce que vous écrivez, vous imaginez ? C’est totalement… désarmant. C’est aussi très gratifiant, en termes professionnels, bien sûr. Toutefois, je n’ai jamais la sensation de « mériter » ces cadeaux. Ce me semble pure générosité de la part des lecteurs ^^’ « .

Et ce qui fait le plus plaisir à Ena « Je ne crois pas dévoiler un secret en te disant que ce qui fait rougir de plaisir un auteur, c’est lorsqu’un lecteur déclare avoir eu un coup de cœur avec l’un de ses romans. ».

♠ Face à ceux qui découvrent l’auteur ♠

Sinon j’imagine que ça vous ai déjà arrivé d’aller demander une dédicace à un auteur dont vous n’aviez lu aucun livre? Je ne sais jamais quoi dire dans ces cas-là. Mais qu’en pensent les auteurs?

Ena m’a répondu que « Eh bien, je me dis que la personne a bien du courage de se lancer dans une lecture dont elle ne sait rien. Et comme je me culpabilise toujours à l’idée que mon roman ne puisse pas lui plaire, j’ai alors envie de rentrer dans un trou de souris et de ne plus en sortir. »

Pour Céline « Pourquoi se sentir bête ? C’est une belle démarche au contraire ! Qu’on ait lu ou non un ouvrage au moment où on demande la dédicace, le fait est qu’on s’y intéresse assez pour aller au devant de l’auteur. C’est précieux, ça. Personnellement, je suis tout aussi ravie qu’un lecteur se présente, qu’il ait déjà lu le roman ou non. Puis, dans les deux cas, ça peut donner lieu à un échange agréable. Pourquoi s’en priver ^^ ? »

Pour conclure

Après tout, nous sommes tous des êtres humains et auteurs ou lectures, le plaisir des rencontres est partagé! Comme le dit Ena, on ne peut rien prévoir! De belles rencontres peuvent en découler, d’autres un peu moins réussies mais c’est comme dans la vraie vie, tout est une question d’affinités!

J’espère que cet article – un peu long – vous a plu! J’ai été ravie qu’Ena et Céline accepte de répondre à mes questions et j’ai trouvé leur point de vue vraiment intéressant!

Je vous souhaite de belles rencontres auteurs/lecteurs et je vous laisse avec la photo d’un auteur vraiment fun – saurez-vous le reconnaitre? 🙂

IMG_1791

©La tête dans les livres

***************

Et vous?

Aimez-vous rencontrer des auteurs? Que ressentez-vous? Quelles ont été vos plus belles rencontres? Quel(s) auteur(s) rêvez-vous de rencontrer? Que dites-vous aux auteurs que vous rencontrer?

N’hésitez pas à participer à ce rendez-vous et à me laisser le lien si ça vous dit, je le mettrais à la fin de mon article.

Le rendez-vous chez vous:

Topobiblioteca

Voyage au bout de la page

Les lectures de Mina

Lectoplum

Pitiponks


Le prochain thème sera (18 octobre): Si on parlait de… lire en VO

Publicités

79 réflexions sur “Si on parlait de… rencontres auteurs/lecteurs

  1. Je suis allez a une rencontre d’auteurs .J’avoue avoir été fortement déçu, j’aurais voulu qu’ils aient quelques chose qu’ils les différencies du commun des mortels. , Une grosse tête ,ou une auréole, avoir un truc? La! ils ressemblaient trop à monsieur tout le monde. J’ai fait demi tour.

  2. Voici ma participation : https://topobiblioteca.wordpress.com/2015/10/04/si-on-parlait-rencontres-auteurslecteurs/#more-2464
    Comme toi, avant d’avoir le blog je ne m’imaginais pas rencontrer des auteurs et comme toi, je ne pensais même pas aux personnes derrières le livre; mais aujourd’hui chaque rencontre est un grand moment gravée en moi ! =)
    Whoua mais comment peut on dire à une personne qu’elle écrit mal et qu’en gros elle fait mal son métier, cette lectrice avait qu’à tenter de publier un roman et elle verrai ! Je trouve cela aberrant !
    J’aime beaucoup ton article car on voit les deux côtés d’une rencontre et c’est vrai que cela ne doit pas être simple pour les auteurs non plus, certaines questions dérangeantes ou des comportements inopportuns.

