Le roi des fauves d’Aurélie Wellenstein

J’avais déjà vu ce livre sur les blogs sans m’y attarder et ce n’est que lorsque j’ai entendu l’éditeur de Scrinéo en parler aux Imaginales que j’ai vraiment eu envie de le découvrir. Une très belle surprise!

le roi des fauvesEditeur : Editions Scrineo (284 pages)

Note: 4,5/5

L’histoire

Ivar, Kaya et Oswald ont faim. Désespérés, ils décident d’aller braconner sur les terres du Jarl malgré les lourdes sanctions qui pourraient leur être infligées. Ils sont loin de se douter que la situation va dégénérer au-delà du simple braconnage et que la peine sera encore plus difficile que ce qu’ils avaient imaginer.

Et s’il existait des choses pires que la mort?

Mon avis

Voici un roman que je ne pensais pas apprécier autant. Je n’avais aucune idée du sujet du livre et j’ai vraiment été agréablement surprise de découvrir un livre sombre mais avec un peu de légèreté à travers l’humour des personnages.

Ce livre a été une excellente surprise et je pense que le seul bémol que je pourrais lui trouver et qu’il se lit beaucoup trop vite et que je n’aurais pas été contre quelques développements supplémentaires.

J’y ai découvert un mythologie que je ne connaissais pas: on y parle ici de berserkirs, des êtres fascinants mi-homme mi-animal.  Issus des mythologies nordiques, ce sont des créatures fascinantes mais aussi répugnantes. Il y a un côté vraiment glauque à voir ces hybrides perdre leur nature humaine.

Du côté des personnages, si je ne les ai pas toujours compris, j’ai aimé suivre le personnage principal, Ivar. Ses deux amis, Kaya et Oswald ont chacun leur rôle à jouer dans l’histoire et on peut dire qu’ils sont surtout là pour mettre en valeur le héros de l’histoire.

Si on sait finalement peu de choses sur les protagonistes ou encore sur l’univers dans lequel ils vivent, j’ai tout de même été étonnée au debut par la légèreté avec laquelle ils prennent la situation par moment. J’ai eu du mal à les comprendre. Mais les actions s’enchaînent rapidement, laissant finalement peu de répit aux personnages et faisant la part belle à l’histoire plutôt qu’aux décors et au contexte.

J’ai refermé le livre en ayant encore des questions concernant le début de toute l’histoire, j’aurais voulu en savoir plus sur le passé, sur l’instauration de la pratique concernant les berserkirs mais le roman finit trop vite à mon goût comme je l’ai dit en introduction. Mais j’avoue m’être surtout laissée porter par le roman, tournant rapidement les pages et dévorant les quelques pages que constituent le roman. L’auteure a une plume très addictive qui a su me convaincre et le rythme donné par le récit m’a empêché de me poser trop de questions au cours de ma lecture.

Ce livre est le genre de roman qui m’a agréablement surprise par son contenu plus sombre que je ne m’y attendais et un thème qui m’a vraiment intrigué et intéressé. Je le recommande aux amateurs de fantasy qui chercheraient un court roman qui saura vous tenir en haleine, mais ne cherchez pas un roman fouillé et détaillé mais plutôt un court moment de plaisir avec une histoire plutôt bien ficelée et sans fioritures.

 

Publicités

30 réflexions sur “Le roi des fauves d’Aurélie Wellenstein

  1. Mais euuuuh ! Il faut arrêter de sortir des belles critiques sur ce livre ! ❤ A chaque fois, je me dis que je ne dois pas trop dépenser en livres tous les mois et souvent je craque face à des avis tel que le tien…
    J'en entends beaucoup parler et toujours en bien. Tu ne fais que confirmer ma tentation livresque. 😉 Je note que ça devient urgent de me le procurer.

  2. C’est dommage quand un univers fantastique n’est pas assez développé, surtout s’il change de l’ordinaire! La couverture est splendide en tout cas et ton résumé donne bien envie! A voir si je le trouve un jour en Bib!

  3. Ca fait tellement envie, et puis tout ce qu’est mythologie nordique, j’aime. Je note ! Faut que je me penche sur le catalogue des éditions Scrineo, ils ont l’air de proposer des choses vraiment intéressantes. 🙂

  4. C’est dommage que le lecteur n’ait pas toutes les réponses à ses questions dans ce livre. Surtout s’il n’y a pas de suite ! Du coup, je ne sais pas trop quoi en penser, mais je ne pense pas le lire :/

    • Je comprends tout à fait! Après je trouve qu’il se lit quand même très bien et qu’il aurait juste fallu de quelques pages supplémentaires pour apporter plus de précisions, mais peut-être que l’auteure voulait juste garder le mystère? 🙂

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [172] | La tête dans les livres

  6. Pingback: Septembre… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  7. Pingback: Le Roi des Fauves d’Aurélie Wellenstein | Dans la bibliothèque d'Aelinel

  8. J’adore aussi entrer dans une Histoire sans ne rien savoir sur celle-ci ! Cela réserve parfois d’excellentes surprises ;–)
    La couverture de ce roman, ajoutée à ton billet me pousse inexorablement à le mettre dans ma liste d’envies, merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s