Si on parlait de… salons littéraires

Si on parlait de...

©La tête dans les livres

Ce rendez-vous est publié tous les mois, le deuxième dimanche du mois. On y parle de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son opinion et son point de vue en toute simplicité mais toujours autour des livres ou de mon blog. Cela me permet de vous donner mon avis et j’espère que vous n’hésiterez pas à vous exprimer également.

Cette semaine:

Si on parlait de… salons littéraires

***************

Avec le salon Livre Paris cette semaine, j’ai eu envie d’en parler dans mon rendez-vous du dimanche et peut-être plus particulièrement vous dire pourquoi ça fait deux ans que je n’y vais plus.

Pour commencer…

J’ai découvert les salons littéraires avec mon blog! Pas que je ne connaissais pas leur existence, mais je n’y étais jamais allée et je vous avoue que je n’en voyais pas vraiment l’intérêt. Il faut savoir que lorsque je lis un livre, j’ai tendance à oublier qu’il y a un auteur derrière le livre ou plutôt que l’auteur est une personne que je pourrais potentiellement rencontrer en chair et en os – mea culpa pour les auteurs! Cela a pour conséquence que je ne suis pas du tout en mode groupie face aux auteurs même si j’ai adoré leur livre et que je n’aurais pas forcément pensé avant à aller me faire dédicacer un livre.

Mon premier salon

Puis en mars 2014, j’étais rentrée sur Paris, je parlais beaucoup à Céline du blog L’imaginaire de Supy et tout le monde parlait du Salon du livres de Paris. Toutes les conditions étaient réunies pour me donner envie d’y aller! Le rendez-vous a été pris avec cette copinaute et même d’autres blogueuses qui sont devenues des copines que je vois régulièrement pour certaines! Pour ce premier salon, j’ai ainsi pu rencontrer Parole de Léa et Le Chat du Cheshire. Que de souvenirs! C’était la première fois que je rencontrais des blogueuses en vrai, quelle belle surprise de mettre des têtes sur des pseudos. Ça me fait d’ailleurs toujours sourire lorsqu’on se rencontre entre blogueuses et que l’on se présente avec son nom de blog!

Mes impressions sur le salon du livre? J’avais l’impression d’être dans une libraire géante avec énormément de monde. Même si c’est vraiment très chouette de pouvoir rencontrer des auteurs et échanger avec eux, ça ne me dérange absolument pas si je ne me fais rien dédicacer. Mon plaisir dans les salons, c’est accompagner mes copinautes pour leurs dédicaces. Mais quelles queues!!! Je suis rentrée en ayant mal aux pieds et complètement crevée. Il y avait vraiment trop de monde même si c’est parfois sympa de papoter dans la queue. C’est d’ailleurs grâce à une de ces discussions dans une queue que je me suis décidée à acheter le premier tome de La Passe-Miroir! Et je n’ai absolument pas regretté de l’avoir acheté car ça a été un coup de coeur.

©La tête dans les livres

Ensuite

Je suis ensuite retournée au Salon du livre de Paris en 2015. J’étais prête à avoir mal aux pieds mais surtout revoir Supy et Parole de Léa. J’ai aussi pu croiser L’ancre littéraire d’une blondinette, Miss Pendergast et Bouchon des bois. Maintenant L’ancre littéraire d’une blondinette est une super copinaute qui fait partie de mes plus belles rencontres de la blogo. J’en suis ressortie contente d’avoir revue mes copinautes et quelques auteures mais c’était avant de connaitre les Imaginales.

La même année, je suis allée pour le première fois aux Imaginales. J’en avais entendu parler sur la blogosphère, mais je ne connaissais pas du tout ce salon avant. Quelle découverte! Je pense que ce salon a été une illumination. Je vous parle d’ailleurs plus en détail de ce premier salon ici. Ca a vraiment été un weekend magique. L’ambiance est tellement à part dans le temps. Il y a beaucoup plus de place, le cadre est magnifique et c’est beaucoup plus détendu. Les Imaginales, c’est aussi un moment pendant lequel je partage une autre passion avec mes copinautes – elles pourront confirmer – prendre des photos! Je mitraille sans relâche et d’ailleurs, l’année suivante, j’ai pu voir que les reflex avaient fleuris parmi mes copinautes et on a pu échanger quelques conseils photos.

