Long week-end de Joyce Maynard

Je voulais attendre de voir le film pour publier ma chronique mais finalement, je ne sais pas trop quand j’en aurais le temps. Un énorme merci à Lydie qui m’a offert ce livre il y a un moment et je ne sais absolument pas pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt! Un livre qui a été bien différent de ce à quoi je m’attendais.

couv75549674Titre original: Labor Day

Editeur : Editions 10/18 (252 pages)

Note: 3,75/5

L’histoire

Henry a treize et il vit avec sa mère. Ses parents sont divorcés et son père s’est remarié et a refait sa vie. Alors que le week-end du Labor Day va commencer, Henry et sa mère rencontrent Franck au supermarché. Franck est un prisonnier en cavale. Il est blessé et jette son dévolu sur Henry pour l’aider.

Un long week-end commence, un week-end hors du temps pour tous les trois.

Mon avis

C’est un roman que j’avais laissé trainer dans ma PAL pendant un moment et je me demande bien pourquoi! J’avoue que je pensais tomber sur une histoire de prise d’otages avec un résumé pareil mais finalement ce n’est pas vraiment le cas mais je n’ai pas envie de vous en dire plus pour ne pas vous spoiler.

L’originalité de ce roman et que l’on vit l’histoire à travers les yeux d’Henry, 13 ans, qui n’est finalement que spectateur face à ce qui se passe. Henry est fils de parents divorcés et vit avec sa mère. Sa mère est loin d’être banale, c’est le genre de mère qui ne sort jamais de chez elle, ne fait manger à son fils que des conserves et lui parle comme s’il était un adulte. Cette mère est atypique et il se sent le devoir de la protéger car il est tout ce qu’elle a. Alors forcément, lorsque Franck débarque dans leur vie et qu’il prend la place de l’homme de la maison, tout va changer.

Je suis passée par plusieurs sentiments au fil de ma lecture. Au départ j’étais un peu gênée voir dérangée. Je ne savais pas vraiment ce qu’il se passait et puis j’avais l’impression que ce qui se passait était plutôt malsain. Puis ensuite j’ai eu envie de croire en l’honnêteté de Franck même si de temps en temps, de petites choses me disaient de me méfier. Ce n’est qu’une fois le livre refermé que j’ai pu pleinement apprécié l’histoire que j’avais vraiment lue.

C’est un roman court mais très particulier. Le récit s’articule entre le présent et les souvenirs d’Henry. Mais c’est surtout une sorte de huis clos entre ces trois personnages, Henry, la mère et le prisonnier même si finalement c’est surtout l’histoire de Franck et Adèle, la mère. L’ambiance est un peu pesante et on a l’impression de se retrouver dans une bulle hors du temps et de jouer un peu les voyeurs dans cette maison. J’ai trouvé les émotions très subtiles et surtout celles d’Henry qui n’est finalement qu’un enfant et voit la situation sans forcément comprendre tout ce qu’il se passe, un peu comme le lecteur.

Je suis donc ravie de cette lecture qui m’a fait découvrir la plume de Joyce Maynard, une écriture subtile, une ambiance particulière. Je le recommande vraiment à ceux qui chercheraient un livre contemporain qui sort des sentiers battus mais je ne veux pas trop en dire car la surprise doit être là en lisant le livre, c’est ce qui pour moi a fait la beauté de cette lecture.

Publicités

49 réflexions sur “Long week-end de Joyce Maynard

  1. J’ai vu le film il y a peu de temps sans vraiment trouver ça formidable… Ce n’est qu’en cherchant des romans de Joyce Maynard que j’ai fait le rapprochement et découvert que c’était un roman à la base ! Depuis, il est dans ma PAL. Joyce Maynard a vraiment son univers, je conseille Prête à tout !

  2. Je me souviens encore du film et de cette ambiance si particulière. Du coup, je n’ai pas très envie de lire le roman car les images du film sont encore trop présentes, mais je note l’auteur par contre pour, pourquoi pas, découvrir son univers par un autre titre.

  3. Ce livre m’attirait déjà mais à lire ta chronique encore plus. Je vais sans doute l’ajouter à la PAL très vite.10-18 fait vraiment de très chouettes livres en plus…
    Pour le film, j’attendrai, comme toujours, d’avoir d’abord lu le livre 🙂

  4. Là encore, jugez trouve ta chronique très intrigante, même si tu parles assez peu du contenu, finalement. Je le l’ai probablement si je tombe dessus.

  5. J’ai lu un roman de cette auteure, mais j’en garde un souvenir mitigé (je ne m’attendais pas à ce que j’avais lu), mais je retenterai bien, je note ce titre.

  6. Pingback: Top Ten Tuesday – Phrases de la page 81 de mes dernières lectures | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s