Si on parlait de… Disney (dessins animés vs romans originaux)

Si on parlait de...

©La tête dans les livres

Ce rendez-vous est publié tous les mois, le deuxième dimanche du mois. On y parle de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son opinion et son point de vue en toute simplicité mais toujours autour des livres ou de mon blog. Cela me permet de vous donner mon avis et j’espère que vous n’hésiterez pas à vous exprimer également.

Cette semaine:

Si on parlait de… Disney (dessins animés vs romans originaux)

***************

♥ Il était une fois… ♥

On reprend donc mon rendez-vous Si on parlait de… avec un thème qui me tient à coeur! Je suis vraiment super contente de vous retrouver pour ce thème qui m’a bien inspiré. Les Disneys ont bercé mon enfance et même maintenant je suis encore fan. J’aime surtout les dessins animés traditionnels plutôt que les films d’animation Pixar et je continue à en regarder.

On va parler des dessins animés Disney mais aussi des contes originaux dont ils ont été inspirés. Ça fait un moment quand même que j’ai découvert que Walt Disney avait choisi d’embellir les histoires originales! Mais c’est quelque chose qui m’a toujours fasciné. J’aime l’univers Disney et on peut critiquer la vision qui y est présentée mais personnellement j’adore. En même temps, j’apprécie aussi de découvrir les histoires originales.

Dans cet article, j’ai surtout voulu parler des dessins animés et les comparer avec les oeuvres originales que j’ai lu beaucoup plus tard – ou exceptionnellement avant. Pour certains dessins animés, je connais encore les chansons par coeur et je m’en suis rendue compte quand il y a quelques années, il y a eu la comédie musicale La belle et la bête et que j’étais capable de chanter les chansons et de dire quelles étaient celles qui avaient été rajoutées! Trêve de bavardage et entrons dans le vif du sujet!

Attention, risques de spoilers!

♥ Les contes d’Andersen ♥

img_1767

©La tête dans les livres

La petite sirène

Je pense que c’est probablement le premier conte que j’ai découvert alors que je regardais en boucle le dessin animée quand j’étais petite. Je trouve le conte d’Hans Christian Andersen beaucoup plus beau et bien sûr, beaucoup plus mélancolique. Le saviez-vous? Si la petite sirène passe bien un pacte avec une sorcière pour avoir des jambes en échange de sa voix, elle souffre le martyr à chaque pas et n’a pas de contrainte de temps. Il faut juste qu’elle se marie avec le prince. Mais ce dernier ne tombe jamais amoureux d’elle et se marie avec une autre. Elle devra donc mourir le lendemain du mariage d’après le pacte passé avec la sorcière. Alors que les soeurs de la petite sirène font tout pour la sauver allant jusqu’à donner leurs cheveux en échange d’un couteau qui permettrait à la petite sirène de tuer le prince et de retrouver sa queue de poisson. Mais elle refuse et devient écume rejoignant ainsi d’autres sirènes mortes. Que c’est beau (et tragique)! Je comprends néanmoins que Disney ait préféré un happy ending!

La reine des neiges

Pour le coup, j’ai lu l’histoire bien avant que le dessin animé ne sorte, j’étais même en primaire donc ça date – ça ne me rajeunit pas tout ça! L’histoire originale est un magnifique conte d’Hans Christian Andersen. L’histoire d’une très belle amitié entre un petit garçon, Kay, et une petite fille, Gerda, jusqu’au jour où le garçon est emmené par la Reine des neiges. La petite fille part donc à sa recherche et fait de belles rencontres en chemin. Le conte est plutôt long et a plusieurs chapitres. On retrouve quelques similitudes avec le dessin animé mais Disney a clairement pris beaucoup de liberté. Pour le coup, je préfère l’histoire originale et de loin car elle n’a vraiment rien à voir avec le dessin animé qui a pourtant eu beaucoup de succès.