Depuis j’ai également découvert le salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil. Si c’est un salon sympathique car plus petit que Livre Paris, on se retrouve quand même assez vite serrés dans les allées. Mais c’est aussi un rendez-vous avec les blogueuses et l’occasion pour moi de voir monter sur Paris Livresse des mots et L’ancre littéraire d’une blondinette!

©La tête dans les livres

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, je n’ai pas une grande expérience des salons littéraires mais je pense en tenter d’autres cette année – comme Saint Maur en poche peut-être! Même si je suis ravie de voir les auteurs, c’est avant tout un moment entre copines pour moi. On y parle de livres, de photos, de la vie! J’avoue ne pas vraiment être une acheteuse compulsive comme beaucoup de mes copinautes, c’est aussi pour cela que je préfère les salons comme les Imaginales qui proposent un cadre plus détendu et même des déjeuners/petits déjeuners avec des auteurs.

***************

Et vous?

Aimez-vous aller aux salons littéraires? Quels sont vos préférés? Comment vous préparez-vous avant d’aller à un salon? Est-ce aussi l’occasion pour vous de rencontrer des copinautes/blogueurs?

N’hésitez pas à participer à ce rendez-vous et à me laisser le lien si ça vous dit, je le mettrais à la fin de mon article.

Le rendez-vous chez vous:

A mes heurs retrouvés


Le prochain thème sera (14 mai): Si on parlait de… livres auto-édités

Publicités

53 réflexions sur “Si on parlait de… salons littéraires

  1. Je suis allée deux fois au Livre Paris, et j’aime bien le fait de me retrouver entourée de livres, avec énormément de choix, mais c’est vrai que jai le même ressenti que toi vis a vis des auteurs. Je ne tiens pas particulièrement à les rencontrer et faire la queue pendant des heures pour 30 secondes de dédicace, c’est juste l’horreur ! (en plus de ça, je ne sais jamais quoi leur dire quand je me retrouve en face d’eux ^^) Et il y a vraiment trop de monde ! Je pense tester Saint Maur en Poche cette année parce que c’est juste à côté de chez moi et en plus c’est plus petit, l’ambiance sera donc sans doute un peu différente ! Quand je retournerai au salon du livre, je pense que j’essayerai plutôt de me concentrer sur les événements organisés (conférences, tables rondes etc) et peut être sur quelques auteurs moins connus, pour avoir une autre expérience !

  2. C’est très sympa de suivre ton parcours dans les salons.
    Personnellement, j’aime beaucoup les salons littéraires. ^^

    Ma préférence va aux Imaginales car, comme tu l’as souligné, l’ambiance est top et les stands sont aérés (que ce soit en extérieur ou sous le chapiteau principal). Les conférences, les animations, les jeux de société et les cosplays rendent les moments uniques. J’y vais tous les ans depuis bientôt 4 ans. Cette année, j’y retourne avec L_Bookine.

    Je vais de temps en temps au Livre sur la Place à Nancy, mais cela reste rare. C’est toujours blindé, les queues sont phénoménales et les gens poussent sans se gêner. C’est juste l’anarchie à chaque fois. Difficile de ne pas être agoraphobe dans ce salon. Pourtant, il y a tout pour plaire : un beau jardin aménagé qui change chaque année, des conférences et plein d’auteurs. Mais l’espace est trop petit. Les organisateurs devraient s’étendre à d’autres lieux comme la Pépinière, un jardin juste à côté, car là, les gens se marchent dessus… Je n’y vais pas souvent, car je suis systématiquement ballotée dans tous les sens et trouve mon plaisir gâché. J’imagine qu’à Paris, ça doit être la même chose parfois. :/ Enfin, je trouve dommage que les auto-édités soient si mal placés. Ils sont dans une misérable tente entassés comme des malpropres avec un petit espace pour poser leurs livres. Il y a à peine un passage pour circuler au milieu d’eux. Je ne trouve pas ça correct… En plus, il parait qu’il faut faire des pieds et des mains pour avoir sa place à l’intérieur. Mais c’est un avis purement personnel qui s’est tissé au fil des ans et en discutant avec ces auteurs auto-édités..

