Le Paris des Merveilles, tome 1: Les enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

J’avais craqué sur toute la saga aux Imaginales 2016 en partie à cause de ma copinaute L’ancre littéraire d’une blondinette et aussi parce que j’adore la couverture. Ça a été une jolie découverte!

couv2884760Editeur : Editions Bragelonne (382 pages)

Note: 4/5

Quatrième de couverture

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Mon avis

Mention spéciale pour la couverture que je trouve sublime! En me lançant dans cette saga, je me disais que Pierre Pevel serait une valeur sûre et je ne me suis pas trompée car j’ai passé un excellent moment avec ce premier tome qui nous fait entrer dans un Paris des Merveilles enchanteur qui m’a complètement convaincue. On se retrouve dans un univers très visuel au temps de la Belle Epoque, mais dans un monde où magie et monde des humains cohabitent sans problèmes.

L’univers est donc très riche et féérique, je n’ai eu aucun mal à m’y croire et j’ai même aimé retrouver des lieux que je connaissais dans ce Paris des Merveilles. Le tout est très descriptif, l’auteur attache beaucoup d’importance aux détails et n’hésite pas à interpeler directement le lecteur.

On y découvre également des personnages vraiment intéressants et attachants. Ils ont chacun leurs caractéristiques et on les découvrent petit à petit pour notre plus grand plaisir. On y croise aussi quelques personnalités inspirées de la réalité et j’ai trouvé ces clins d’oeil sympathiques.

Du côté de l’intrigue, on suit au départ plusieurs histoires et on attend impatiemment qu’elles se croisent toutes. Je n’ai pas été déçue et j’apprécie ce genre de procédés qui nous permettent d’introduire petit à petit les fils d’une même trame jusqu’à ce qu’on réalise ce qui relie certains personnages. Ce livre est un mélange d’intrigue policière tout en étant un excellent roman de fantasy.

J’ai néanmoins un bémol: j’ai trouvé le livre un peu court. En effet, ça se lit un peu trop vite à mon goût et la plume de Pierre Pevel est tellement agréable qu’on en redemande encore. Pourtant, je ne peux pas dire que ça soit bâclé ou même que l’on manque de détails mais j’aurais aimé avoir encore plus de pages car il m’a manqué un petit quelque chose. Je suis d’ailleurs bien contente d’avoir la suite sous la main et je me dis que l’univers étant dense et rempli de détails, je pense qu’il ne va pas falloir que je tarde trop à lire la suite!

Je vous le recommande donc chaudement si vous rechercher un bon roman de fantasy avec un peu d’actions, du mystère et surtout un univers riche et rempli de magies. Les personnages ne sont pas en reste et contribuent pleinement à nous charmer.

Publicités

66 réflexions sur “Le Paris des Merveilles, tome 1: Les enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

  1. Autant quand on m’a simplement présenté l’univers comme « steampunk revisité » je n’ai pas été emballée de suite, autant ton article est convainquant. Je regarderai si d’autres critiques sont enthousiastes que toi, puis j’aviserai. ^^ Merci pour la découverte !

  2. Olala ton article me donne encore plus envie de lire ce livre ! J’aime beaucoup que Paris soit « revisité’ avec des mondes fantastiques et magiques ! Je vais de ce pas l’ajouter à ma PAL !

  3. Ah j’adore les nouvelles couvertures de cette trilogie. Ah, qu’est-ce que j’aimerai découvrir ce Paris des Merveilles ! J’aime ce combo de choc, mais aussi grandement Azincourt 😉

  4. Un peu comme lespagesquitournent, ce livre ne me tentait que moyennement à cause du genre. J’aimerais découvrir le genre steampunk mais je sais pas, j’ai du mal à me lancer. Du coup, lire ta chronique avec une vision totalement différente de ce que j’ai lu jusqu’à lors me tente plus. C’est marrant, en tout cas je l’ai ajouté à ma wish. ^^

  5. Tu titille ma curiosité avec ce roman! J’adore l’idée d’un Paris féérique, rempli de créatures que l’on ne connait que dans les univers merveilleux … En tout cas tu donne envie de le découvrir 😉

  6. J’avais failli craquer et tourné longuement autour en librairie pour faire comprendre à l’homme que cela me ferait un merveilleux cadeau d’anniversaire mais non le message n’était pas passé. Bon bref de toute façon avec ta chronique, il va vraiment falloir que je me le procure afin de me réconcilier avec du Pevel ^^.

  7. Pingback: Le Paris des Merveilles, tome 2: L’Elixir d’Oubli de Pierre Pevel | La tête dans les livres

  8. Moi aussi je trouve la couverture sublime ! Et apparemment il pourrait très bien convenir pour mon challenge printemps Elfique ! Ajoutés à ta chronique, cela fait pas mal de bons arguments en sa faveur, merci:)

  9. Pingback: Le Paris des Merveilles, tome 3: Le royaume immobile de Pierre Pevel | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s