©La tête dans les livres

©La tête dans les livres

♥ Les contes de Grimm ♥

Blanche-Neige

Blanche-Neige et les sept nains n’a jamais fait partie de mes Disneys préférés. Mais le conte des frères Grimm est plutôt sympathique. Si dans le dessin animé la belle-mère de Blanche-Neige envoie le chasseur dans la forêt tuer et rapporter son coeur, c’est plutôt son foi et ses poumons qu’elle demande dans le conte et pour les manger – rien que ça! On retiendra dans le dessin animé que la sorcière parvient à ses fins en faisant manger à Blanche-Neige une pomme mais dans le conte original elle doit s’y prendre à trois fois avant d’y arriver: elle vend tout d’abord un corset qui étouffe la jeune fille mais les nains parviennent à lui enlever et elle revit. Puis elle lui vend un peigne qui se retrouve également enlevé par les nains. Vient enfin la pomme pour laquelle les nains ne savent pas quoi faire. Ils construisent un cercueil de verre dans lequel repose la belle. Le prince finit par arriver mais n’embrasse – est-ce donc Dinsey qui a finalement lancé l’idée qu’il fallait un baiser pour délivrer une princesse d’un sot? Dans le conte, les serviteurs du prince emportent le cercueil, mais l’un d’entre eux trébuche. Cela cause un choc à Blanche-Neige qui recrache le morceau de pomme empoisonné. Lorsque le miroir de la reine lui apprend que Blanche-Neige est toujours en vie, elle en perd apparemment la tête.

La belle au bois dormant

Dans le dessin animé on a le personnage de Maléfique qui se transforme même en dragon pour combattre le prince! Rien de tout ça dans le conte. Lors de la naissance de la princesse, une fée, vexée de ne pas avoir été invitée lance un sort en disant que la princesse se piquera avec un fuseau à ses 15 ans et en mourra. Une des fées qui n’avait pas encore fait son voeu atténue le sort en disant qu’elle ne mourra pas mais tombera dans un profond sommeil qui durera 100 ans. Cent ans plus tard, un prince qui passe par là décide de tenter sa chance. Coup du sort, ça fait pile 100 ans que la princesse dort ainsi que tout le château. Lorsqu’il arrive en haut de la tour, il donne un baiser à la princesse qui le découvre à son réveil. Mais ce n’est pas du tout le baiser qui l’a réveillé mais juste la fin de la malédiction! Il faut croire que là encore, Disney aime bien les baisers pour délivrer les princesses des mauvais sorts et un dragon, ça devait être plus stylé!

Edit: on m’a dit que la version originale avait en fait été écrite par Charles Perrault! Si vous la connaissez, n’hésitez pas à me dire quelle est la différence 🙂

Raiponce

J’ai adoré le dessin animé! Mais le conte original est beaucoup moins joyeux. Raiponce n’est pas une princesse mais la fille d’un homme et d’une femme qui voulaient vraiment avoir un enfant. Un jour, la femme a envie de raiponces qui poussent dans le jardin de la sorcière d’à côté. Le mari se fait prendre en train de les piquer et la sorcière lui fait promettre de lui donner leur enfant. Le jour où Raiponce naît, la sorcière l’emmène et l’enferme dans une haute tour. Il y a bien la partie avec les cheveux qui permettent à la sorcière de monter et puis plus tard à un prince qui a vu la sorcière monter de cette façon. Lorsque la sorcière découvre l’existence du prince, elle coupe les cheveux de Raiponce et s’en sert pour leurrer le prince. Alors que le prince est en train de monter, la sorcière coupe les cheveux et le prince dégringole dans un buisson de ronce et perd la vue. Il finit tout de même retrouver sa belle qui lui redonne la vue en pleurant sur ses yeux.

img_1764

©La tête dans les livres

♥ Les autres ♥

Cendrillon

Là encore, j’ai lu le conte bien avant de voir le dessin animé – que j’ai finalement vu assez récemment. Si dans le dessin animé, il n’y a qu’un seul bal, ce n’est pas le cas du conte. Pas de marraine fée non plus, mais un noisetier planté sur la tombe de la mère de Cendrillon qui lui donne des robes trois soirs de suite. Après, l’histoire de la pantoufle de verre reste un mystère pour moi car on m’a toujours dit que dans le conte initial, c’était une pantoufle de vair – qui est de la fourrure – plutôt que de verre, mais en cherchant sur internet, je trouve les deux. En tout cas, je vous laisse deviner l’interprétation de ma prof de français de première pour qui, c’était une pantoufle en vair et donc le symbole d’un acte sexuel lorsque le prince lui met la pantoufle. Vive l’innocence! Si le dessin animé a simplifié l’histoire originale, j’ai trouvé que le film récemment réalisé par Disney respectait plutôt le conte de Perrault et notamment le fait que les belles-soeurs se coupent les pieds pour pouvoir rentrer dans la pantoufle. Sympathique!