    J’aime aller dans les petits salons moins importants, ceux qui sont ponctuels. Même si ce sont souvent des auteurs locaux et auto-édites, on peut trouver des perles. D’ailleurs, cette année, je vais au salon du polar Seille de Crime qui se déroule à Arraye-et-Han (54). Il y a deux ans, c’était top ! Il y avait eu une conférence avec Stéphane Bourgouin, un apéro lecture, des activités polar pour les enfants (enquête avec fausse scène de crime), le décor avait été fait avec un chantier jeune et les auteurs étaient tous sympathiques. Sans parler du staff qui est vraiment gentil. Je suis certaine que ça va être génial cette année aussi. ^^J’ai hâte !

    Je fais des salons de temps en temps, mais pas trop souvent car je suis assez dépensière. Par contre, je boycotte les salons payants. J’achète déjà pas mal de livres (surtout aux Imaginales), alors ça m’agace que l’on me fasse payer l’entrée… Cette année, ce sera la première fois que j’irai aux Imaginales en temps que blogeuse. J’ai hâte de faire des rencontres ! Quand je lis tes remarques et celles d’autres blogeuses j’imagine que ça doit être fantastique de créer des liens et de mettre un visage sur un blog.^^
    Bon, j’ai conscience que j’ai écrit un pavé, mais ton sujet m’inspirait. xD J’ai hâte de lire les réponses des autres pour voir s’il y a des salons sympas.

  3. Je n’en ai jamais fait. Enfin si avec mon collège il y a des millénaires de cela, et bon, à cet âge là (surtout qu’on pouvait rien acheter et qu’on avait un créneau horaire très serré), je n’en garde pas un souvenir génial. Mais j’ai vraiment envie d’en faire un. Peut-être celui de Brive qui n’est pas trop loin, et il faut que je me renseigne car il doit y en avoir sur Bordeaux. Après les Imaginales, c’est sûr que ça serait super 🙂

  4. J’ai assister à mon tout premier salon du livre le week end dernier à Limoges, j’étais vraiment heureuse. Et c’est vrai que je comprend que ça doit être dur et long d’attendre pour pouvoir voir un auteur, mais je pense que ça doit en valoir tout de même la peine 🙂 A Limoges pas de longue queue et c’est vrai que ça en était plus qu’appréciable.

  5. Je suis allée au salon du livre de Paris cette année et j’ai beaucoup aimé, malgré le monde dingue sur place. Les dédicaces, je ne les courre pas spécialement, mais j’aime rencontrer certains auteurs dont j’admire l’œuvre. Par contre, faire le pied de grue pendant 2 heures, très peu pour moi! Je préfère les « petites » dédicaces!
    J’y étais déjà allée, mais j’avais 9/10, ça remonte donc à… 20ans!
    Je suis allée plus tôt cette année aux Utopiales de Nantes et j’ai adoré. Il y des conférences passionnantes, des courts-métrages, des films, du jeu de rôle, de plateau et des dédicaces. C’est orienté vers la SF, mais il y a un peu de tout, dans la littérature de l’imaginaire. 🙂
    Sinon, il y a aussi le festival de la BD de Perros-Guirec qui est très chouette, où je vais parfois avec mon papa 🙂
    Les imaginales, je suis trop loin (je vis à Rennes), mais ça a l’air très chouette!
    Je ne connaît pas vraiment les autres salons, j’ai même raté « Rue des livres » à Rennes car j’avais un WE très occupé^^

  6. Perso, j’avoue que je ne suis pas très salon… Le statut, la rémunération juste des auteurs est essentielle à mon sens (comme le soutien aux librairies, aux éditeurs indé d’ailleurs) dans l’optique d’une jolie diversité littéraire, mais à titre personnel, je n’ai pas particulièrement envie de rencontrer l’auteur d’un livre que j’ai adoré, de peur que ça ne me casse un peu la magie… Comme si les textes étaient des petites créatures avec une vie propre ahah.

