Un été près du lac d’Heather Young

Voici une nouvelle lecture pour le Cercle de lecteurs Belfond! Comme d’habitude, ma copinaute de lecture m’a accompagné, merci à elle!

Titre original: The lost girls

Editeur : Editions Belfond (377 pages)

Notes: 4/5

L’histoire

1935, Lucy passe l’été avec sa famille dans leur maison près du lac. Elle ne le sait pas encore, mais cet été va changer à jamais sa vie et celle de son entourage.

1999, Lucy vient de mourir et elle a légué sa maison à sa nièce, Justine. Pour cette dernière, c’est l’occasion d’un nouveau départ avec ses filles, loin d’un compagnon qui devient étouffant.

Mais est-ce vraiment une bonne idée de s’installer dans cette maison froide et loin de tout où Lucy, sa soeur et leur mère ont vécu quasiment toute leur vie? Quels secrets se cachent derrière l’histoire de cette famille?

Mon avis

C’est un roman que j’ai mis un peu de temps à appréhender, il m’a fallu prendre le temps de rentrer dedans, de faire connaissance avec les personnages et la fin a complètement changé mon ressenti. On alterne deux époques: celle de Lucy durant son enfance en 1935 et celle de Justine en 1999.

On fait connaissance avec Lucy alors qu’elle est déjà âgée et qu’elle prend la plume pour raconter son histoire et plus particulièrement, l’histoire de cet été 1935. Pourquoi n’est-elle jamais partie de cette maison? J’ai de loin préféré l’histoire de Lucy même si elle a un côté très triste et mélancolique. On sait dès le départ que la plus jeune des soeurs, Emily, a disparu durant ce fameux été et cela a brisé la famille.

Des années plus tard, Lucy a légué à Justine, sa nièce, sa maison. Justine est une mère de famille qui a clairement de mauvaises fréquentations, le genre de femmes qui se met en couple avec la mauvaise personne. J’avoue qu’elle m’a un peu énervé et que j’avais envie qu’elle réagisse plus.

Ce roman est plein de personnages féminins tellement différents les uns des autres mais tous blessés par la vie et meurtris. Elles ne sont pas toutes sympathiques et on ne s’attache pas à tout le monde, mais Lucy a été mon personnage préféré et le personnage principal de ce livre.

Je pense que je ne me suis rendue compte de la profondeur des blessures de chacune qu’à la toute fin. Si pendant tout le livre, je les ai plaintes et pas du tout enviées, j’ai vraiment été chamboulée par les révélations. Bien sûr, j’aurais sûrement pu deviner le dénouement avant, mais je n’ai rien vu venir et l’impact en a été d’autant plus fort. Quelle fin!

J’ai refermé le roman bouleversée, écoeurée pour ces personnages à qui on s’est attachés et à qui la vie n’a pas fait de cadeaux.

C’est donc un roman que je vous recommande si vous voulez lire des histoires de vies écorchées et brutes où se mêlent enfants et adultes mais où l’innocence fait place à l’horreur. C’est un roman qui me restera sûrement longtemps en mémoire notamment grâce à ces dernières pages qui arrivent pour pimenter le tout.

Vous pouvez retrouver la chronique du Chat du Cheshire ici.

Publicités

24 réflexions sur “Un été près du lac d’Heather Young

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s