  3. Coucou,
    Je m’étais toujours demandé ce qu’on pouvait dire à un auteur qu’on adore de façon constructive, je suis allée aux Trolls & Légendes et mon chouchou Sire Cédric étaitl là ben j’ai pas osé m’approcher car rien à l’i acheter j’ai déjà tout et je ne voyais pas quoi dire « je trouve votre plume excellente », ouais et après?
    Je suis quelqu’un qui écoute et pas à l’aise avec la parole alors je me demandais, vous faites comment pour avoir des trucs à dire à un auteur ? 😊

      • Foutue timidité 😀 je m’en debarasserai un jour, à 29 ans je désespère un peu lol mais bon, j’espère aller aux Halliennales il y aura plusieurs auteurs et sorties intéressants et un marché féérique comme j’aime. Une dédicace de Sophie Jomain ce serait chouette

        • Oh oui j’adore ça, on y trouve tout plein de stands avec des statuettes de fées, de dragons et d’elfes, des vêtements médiévaux, de quoi se costumer, des chapeaux d’époque type bibi, mini chapeaux, des bijoux en tout genre etc, des marchés médiévaux (j’appelle ça feerique car beaucoup de choses en rapport avec la fantasy) il y en a partout en France tous les week-ends.

  4. moi j’ai rencontré trois auteurs : christophe miraucourt qui est un auteur de livre pour enfant avec sa série fille de pirate que j’ai rencontré par hasard en arpentant les allées du salon du livre 2015 ( je cherchais des livres pour ma fille de 5 ans) , Mon chouchou Maxime Chattam, que j’ai rencontré un dimanche lors d’une sceance de dédicace dans une petite librairie. Cet homme est génial, très gentil, il prend toujours le temps de discuter quelques minutes. Et Stéphane Bourgoin qui est aussi très abordable et super gentil. C’est vrai qu’on se dit toujours que va t’on leur dire, a part qu’on aime ce qu’ils font ( exception faite avec christophe miraucourt que je connaissais pas, et bien on a parler des dédicaces et de parler avec lui ça lui a fait venir du monde lol ) avec chattam j’ai demandé comment il faisait pour retourné a la vie normale après ses plongés dans l’horreur. Voila mon experience j’aimerais bien en vivre d’autre.
    ps as tu des news de supy, ça fait un moment que je la vois plus sur la blogsphère

    • Oh mais tu as eu de chouettes rencontres et finalement tu as l’air d’avoir de très belles rencontres et de qualité 🙂
      Et je trouve ça chouette de pouvoir aussi découvrir de nouveaux livres en rencontrant des auteurs que l’on ne connait pas!
      PS: Supy va bien mais comme elle a commencé ses cours en plus de son apprentissage en librairie, elle a moins de temps pour le blog! Je lui dirais que tu as demandé de ses nouvelles 🙂

      • oui merci d’avoir demander. En faite j’ai vu qu’elle avait changer de plateforme mais que son blog fonctionne quand même. C’est parce que ses nouvelles chroniques ne s’affiche plus et que j’ai pas regardé plus avant

    • Je passe ici par hasard et je vois mon nom inscrit dans une discussion du forum, c’est amusant. J’espère, Chris, que ma fille de pirate a plu à votre fille et que notre discussion, pendant la dédicace, vous a « rassurée ».
      Je m’incruste dans votre discussion pour donner mon point de vue, côté auteur. Sachant qu’on est souvent présent de 10h à 18h sur un salon, c’est vraiment agréable de discuter avec les visiteurs, même quand ils n’achètent pas nos livres. En général, on partage une passion commune: la lecture. Alors il est assez facile de trouver des sujets de discussion.

