Les derniers jours de Rabbit Hayes d’Anna McPartlin

Je remercie Lou lit là grâce à qui j’ai pu lire ce livre car je l’ai gagné sur son blog! Je trouvais la couverture très belle et j’avais très envie de le découvrir. Je remercie également ma binôme de lecture June&Cie!

couv38741096.pngTitre original: The Last Days of Rabbit Hayes

Editeur : Editions Le Cherche Midi (454 pages)

Note: 3,75/5

L’histoire

Rabbit Hayes est au stade IV de son cancer. Sa mère s’est résigné à la mettre dans une maison qui prodigue des soins palliatifs. Pourtant, ses parents n’ont pas abandonné le combat, son frère et sa sœur non plus.

Comment dire au revoir à la petite dernière de la famille qui laissera en plus une petite fille?

Mon avis

Voici un roman dont la couverture m’avait immédiatement attirée, je la trouve très jolie et plus joyeuse que l’histoire racontée dans le livre.

Ce roman ne traite pas d’un sujet très gai et même si l’auteure manie très bien l’ironie et m’a fait sourire, c’est le genre de livre qui cherche tout de même à vous tirer des larmes. Je n’ai pourtant pas craqué mais j’ai senti mon cœur se serrer à plusieurs reprises et je pense que les âmes sensibles doivent être de vraies madeleines pendant cette lecture.

Le roman se divise en plusieurs jours qui se suivent. Mais chaque journée est divisée en plusieurs chapitres avec des points de vue différents sur ce qui se déroule actuellement mais surtout sur le passé. Ce n’est pas tant l’histoire de Rabbit que celle de l’ex-groupe de musique de son frère que l’on raconte ici et en particulier celle de Johnny, le chanteur. Pour moi, Johnny est en effet un des protagonistes du livre. On sait très rapidement qu’il y a un truc qui s’est passé avec lui car on en parle beaucoup dans le passé mais il est absent du présent.

Ce roman est donc le genre de roman qui tombe assez vite dans le mélancolique tout en gardant une touche d’ironie et d’humour mais qui devrait surtout plaire aux amateur de drames. C’est d’ailleurs mon petit bémol sur ce roman car j’ai aimé découvrir la vie de Rabbit et ceux qu’elle laisse derrière elle, mais j’ai trouvé qu’il y aurait pu y avoir un peu plus de nuances dans les émotions et tomber un peu moins facilement dans quelque chose de déprimant. Néanmoins, les personnages sont supers et bien décrits – peut-être que tout le monde est un peu trop bien d’ailleurs mais ça ne m’a pas dérangé – et la famille de Rabbit est le genre de famille que l’on rêverait avoir en pareille situation.

C’est donc un beau roman qui véhicule une belle image de la famille face à la maladie et à la mort. Si j’ai trouvé que c’était parfois un tout petit peu trop tragique – on ne peut pas dire que j’ai envié la vie de Rabbit Hayes -, je garderais un souvenir très positif de ce roman.

Je le recommande à tous ceux qui aiment les histoires de vies mais aussi de morts et à ceux que cela ne dérange pas de ressortir avec le cœur en miette!

Vous pouvez retrouver l’avis de June&Cie ici.

Publicités

59 réflexions sur “Les derniers jours de Rabbit Hayes d’Anna McPartlin

  1. Je ne suis pas trop fan des livres de ce genre (j’avoue que les histoires tristes ne m’attirent pas, trop d’émotions 😉 ). Mais le sujet et l’histoire en elle-même ont l’air intense et bien traité. C’est chouette qu’il t’ait plu 🙂

    • Oui je me souviens de ta chronique! En fait, j’ai trouvé que la vie de Rabbit n’avait pas été très gaie non plus surtout que sur son lit de mort, elle repense à son premier (et unique) amour… ça m’a encore plus déprimé! Mais je comprends que tu aies adoré 🙂

  2. Pingback: Les Derniers Jours de Rabbit Haynes.

  3. Ah c’est marrant, je ne l’ai pas du tout trouvé « tire larmes », justement, même s’il m’a fait pleuré comme une madeleine (et pourtant, ce n’est pas du tout mon genre !), je l’ai trouvé très drôle et plein d’espoir. C’est étrange, les ressentis parfois 🙂

    • Ah oui, après je pense que ça dépend de notre état d’esprit au moment de lire le livre 🙂 Mais j’ai trouvé que comme si l’histoire de Rabbit ne suffisait pas, venait s’ajouter celle de Johnny et puis petite frayeur avec la mère! Rien de très gai :S

  4. Au début ce roman ne me tentait pas forcément, mais à force de le voir partout et avec des avis généralement très positifs, j’avoue que je commence à changer d’avis ^^

  5. Je lis rarement ce genre de livres (je lis pour m’évader alors je n’aime pas trop y retrouver les problèmes qu’on retrouve dans la « vraie vie » tous les jours) Par contre, c’est vrai que la couv’ est super jolie !

  6. Tu me rassures, je l’ai pris à la bibliothèque vu toutes les critiques élogieuses mais je n’ai pas accroché comme je le pensais tout comme toi j’ai eu le coeur serré à plusieurs reprises mais il ne m’a pas touché au point de me marquer.

  7. C’est typiquement le genre de livre dont je me méfie…
    Je passe sûrement à côté de quelque chose vu les chronique de tout le monde, mais je suis trop sensible! Quand je lis un livre, je ne veux pas d’un livre qui va me faire chialer ou me rendre triste…

  8. Hum, malgré les avis dithyrambiques, j’ai peur que ce livre présente trop de drama… En fait je n’ai pas acheté ce livre car je suis déçu qu’elle meurt de maladies chroniques (je crois qu’elle meurt de cancers). Je voulais avoir le point de vue d’une personne âgée et que ce soit vraiment sa fin de vie. Et pas le cas trop drama, car la vie est injuste de s’arrêter à ce moment. Bref, j’avais envie de ce livre traite le sujet d’une autre manière. Mais moi qui aime lire un grand drama de temps en temps je pense que cela pourrait me plaire. Je prévoirais les mouchoirs, un peu comme Avant toi!

  9. Allez hop! Un livre de plus dans ma wishlist! Tu m’as vraiment donnée envie de le lire! (même si grande sensible que je suis, en m’achetant le livre, je vais aussi aller m’acheter une grosse boîte de mouchoirs!)

  10. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [165] | La tête dans les livres

  11. Ce roman m’intrigue énormément, pourtant le sujet me refroidit. Je crois que j’ai du mal à apprécier les livres qui me font me sentir triste (en tous cas en ce moment, ça changera peut-être un jour). Du coup c’est dommage mais je pense passer mon tour pour ce coup-ci.

    • Je comprends tout à fait et je trouve aussi qu’il y a des moments de notre vie où on a besoin de certains genres de lectures et parfois d’autres genres ne passent pas. Peut-être que ça changera, donc il ne faut pas se forcer 🙂

  12. C’est vrai que la couverture est super belle ! Je pense que le roman pourrait également me plaire. Je me rends compte que je n’ai pas lu l’histoire mais seulement ton avis… ah oui quand même !!!

  13. J’ai vraiment très envie de lire ce roman, qui a l’air tellement touchant ! Ta chronique vient compléter celle de My Pretty Books, et me donne encore plus envie de le lire !

  14. Pingback: Juillet… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  15. Pingback: Mon midi, mon minuit d’Anna McPartlin | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s