Le bossu de notre-dame

Pas de gentils gargouilles qui parlent dans le livre original, mais un livre plutôt tragique avec des histoires d’amour malheureuses où Esmaralda et Quasimodo finissent mal. Je me souviens que la fin m’avait particulièrement marqué et on est loin de l’histoire joyeuse qu’en a fait Disney encore une fois. Je n’ai gardé que peu de souvenirs du dessin animé que j’avais vu à sa sortie et c’est la seule fois où je l’ai visionné. Mais le livre de Victor Hugo m’avait beaucoup marqué et notamment la fin dans laquelle Esmeralda meurt et Quasimodo vient mourir sur le cadavre de la bohémienne tandis que Phoebus se marie avec Fleur-de-Lys. C’est un concentré d’amours ratés, de jalousies… le tout bien sombre et loin de ce que Disney en a fait!

Peter Pan

J’ai lu ce roman récemment et bien que ça n’ait jamais été mon dessin animé préféré donc je pouvais m’attendre à ne pas apprécier le livre plus que ça, j’ai vraiment détesté le livre. Peter Pan est un enfant capricieux qui a un côté vraiment malsain. La fée Clochette, Wendy et Lili la tigresse sont toutes amoureuses de lui mais il est trop immature et égoïste pour s’en apercevoir. Vous pouvez retrouver ma chronique ici!

♥ Conclusion ♥

Il est possible que j’en ai lu plus que ça mais que j’en ai oublié dans ma sélection. Je trouve en tout cas toujours magique de regarder un Disney même si les anciens restent mes préférés et notamment La belle et la bête, La petite sirène ou encore Aladin et plus récemment j’ai adoré Raiponce. J’ai encore beaucoup de contes et d’histoires originaux à lire comme La belle et la bête dont j’ai tout de même une idée du conte original à travers le film de Jean Cocteau que j’adore. Mais j’aimerais aussi découvrir Alice au pays des merveilles, Le livre de la jungle ou encore Pinocchio. Je me rappelle aussi avoir vu un film sur la véritable histoire de Pocahontas et j’avais été tellement déçue en découvrant la réalité! Donc je conclurais en disant que même si Disney embellit parfois un peu trop la réalité ou les versions originales, les dessins animés m’ont fait rêver quand j’étais enfant et j’espère qu’ils continueront à en faire rêver d’autres!

©La tête dans les livres

©La tête dans les livres

***************

Et vous?

Quels sont vos Disneys préférés? Comment avez-vous réagi en découvrant les versions originales? Quelles sont les versions originales qui vous ont le plus marqué par rapport aux dessins animés? Que pensez-vous de cette tendance de Disney à faire des contes de fées de chaque histoire?

N’hésitez pas à participer à ce rendez-vous et à me laisser le lien si ça vous dit, je le mettrais à la fin de mon article.


Le prochain thème sera (9 octobre): Si on parlait de… comment chroniquer les livres que je n’ai pas aimés

Publicités

65 réflexions sur “Si on parlait de… Disney (dessins animés vs romans originaux)

  1. Ah les Walt Disney toute mon enfance…et j’ai élevé mes enfants avec 😀 !! Mes Disney préférés sont la belle et la bête et Mulan (je ne sais pas si ce dernier est « tiré » d’un livre ) …Petite Pousse est actuellement entrain de travailler sur les contes de Perrault…merci pour l’idée de faire des comparaisons. La lecture des livres et les visionnages sont trop loin pour que j’ai pensé à la faire à l’époque 😉

  2. C’est clair qu’il y a beaucoup de différence entre les originaux et les adaptations ! Les contes sont en général beaucoup plus sombres 😉
    Très intéressant, comme d’habitude !

  3. J’aime beaucoup ce qu’à fait Disney avec les différents contes. Je trouve qu’ils en ont fait des histoires pour les enfants beaucoup plus à leur portée que les contes originaux qui sont souvent gores, tristes et pas très « enfantin ». En plus, avec les années il y a de plus en plus de messages positifs à travers les films.

    Sinon, j’ai lu quelques contes originaux et c’est toujours intéressants de pouvoir comparer. Mais pour moi, à notre époque, je pense que ce sont des lectures pour un public plus âgés. Je me vois pas en lire certains à mes enfants, quoi ! XD

    Et puis Disney, c’est de la magie avant tout 🙂 Pour mes préférés, La belle et la bête, La reine des neiges, la petite sirène est aussi très sympa 🙂

    • Oui, je suis d’accord que finalement, les Disneys sont beaucoup plus accessibles pour les enfants mais je crois que les enfants ne voient pas les contes de la même manière que nous avec nos yeux d’adulte! Certains contes restent quand même accessibles 🙂

  4. Je doit avouer que j’ai découvert les dessins animé de Disney dans mon adolescence et mon point de vue est complètement opposé. (Après sa je n’aurais plus d’amis). Les gentils sont beau et les méchants sont laids , toujours les gentils qui gagne a la fin. Disney et une usine de déliquescence de nos cerveaux. La morale de ses animé m’as fait comprendre qu’il faut me méfier des Américains.