      • C’est vrai qu’on ne se rend pas compte à quel point les horaires de présence des auteurs sont longues! Merci à vous et aux autres auteurs de prendre la peine de venir sur ces salons et c’est vrai que nous avons au moins tous une passion commune!

  5. Salut!
    Bon, personnellement, je n’ai encore jamais rencontré d’auteurs… parce que je n’y pensais pas comme à des personnes « accessibles », comme tu l’as dit au début de cet article (qui est génial, en passant 🙂 ) J’adorerai aller à un salon mais je pense que je stresserai comme pas possible avant de rencontrer un auteur, surtout si je l’apprécie (oui, c’est très bête mais je pense que ça se passerait vraiment comme ça :/)
    Le fait d’avoir le point de vue d’auteurs est justement très intéressant! Ça prouve que les rencontres peuvent être gênantes des deux côtés ou, au contraire, géniales. Je ne sais pas, ça me fiche encore une peur bleue… X)

    En tous cas, merci pour ce rendez-vous et bon dimanche à toi!
    T.

  6. Bonjour, ton article est intéressant, je m’y suis reconnue au tout début de ma « vie » de lectrice aux séances de dédicaces !!!!
    La première fois que je me suis décidée d’aller à une dédicace c’était pour les venues de Stefan King et Anne Rice (bon j’ai la chance d’habiter Paris) malheureusement ayant eu un accident je n’ai pu y aller….
    Depuis, j’ai enchaîné des Salons, des séances de dédicaces dans les librairies ou centres commerciaux, fait des kilomètres en train !!!!
    De ces rencontres j’en garde des souvenirs immenses, mais surtout des découvertes d’auteurs (Gilles Legardinier, Olivier Norek) ou alors voir et pouvoir parler avec ses chouchous (Maxime Chattam, Yasmina Khadra) ou les auteurs Anglo-Saxons, Américains ou d’autres nationalités (Harlen Coben, Anne Perry…..)
    Et surtout diversifier ses lectures, découvrir des auteurs que je connaissais pas et à qui je demande de me parler de leurs livres, ils savent très bien qu’on ne peut pas tout lire !!!! Quand je pense qu’au tout début j’étais toute timide et parlais à peine (bonjour merci au revoir) maintenant même avec les auteurs étrangers je discute (bon avec mon anglais basique) et même prendre des photos.
    Voilà mon expérience des dédicaces, j’ai été un peu longue mais j’invite tout le monde d’aller aux séances on rencontre non seulement des auteurs qui apprécient de nous voir, mais d’autres lecteurs et aussi des blogueuses qu’on retrouve plus tard à d’autres séances.
    Voilà bonnes séances de dédicaces à vous et lancez vous vous ne serez pas déçus !!!!
    Bon dimanche

    • Oh merci pour ton témoignage qui est vraiment chouette!! J’avoue que je n’en suis pas encore à faire des kilomètres en tarin (sauf pour les Imaginales), mais c’est vrai qu’on fait de belles rencontres et que je me « décoince » petit à petit!! 🙂

  7. Je n’ai jamais rencontré d’auteurs mais j’avoue que j’aimerais bien, même si je pense que je serais impressionnée, surtout si c’est un auteur dont j’aime les livres énormément. Après, via les réseaux, j’ai pu poser des questions (et obtenu des réponses) et j’avoue que je trouve ça très bien. C’est un bon compromis 🙂

    J’ai aussi beaucoup aimé la structure et les extraits de ton article, c’est sympa d’avoir le retour des auteurs aussi. Ils doivent entendre et voir des trucs pas possible ! 😄

