Chasseurs d’esprit d’Isabelle Bourdial

Un grand merci aux Editions Lajouanie pour l’envoi de ce livre qui m’a permis de découvrir cette maison d’éditions et l’auteure, deux très bonnes découvertes!

chasseurs-esprit-isabelle-bourdialEditeur : Editions Lajouanie (416 pages)

Note: 3,75/5

L’histoire

Marcos Fontanillas est à la tête d’une brigade très spéciale et expérimentale qui souhaite utiliser la neuropsychologie pour mener à bien leurs enquêtes. Lorsque l’occasion leur est donnée de faire leurs preuves dans une histoire d’enlèvement, Marcos et ses équipes n’hésitent pas et se jettent dans une enquête qui pourrait bien les mener à l’autre bout du monde.

Un roman policier scientifique qui vous emmènera tout d’abord en Espagne puis au cœur de la forêt Amazonienne. Sous prétexte de mener une enquête et d’utiliser la science, tous les procédés sont-ils permis?

Mon avis

Ce roman a été une double découverte: découverte de la maison d’éditions mais également de l’auteure. Je suis finalement ravie! Le livre en tant qu’objet est plutôt sympathique – j’aime bien les livres dont les couvertures ont un rabat – et l’histoire m’a vraiment intéressée.

Ce livre a donc été une agréable surprise. C’est un roman policier mêlant enquête et science. La brigade que l’on suit est particulière car elle veut utiliser la neuropsychologie – comprendre en gros l’étude du cerveau et ses réactions pour y trouver des réponses. C’est une brigade révolutionnaire qui utilise la science pour avancer dans ses enquêtes et la brigade en est à son galon d’essai avec cette investigation.

L’auteure a apporté beaucoup de soins aux détails que ce soit pour les détails scientifiques – j’ai trouvé ça un chouia trop par moment car c’est vraiment détaillé mais j’ai apprécié que ça soit toujours accessible et clair – ou encore la personnalité des personnages et surtout Mila, la neuropsychologue du groupe. C’est une jeune femme très atypique de 25 ans au physique d’une jeune fille de 14 ans. On sent également qu’il y a eu un gros travail de recherche sur les peuples vivants en Amazonie mais aussi de vraies questions éthiques posées tout au long de l’enquête vis-à-vis des méthodes employées. Le livre se veut très complet et si c’est très appréciable que l’auteure ait autant le sens du détail, j’ai trouvé que c’était parfois au détriment du récit ou encore des actions.

Du côté de la plume de l’auteure, l’utilisation du présent m’a un peu surprise et un peu dérangé. J’ai trouvé que ça manquait un peu de fluidité et de chaleur au départ, mais j’ai fini par m’y faire et par ne plus y faire attention.

L’enquête nous fait voyager. On commence en Espagne, l’auteure n’hésite pas à utiliser des mots espagnols – j’avoue que par moment c’était un peu trop pour moi qui n’en parle pas un mot mais les hispanophones devraient être ravis. Puis à l’autre bout du monde en forêt amazonienne.

Ce roman ressemble beaucoup au premier tome d’une saga car la manière dont les personnages sont approfondis, le fait que l’on insiste beaucoup sur l’importance du succès de l’enquête pour la brigade laisse pressentir que ce n’est peut-être qu’un premier tome, à voir.

C’est donc un bon roman policier scientifique, j’ai parfois regretté que la science prenait le pas sur l’enquête mais je pense qu’il pourrait plaire à tous ceux d’entre vous qui aiment les romans policiers et les enquêtes scientifiques.

Publicités

28 réflexions sur “Chasseurs d’esprit d’Isabelle Bourdial

  1. J’ai un peu de mal avec les romans policiers « scientifiques », je sais pas pourquoi peut-être l’ancienne biologiste qui se dit qu’il va y avoir des erreurs aberrantes ! XD Après vu ce que tu en dis, pourquoi pas même si les quelques points négatifs que tu soulèves sont des choses qui m’énerveront. J’ai lu un roman policier se passant en Italie l’année dernière, et l’auteur s’était « amusée » à écrire plein de trucs en italien… Gonflant au possible ! Et surtout aucun intérêt. Bon là, je connais un peu l’espagnol donc ça devrait moins me gêner. Ensuite, les points scientifiques trop expliqués je trouve ça « casse gueule » : déjà tu perds le lecteur et ensuite plus tu vas dans le détail plus tu as de chance de te tromper. Donc, comme je le disais, à voir même si ça m’intrigue beaucoup je l’avoue.

    La couverture est magnifique d’ailleurs 🙂

    • C’est vrai que la couverture est sympa même si je cherchais le rapport avec le livre au départ! Ah oui, bah j’avoue que pour l’espagnol, moi qui n’en parle pas un mot, c’était trop par moment! Et pour l’aspect scientifique, je pense qu’il faut quand même aimer sinon on peut vite en avoir marre.
      Tu es une ancienne biologiste???

    • Ça n’appelle pas de suite et le livre se suffit très bien à lui-même donc pas de frustration! C’est juste que ça ne m’étonnerait pas qu’il y ait d’autres tomes comme pour des livres de Franck Thilliez par exemple 🙂

  2. Je ne connaissais absolument pas, mais je suis sûre qu’il pourrait me plaire! Je le note! Merci de faire grossir ma wish! xD

  3. Je ne suis pas fan des romans trop scientifiques, tu le dis bien, il y a souvent des passages trop pointus alors qu’en tant que lecteur, on n’en demande pas tant. Mais les neurosciences et le cerveau cet inconnu, voilà un terrain intéressant. Avec ta recommandation, je vais peut-être me laisser tenter 🙂

  4. Pingback: Mars… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [152] | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s