    • Hahaha c’est un gros raccourci de se dire qu’il faut se méfier des américains, mais sinon même si les Disneys ont une vision très manichéenne, je trouve qu’ils essayent de changer un peu (comme par exemple avec le film Maléfique) 🙂

  5. Aimant les réécritures, les versions originales m’intéressent de plus en plus. Comme avec les Disney, j’aimerais découvrir les différences, les éléments qui ont été repris ou inspiré de… Bref, je vais me faire les versions originales, un de ces quatre 😛

  6. Très bon article ! Comme toi, j’aime comparer les réécritures et les originaux (j’avais étudié « Les contes » de Perrault et « Psychanalyse des contes de fées » de Bruno Bettelheim que je te conseille !)

  7. Super article! Tu connais mon intérêt pour les contes!! Je te conseille vraiment « la véritable histoires des contes de fées » de Julie Grêde aux éditions Jourdan (dont je vais bientôt parler sur le blog)! L’histoire est très complète et retrace les origines des contes adaptés par Walt Disney (de l’histoire originale, aux soucis techniques pour adapter les contes en dessins animés et finalement aux versions ultérieures des plus ratées aux plus réussies!)

  8. Dans la version de Raiponce que j’ai lue c’est le prince qui saute par la fenêtre de lui meme parce que la sorcière lui dit qu’il ne reverra jamais plus Raiponce (qu’elle a abandonné au milieu d’un desert) ^^
    Ca fait bien longtemps que je n’ai pas lu de contes ou regardé de Disneys…

  9. Très chouette thème !
    Enfant on m’avait fait lire la Petite sirène, j’avais été choquée par la fin !
    Plus récemment j’ai lis Peter Pan, que je n’ai pas aimé.

    J’aimerai bien me lancer dans un genre de challenges pour lire toutes les œuvres originales !

    • C’est vrai que ça serait sympa comme challenge! Et oui, je crois que c’était La petite sirène que j’avais lu en premier et j’avais vraiment été surprise par la fin!! Bien loin du Disney que j’adore 🙂 Et idem que toi pour Peter Pan!

  10. Pour la Belle au Bois Dormant, la version de Perrault est carrément trash : le prince découvre la princesse endormie, il lui fait un enfant (oui, c’est donc bien un viol !), elle donne naissance sans se réveiller, et c’est le bébé qui va la réveiller en lui enlevant l’aiguille qu’elle a dans le doigt qu’il essaie de têter… Voilà voilà…

  11. Je suis une fan inconditionnelle des Disneys,je sais qu’ils sont tirés d’histoire un peu différentes mais j’avoue que je n’ai jamais lues ces histoires originelles! Ton article est donc super, même si on se rend compte que les contes sont assez horrible pour certains!! On racontait vraiment ces histoires aux enfants?? xD

  12. Très intéressant cette comparaison. Petite j’avais lu beaucoup des originaux car ma mère avait de gros livres de contes mais forcément les versions Disney plus vendeuses les avaient supplantés dans mon esprit d’enfant. Mon préféré reste la Belle et la Bête.

  13. J’aime beaucoup les contes originaux, qui contenaient de véritables morales pour les plus jeunes et moins jeunes d’ailleurs (souvent, c’était toute la famille qui écoutait les contes le soir et pas les enfants loin de là!). On les racontait toujours pour la morale à la fin et faire réfléchir les populations.

    Pour le Petit Chaperon Rouge par exemple, elle se fait manger elle et sa grand-mère par le loup et un point c’est tout! Le principe était de faire comprendre aux jeunes filles qu’il ne fallait pas parler aux inconnus et encore moins les suivre sinon on se faisait « manger par le méchant loup » (subtil hein?^^)

    J’aimais bien choquer les mamans lors de mes lectures de classe quand elles se rendaient compte que les versions que leurs enfants étudiaient n’étaient pas celle de disney (oui je suis une gentille moi!^^) Et franchement, c’étaient toujours les adultes les plus choqués, les enfants adoraient, ils ne perçoivent pas vraiment la violence de la même manière que nous.