  8. Article fort intéressant, surtout pour le point de vue des auteurs! J’avoue qu’avant de devenir blogueuse, je n’avais été qu’a une seule dédicace: celle de Mary Higgings Clark, que ma mère adore et dont la dédicace tombait pile le jour de son anniversaire. Maintenant, je me rends dans des salons littéraires (chose que je ne faisais pas avant!) et je connais le grand moment de solitude lorsqu’on se retrouve face à son auteur préféré et qu’on ne sait pas absolument pas quoi lui dire… Surtout s’il n’est pas français. Moi qui parle plutôt bien anglais, je me retrouve à bégayer un malheureux « Hello, I love your books » et à galérer pour épeler mon prénom… Une fois sortie du salon, jme dis toujours « Ah, j’aurais du dire ça! »

  9. Super article et bravo d’avoir eu l’idée de demander leurs avis à des auteurs, c’est vraiment très instructif. Je n’ai pas eu le temps de participer cette semaine mais je vais prendre le temps d’en discuter un peu avec toi ici (^-^)
    Comme toi, avant d’ouvrir mon blog, j’avais l’impression que l’auteur derrière le livre n’existait pas vraiment ou, du moins, était totalement inaccessible. Je dois avouer qu’il m’arrivait même de ne pas faire attention du tout au nom de l’auteur… honte à moi ! Et pourtant, je ne les respectais pas moins.
    Puis, j’ai ouvert mon blog et, petit à petit, j’ai redonné toute son importance à l’auteur et, petit à petit, les réseaux sociaux aidant, j’ai découvert qu’ils étaient accessibles, souvent très modestes et absolument ravis de pouvoir échanger avec leurs lecteurs. Je me suis même lancée dans les interviews et c’est un super exercice et un moment très privilégié avec l’auteur.
    En ce qui concerne les rencontres sur les salons, j’adore cela mais, étant très timide, je ne suis absolument pas douée et ressort souvent frustrée de ces échanges trop rapides. Je garde néanmoins d’excellents souvenirs de certaines de mes rencontres…
    Bon écoute, j’en dis tellement que je crois que je vais quand même faire un petit article lol

  10. Ce n’est pas forcément quelque chose que j’aime bien faire, rencontrer des auteurs…Ou alors il faut que cela soit des « valeurs sûres » pour moi…du genre Daniel Pennac. Mais sinon, je n’y trouve pas beaucoup d’intérêt je dois avouer, je préfère les lire!^^ Leur parler deux minutes (voir même parfois moins)…
    J’ai essayé pourtant, plusieurs années au Salon du Livre, mais franchement, je n’en tirais pas beaucoup de plaisir, j’ai donc arrêté. Mais j’imagine bien que les auteurs doivent être ravis d’avoir le ressenti de leurs lecteurs.
    Je ne sais plus où est-ce que j’avais lu ça, mais un auteur disait que ce qu’un écrivain avait envie de dire, il l’écrivait^^. J’avais trouvé ça assez drôle.

    Excellente idée d’avoir demandé l’avis des auteurs^^.

    • Je comprends tout à fait ton point de vue! Je pense d’ailleurs que pour la plupart des auteurs je n’ai rien à leur dire mais pour certains, j’ai vraiment été contente de les rencontrer et c’est toujours un plaisir des les recroiser d’un salon à l’autre et surtout que l’on se souvienne de toi! Mais je crois que je préfère aussi lire 😉

  11. Encore un très, très bon article..
    Comme toi, je ne sais jamais quoi dire devant les auteurs. J’ai même du mal à me présenter comme blogueuse tant je trouve ce que je fais complètement insignifiant à côté de leur travail …!

  12. Super intéressant ton article, merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous pondre ceci 🙂
    Rose morte est dans ma PAL et il va falloir que je l’en sorte un de ces jours.
    Quant à Ena, c’est vraiment une auteure de talent !

  13. Article très intéressant ! J’adore les interviews, je comprends l’appréhension de la méchanceté. Une fois j’ai assisté à une conférence et à la fin, devant tout le monde, une dame a donné un avis négatif qui manquait de tact, l’auteur avait beau être dans le top vente, il avait l’air blessé le pauvre. C’est pas la mère de Panpan qui disait « si tu n’as rien de gentil à dire, tais-toi » ? Je ne me rappelle plus de la formulation exacte.