    Par contre je sais que ces moments de partage son très importants pour les auteurs et les lecteurs et c’est top qu’il y en ait de plus en plus, en particulier pour les littératures de genre. 😉

  7. Je dois avouer que quand j’étais dans le Nord, je ne m’intéressais pas aux salons. Comme toi, j’avais un peu tendance à oublier qu’il y a un auteur derrière le livre et je ne pensais pas aux rencontres et/ou aux dédicaces.
    Maintenant, j’habite trop loin pour les salons, puis avec la petite je pense que ce serait plus la galère qu’autre chose! Puis entre les frais de déplacement, l’entrée parfois payante, le logement, la bouffe etc, je ne peux clairement pas assumer. Puis aussi 2h de queue pour un instant de dédicace, ça me décourage d’avance! Et je pense que je ne saurais pas trop quoi dire à l’auteur une fois face à lui/elle!
    Mais qui sait, peut-être que je changerai d’avis si d’aventure l’occasion se présente ^^

  8. J’avoue que j’aime beaucoup les salons mais on étouffe très rapidement :/ Et la queue n’en parlons pas ! Du coup les salons que je fais c’est beaucoup plus pour voir les copines que d’acheter des livres ahaha Apres je n’est fait que Livre paris deux années d’affilées du coup peut être qu’un plus petit salon me plaira. Cette année je teste le salon fantastique, j’espère que ça me plaira ! 🙂

    • Je suis complètement comme toi!! 🙂 Ah oui, c’est vrai que j’ai aussi été au salon du fantastique, mais je l’ai trouvé vraiment petit, dans un lieu pas forcement chaleureux mais c’est marrant comme petit salon!

  9. Ah les salons c’est une ambiance particulière que j’adore mais comme toi j’ai fais Paris porte de versailles mais c’est beaucoup trop grand pour vraiment prendre le temps de regarder et de partager et surtout je trouve qu’il n’y a que les conférences qui sont vraiment intéressantes car le reste est beaucoup trop bondé de monde. J’adore vraiment Saint Maure car c’est une ambiance détendue et chaleureuse sur une place de marché, à la bonne franquette avec des conférences ni trop courtes ni trop longues =)

  10. Je ne fais que lcelui de Bruxelles personnellement ! J’aime beaucoup son ambiance… Qui est un peu à l’image du pays ^^ Petit, avec du monde mais toujours très très sympa et minimaliste :p
    Pour le reste, la France est un peu loin :/ Mais un jour pourquoi pas !

  11. J’ai loupé le rdv… car j’étais au festival de la BD.^^ Je ne fais que des salons locaux (dans le sud-ouest de la France) et c’est déjà très sympa. J’aimerais faire les imaginales ou les utopiales. *_*

  12. Malheureusement je n’ai jamais fait aucun salon littéraire … Mais j’aimerais beaucoup! Comme toi je ne suis pas une « groupie d’auteur » mais j’imagine que ça doit être bien sympa de parler avec eux de leurs livres, pouvoir échanger 🙂 Mais ce qui doit être encore plus génial c’est rencontrer les gens des blogs que l’on a l’habitude de visiter! J’adorerais pouvoir parler « en direct » littérature avec d’autres passionnés 😉
    J’espère donc pouvoir faire un salon un de ces jours 😉

    • Oh oui c’est vraiment super chouette de pouvoir rencontre d’autres blogueurs et je trouve qu’il y a vraiment quelque chose de magique de pouvoir parler bouquins en live (surtout quand on n’en a pas l’habitude!) 🙂

