Le train des orphelins de Christina Baker Kline

J’ai adoré ce livre et je remercie vraiment Le Chat du Cheshire pour me l’avoir recommandé! Je n’en avais encore jamais entendu parler et je pense pourtant que c’est un livre qui mériterait d’être plus connu. Je l’ai même déjà passé à ma mère qui l’a dévoré!

Titre original: Orphan Train

Editeur : Editions Belfond (341 pages)

Notes: 4,75/5

L’histoire

2011, Molly passe de famille d’accueil en famille d’accueil sans jamais se sentir à sa place. Elle a envie de se rebeller et lorsqu’elle vole un livre à la bibliothèque, elle est condamnée à des heures de travaux d’intérêts généraux. Elle va finir chez une vieille dame sans se douter à quel point elles se ressemblent.

1929, Niamh part avec sa famille d’Ireland pour s’installer aux Etats-Unis. Mais rien ne va se passer comme prévu et la jeune fille devient orpheline. Elle monte alors à bord du train des orphelins dans l’espoir de trouver une famille…

Des années plus tard, Niamh devenue Vivian, se confie à Molly. Un échange inter-génerationnel sur l’histoire de toute une vie…

Mon avis

Dès les premières pages, j’ai découvert un système de narration que j’aime beaucoup: l’alternance de points de vue entre deux époques!

On suit donc deux périodes avec Molly en 2011 et Niamh que l’on commence à suivre en 1929. Elles ont en commun d’être orpheline toutes les deux et d’avoir vécu de famille d’accueil en famille d’accueil. Pour moi, la véritable héroïne de ce roman c’est Niamh. On fait sa connaissance quand elle n’est encore qu’une enfant puis on la retrouve des années plus tard. J’ai de loin préféré son histoire et les passages avec elle.

C’est un roman qui m’a beaucoup fait penser au roman Les orphelins du bout du monde et vous l’aurez deviné, j’ai adoré! J’ai trouvé la plume de l’auteure vraiment addictive car même s’il y a peu de suspense, j’ai apprécié suivre les personnages et les rebondissements m’ont touché.

Comme je le disais, ce livre, c’est l’histoire de Niamh. On la suit finalement sur une très longue période et il y a pas mal d’ellipses temporelles entre son enfance et son arrivée à l’âge d’être une très vieille femme. Je n’aurais vraiment pas été contre avoir plus de développements et des pages supplémentaires!

On ne peut pas dire que l’histoire de Niamh ou encore celle de Molly soient de tout repos et on passe par toute une palette d’émotions. Au-delà de ces histoires personnelles, c’est l’histoire d’orphelins, de ce train des orphelins complètement méconnue que l’on découvre. Bien sûr, pour que l’histoire de Niamh soit aussi touchante, c’est aussi parce qu’il y a ce jeune garçon que Niamh rencontre dans le train. Ils se promettent de se retrouver une fois qu’ils auront été placés dans des familles. Vont-ils se retrouver?

J’ai été beaucoup moins sensible à l’histoire de Molly, d’origine indienne – Native American et non d’Inde – qui est une adolescente mal dans sans peau et qui essaye de montrer qu’elle veut se rebeller.

Même si je vous avoue que tout ne se passe pas comme je l’aurais voulu, je n’ai pas été déçue de la fin qui m’a parue plutôt réaliste. Cela nous donne un roman avec une belle sensibilité que je recommanderais volontiers!

C’est vraiment un très beau roman. Je le recommande aux amateurs de romans d’histoires de vies fortes. 

Publicités

13 réflexions sur “Le train des orphelins de Christina Baker Kline

  1. Une histoire que j’ai découvert après avoir lu la série BD du même nom ! La bd, comme ce roman, m’ont beaucoup plu ! Attention, si il y a un thème commun, les « orphans trains », l’histoire n’est cependant pas la même. Je me souviens avoir également préféré l’histoire de la vieille femme à celle de la jeune fille, un peu agaçante…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s