    Je vais lire l’article des autres maintenant. Voici le mien : https://lectoplum.wordpress.com/2015/10/04/si-on-parlait-de-rencontres-auteurslecteurs/ . Je n’ai jamais fait de salon, mais des rencontres en librairie, et avant d’avoir mon récent blog. Au fait: trop la chance d’avoir vu Robin Hobb, je crois que j’aurais chialé: « you are the best, you are the best » haha c’est tellement bien (même si j’ai pas encore fini les aventuriers de la mer) que j’aurais pas su quoi dire.

    • Je ne sais pas si c’est la mère de panpan qui a dit “si tu n’as rien de gentil à dire, tais-toi” mais j’adore!!! 🙂
      Et oui, je me suis retrouvée vraiment toute bête devant Robin Hobb!!! Et oui, elle est la meilleure, mais combien de personnes avant moi lui avait sûrement déjà dit???

  14. Article super, comme d’habitude, mais qui tombe vraiment à pique !
    Je vais aller à mon tout premier salon le weekend prochain et j’avoue que j’appréhende un peu, surtout de rencontrer les auteurs de livres qui m’ont marqué, je sais que je ne saurai pas comment leur dire que ce qu’ils ont écrit m’a bouleversé et je me sens moins « seule » après la lecture de ton article !
    Et puis savoir que les auteurs, enfin celles que tu as interrogé, ne nous tiennent pas rigueur de ne pas connaître leurs livres avant de venir m’enlève d’un poids phénoménal ! ^^
    Bref, merci beaucoup pour ce que tu as fait 😀
    Des bisous !

    • C’est vrai que moi aussi ça me rassure que les auteurs ne nous trouvent pas bizarres ou culottés de venir sans avoir lu leur livre parce que je me sens vraiment toujours un peu bête!
      Bon salon le weekend prochain, je suis sûre que tu feras de belles rencontres! C’est quel salon?

  15. Ton article est très sympa !!!
    J’ai déjà rencontré des auteurs et c’est comme dans la vie. Le courant passe de suite avec certains et un papote un petit moment et d’autres un peu moins mais cela n’empêche pas l’échange 😉

  16. Pingback: Si on parlait de… rencontres auteurs/lecteurs | Lectoplum

  17. C’est un très joli article comme tous tes Si on parlait. J’avoue que moi aussi avant d’aller en salon, je n’aurais jamais penser faire dédicacer mes livres 😄 Mais les dédicaces est un moment d’échange que j’aime faire car finalement il permet de connaitre mieux les auteurs, leurs pensées, savoir si ils ont d’autres projets….

  18. Je pense reprendre ton thème de « rencontres auteurs/lecteurs » car j’ai justement eu l’occasion de rencontrer des auteurs ce week-end avec notamment une belle rencontre… 🙂

  19. Je me souviens quand j’ai rencontré l’année dernière Deborah Harkness aux Utopiales de Nantes, ça aurait pu être très intéressant d’échanger plus que quelques banalités. Mais voilà, même si il y avait une interprète à côté, le fait de ne pas parler très bien anglais m’a bloqué. Mais quel bonheur de rencontrer les auteurs qu’on aime lire, leur dire que ce qu’ils écrivent nous plaisent.
    Encore une fois, un article très intéressant 🙂

  20. Quand j’étais petite, mes parents m’emmenait souvent au Salon du Livre de Caen (des livres partout : le paradis !!). Malgré une ou deux dédicaces à cette époque, je n’étais pas trop intéressée par les auteurs : je voulais des livres, et pis c’est tout !
    C’est après que ça a évolué, des années après avoir ouvert mon premier blog (sur skyblog, toute une anthologie) et le premier auteur que j’ai vraiment voulu rencontrer et que j’ai rencontré, c’est Maxime Chattam. Une de mes idoles 😉 !
    Et après j’ai été lancée. Dès que je peux, je vais harceler les auteurs, au point que certains me reconnaissent, comme F. Thilliez ou G. Legardinier…