    Et c’est clair que la lecture de Peter Pan change pas mal l’image qu’on a de lui!^^
    J’aime bien comparer, je trouve cela très « drôle » à chaque fois, Disney a vraiment enlevé tout ce qui pourrait choquer. Et je trouve que cela devient de « pire en pire », je pense que si Pinocchio sortait aujourd’hui, il n’aurait plus grand chose en commun avec le disney de 1940…alors que pas mal de passages choquants avaient été déjà retiré.

    Si ce genre de thèmes t’intéresse, je te conseille de te pencher aussi sur les comptines…quand on se rend compte de quoi elles parlent à l’époque où elles ont été écrites, on est très étonné de les chanter aux enfants!
    Par exemple « Une souris verte » raconte la capture d’un officier vendéen par un soldat républicain au cours lors de la Révolution française, qui va donc se faire ébouillanter vivant (tremper la dans l’huile quoi…) afin qu’il ne soit plus qu’un…mollusque incapable de quoi que ce soit…

    J’arrête là ce très long commentaire! Merci pour ce thème et j’ai hâte d’être au prochain rendez-vous!

    • Ohh merci pour ton commentaire super instructif!! Trop marrant pour la comptine Une souris verte! Effectivement, je ne vois plus l’histoire de la chanson de la même façon :S J’ai aussi lu sur internet la véritable histoire de Pinocchio qui n’envoie franchement pas du rêve…

  14. Pingback: Si on parlait de…bloguer anonymement ou pas – Voyage au bout de l'histoire

  15. Mes trois Disney préférés sont le Roi Lion, La Belle et la Bête et Mulan. S’il est vrai que l’entreprise Disney a enjolivé certains contes, elle aura eu au moins le mérite de les faire connaître. Reste à l’enfant ou à l’adulte ensuite de prendre l’initiative de lire le conte original.

  16. Coucou ! Super ton article ! Cela m’a rappelé qu’en effet Blanche-Neige n’est pas réveillé par un baiser. Mais en fait, avec les contes, ce qu’il y a de bien, c’est que plusieurs versions existent. Donc on peut en faire ce qu’on veut.
    Donc au final Disney réinterprété les contes, mais c’est tout à leur honneur !
    J’en lisais beaucoup étant petite, et comme toi je crois bien que le celui qui l’avait le plus marqué c’était La petite sirène ! D’ailleurs il y a le dessin animé Marina qui suit bien plus le conte d’Andersen.
    J’ai tellement hâte de la sortie du film La belle et la Bete. Avec la petite sirène je crois que c’est mon Disney préfère (même si je les aime tous chacun à leur façon)
    Bisous ^^

  17. J’ai lu quelques contes à l’école mais je n’en garde aucun souvenir et je n’ai à l’époque jamais fait le rapprochement avec les dessins animés. Maintenant que je suis plus grande, j’aimerais beaucoup les relire.

  18. J’adore Pocahontas, qui est censée être basée sur une histoire vraie, sauf que la vraie Pocahontas n’aurait jamais été en couple avec John Smith, apparemment…
    Autrement, j’adore le Bossu de Notre-Dame, autant le Disney, la comédie musicale que le roman, que j’ai découvert plus tard et que j’ai totalement a-do-ré, malgré les difficultés que j’ai normalement avec les classiques ^^
    En tout cas, j’aime toujours autant ce rendez-vous sur ton blog 🙂

  19. Tu m’as donné envie de me replonger dans tous ces contes ! Pour le moment, j’en suis restée à ceux de Charles Perrault, mais il me tarde de découvrir l’écriture d’Andersen. Je n’ai pas pu m’empêcher de tout lire (et tant pis pour les spoilers), je trouve le récit autour de La petite sirène particulièrement horrible… :s
    D’ici la fin de l’année, je pense lire Alice au pays des merveilles (qui est mon DA préféré) ! bisous à toi

  20. Je suis d’accord avec toi pour les contes d’Andersen que je trouve malheureusement bien trop dénaturés dans leur version Disney. Et Le Bossu de notre Dame m’a toujours énervé 😉 Tellement loin des descriptions et critiques de Victor Hugo.

  21. J’ai beaucoup aimé l’idée de ton article c’est super original ! J’ai appris pas mal de choses , ça me donne envie de m’intéresser aux oeuvres originales, car je t’avoue que je suis une grande fan de Disney ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s