  13. J’aime bien faire les salons et surtout les petits, j’aimais beaucoup Zone Franche dans la région parisienne mais il n’existe plus, maintenant je crois que ça se passe à Montrouge. Et puis il y avait aussi les Futuriales dans le Nord de Paris qu’étaient sympas et bien sûr le salon du fantastique à Champerret. En province, il y en a moins mais on en trouve quand même deux-trois, même si bien souvent, ils sont généralistes. Avant j’aimais pas trop rencontrer les auteurs, je savais jamais quoi leur dire, mais maintenant avec Kara on aime bien leur poser plein de questions et faire le tour des présents avant de faire notre sélection mdr, on peut y rester un moment ! Par contre, je sais toujours pas quoi dire aux auteurs dont j’ai déjà lu les livres, lol.
    J’ai parfois croisé des copines blogueuses en salon, mais je les connaissais déjà d’avant, j’ai jamais fait d’IRL sur salon. Je vais commencer aux Imaginales !
    Il était très cool en tout cas ton article 🙂
    Bises
    Kin

  14. Même si j’aime bien les Salons, je préfère clairement les cadres plus intimes également ! Comme la rencontre que l’on a fait avec Belfond, ou les repas avec les auteurs. Plus détendu !
    Pour ce qui est des salons, même si j’aime bien celui de Paris, j’ai quand même une préférence pour St Maur en poche et le Salon Fantastique 😉

  15. Et c’est la même chose pour les auteurs. En plus du plaisir de rencontrer nos lecteurs, nous y nouons de belles amitiés d’écriture 🙂

  16. Coucou
    Comme salon j’ai déjà fait le Salon fantastique de Paris l’an dernier qui a été l’occasion de rencontrer ma petite Caro en vrai et depuis on a fait/fera d’autres type les halliennales, Trolls et légendes, Imaginales et possiblement St Maur aussi
    C’est avant tout une journée hors du temps à passer avec les copines j’avoue 😉

  17. Pingback: C’est ma tournée ! #2 – Prends un livre, et détends-toi

  18. Depuis plusieurs années, je ne loupe aucun Livre Paris (Salon du Livre de Paris) mais c’est vrai que c’est plus une course aux dédicaces qu’un moment de détente et de convivialité. J’ai découvert Montreuil, il y a deux ans et je le trouve un peu plus sympa. L’année dernière, j’ai participé à des petits salons et j’ai trouvé ça vraiment génial. Malheureusement, il n’y en a pas des masses par chez moi donc ça réduit les possibilités. Comme tu le dis, les salons parisiens c’est l’occasion de voir des blogueurs de toute la France 🙂

  19. Je n’en ai encore jamais fait, et je trouve ça dommage. À chaque fois j’ai très envie de tenter l’expérience, mais au final mon emploi du temps est toujours bien trop rempli, ça tombe toujours mal… Peut-être qu’un jour ce sera la bonne !

  20. Je reprocherai leur monde a à peu près tout les Salons je l’admet. Mais j’aime y aller pour retrouver les copines, plus que pour voir les auteurs ou acheter des livres.
    Ce sont souvent des librairies géantes – et après je culpabilise de pas acheter à toutes les personnes à qui je parle – et j’ai parfois eu l’impression que, venant avec mes livres ou juste pour parler, on ennuyait certains auteurs XD

    En revanche, j’ai pu faire quelques petits déjeuners aux Imaginales une année et c’était topissime ! Ca je le referai avec plaisir !

  21. Les Imaginales, ce salon me vend tellement du rêve… et il est aussi tellement loin de chez moi! Ma hantise: que le salon ferme un jour avant que j’ai pu y aller. Ce serait un des pires regrets de ma vie. Mais voilà, pour aller si loin il faut 1) de l’organisation 2) une campagne de motivation de longue haleine sur le chéri et 3) des sous T_T

  22. Je rejoins ton avis c’est des moments agréables à passer entre copinautes 🙂 C’était super sympa de se voir à Livre Paris et aux Imaginales, d’ailleurs je vais essayer d’y retourner un jour (le dimanche sans doute)! 😉

  23. Pingback: Si on parlait de… livres auto-édités | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s