  21. moi j’avais en tete de faire des séances de dédicaces surtout pour G.Musso que j’adore par dessus tout mais n’ayant pas le permis et n’ayant pas de boulot cela ne pouvait pas se faire pour les déplacements donc je ne l’ai jamais rencontré. Par contre en juin de cette année j’ai eu la chance d’aller a Abbeville pour une séance de dédicaces pour aller rencontrer Nicolas Carteron que j’adore depuis son premier livre jusqu’au 4eme…je n’en revenais pas de le voir en vrai et j’étais arrivée la première donc j’ai eu le temps de discuter avec lui et c’est vraiment quelqu’un de génial . j’espère pouvoir revivre cette expérience

    • C’est vrai que c’est mieux si on peut se déplacer pour les dédicaces! J’ai la chance que sur Paris, ça soit plus facile! Ça devait être sympa de rencontrer cet auteur que tu adores et surtout d’avoir le temps de discuter! 🙂

  22. Je ne cherche pas à rencontrer les auteurs. D’une part, car je trouve que je n’aurai rien d’intelligent à leur dire et d’autre part car j’ai un peu de mal avec le culte des personnalités.
    Je suis pourtant touchée par les témoignages des auteurs que tu as recueillis et comprend que pour eux c’est plaisant et important.

    • Je comprends ton point de vue! Par contre, je n’irais pas jusqu’à parler de culte des personnalités! Je pense qu’effectivement il y a des personnes qui sont vraiment fans, de vraies groupies! Mais personnellement, ça ne va pas jusque là 🙂

  23. Pingback: Si on parlait de… rencontres auteurs/lecteurs | Les étagères de Pitiponks

  24. En bibliothèque, on fait souvent venir (dans la mesure du possible) des auteurs et à chaque fois c’est une véritable expérience humaine. On se rend compte que derrière le mythe de l’auteur se cache monsieur et madame tout-le-monde. Je trouve ça bien de multiplier les rencontres avec les auteurs car ça permet de cassé un peu l’image que l’on a d’eux. Une image de personnage inaccessible. Mon petit frère par exemple, a rencontré Bertrand Puard (saga les Effacés) lors d’une rencontre organisée par le prof doc de son lycée. Avant cette rencontre il n’ouvrait jamais un livre, après la rencontre il a lu les livres de Mr Puard et depuis il enchaine les livres de ce genre (pour mon plus grand bonheur car c’est le comble pour un bibliothécaire d’avoir un frère allergique aux livres). 🙂

    • J’aime beaucoup l’histoire de ton frère qui après avoir rencontré un auteur s’est mis à lire! Je trouve que c’est une belle histoire et effectivement, ça doit te faire plaisir qu’il apprécie maintenant la lecture!
      Et sinon je suis bien d’accord que rencontrer des auteurs permet de se rendre compte qu’ils sont des personnes normales 🙂

  25. Je n’ai jamais rencontré d’auteur et je dois dire que ton article est très intéressant ! En plus, la plupart des auteurs que je lis ne sont pas français, alors ce serait difficile pour moi de communiquer.
    Pourtant, après avoir lu La Passe-miroir, ça me donne envie de la rencontrer ! 🙂

  26. Je me suis tout à fait retrouvée dans ton introduction!! Avant de suivre la blogo littéraire de plus près, jamais je n’aurais imaginé pouvoir rencontrer un auteur, et encore moins lui parler ou échanger de manière régulière avec! Puis j’ai fait mon baptême avec Samantha Bailly, qui a été tout juste adorable, et depuis, je ne me lasse pas de ces rencontres qui ajoutent à chaque fois de la magie à ma vie! Je me sens alors comme une petite fille à qui on dit que finalement, le Père Noël et Saint-Nicolas existent 😉
    Vivement Montreuil d’ailleurs ^^

  27. J’ai encore une fois adoré cet article, qui présente des points de vue différents de ceux que l’on aperçoit souvent!
    Je vais vraiment finir par te piquer ce rendez-vous :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s