Les salauds gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch

Voici un livre que j’ai mis vraiment longtemps à lire. Cette lecture a été entrecoupé d’autres lectures car j’avais du mal à rentrer dans le livre… mais au final, j’ai beaucoup aimé!

Titre original: The Gentleman Bastard Sequence, book 1: The lies of Locke Lamora

Editeur : Editions Gollancz (537pages)

Notes: 4/5

L’histoire

Locke Lamora fait partie des Salauds Gentilshommes, un gang de voleurs raffinés qui volent aux plus riches de Camorr mais dans le plus grand secret. Pour la plupart des gens, les Salauds Gentilshommes n’est qu’un gang de voleurs de rue sans grande envergure…

Malheureusement, une ombre plane sur Camorr et Locke va être impliqué bien malgré lui. Pourra-t-il tirer une nouvelle fois son épingle du jeu? A-t-il été trop loin dans son jeu?

Mon avis

Lorsque j’ai commencé cette lecture, ce n’était pas gagné. Je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire alors que pourtant, j’étais intéressée et que j’avais vraiment envie de m’accrocher. Je l’ai donc lu en plusieurs morceaux jusqu’à ce que je sois complètement happée dans l’histoire.

Je ne sais pas si cela est dû à l’écriture, mais il est certain que la plume de Scott Lynch en anglais m’a semblé un peu lourde et surtout très descriptive. J’ai mis vraiment beaucoup de temps à rentre dans l’histoire, je dirai même la moitié du roman! C’est un livre dense qui nous parle d’un monde médiéval qui au premier abord ne diffère pas de notre monde. Puis petit à petit, des éléments sont distillés à droite à gauche, comme des créatures extraordinaires, de la magie…

On fait la connaissance de Locke Lamora alors qu’il n’est encore qu’un enfant. C’est un enfant déjà assez extraordinaire et on ne va pas tarder à le découvrir plus au fil des pages. Mais voilà, alors qu’on le découvre enfant, on le découvre également adulte car les deux périodes se côtoient. La construction du récit est en dent de scie, on oscille entre passé et présent tout en passant par des récits sur l’histoire de Camorr. J’ai donc mis du temps à connaitre les personnages et pleinement les apprécier et je pense que c’est ce qui m’a manqué au début du roman.

Autour de Locke, se trouve un gang attachant et qui a une loyauté sans faille pour le jeune homme. Ils me font un peu penser à une bande d’adolescents qui n’auraient jamais grandi et qui pensent faire des blagues aux gens – sauf qu’ils volent des gens. Il y a plutôt une bonne ambiance même si l’auteur n’hésite pas à être violent et semer la mort.

Du côté de l’histoire, elle met vraiment beaucoup de temps à se mettre en place. On ne sait pas avant un bon bout de temps quelle va être l’intrigue principale mais une fois qu’elle est posée, j’ai été happée car je voulais savoir comment Locke et ses amis allaient s’en sortir.

C’est donc un livre que j’ai mis du temps à apprivoiser et à apprécier. Je retiendrai une intrigue plutôt complexe et bien ficelée mais qui met un peu trop de temps à se mettre en place. A mon grand soulagement, ce tome se finit avec la clôture de l’intrigue en cours et on ne finit donc pas sur un suspense insoutenable même si je prendrais beaucoup de plaisir à lire la suite.

C’est donc un premier tome que je recommande aux fans du genre, je pense qu’il faut savoir s’accrocher car l’écriture est très descriptive et le rythme est assez lent pendant deux tiers du livre. Mais une fois que l’on voit où l’auteur veut nous mener, on se laisse guider avec plaisir.

Publicités

36 réflexions sur “Les salauds gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch

  1. Il est vrai que Scott Lynch a un style pas mal descriptif et, en plus, il utilise énormément de vocabulaire spécifique aux milieux qu’il décrit. Je me souviens avoir eu besoin de recourir au dictionnaire à plusieurs reprises alors que je lis en français, j’imagine comme ç’a a pu être difficile en anglais !
    Mais c’est génial que tu ais finalement pu rentrer dedans ! Comme tu le dis, les personnages sont affreusement attachants (salauds, quand vous nous tenez <3) et Scott Lynch est un maître de la construction narrative. Les bonds dans le temps peuvent déstabiliser mais ça donne une dynamique incroyable au récit et que dire des retournements de situation, face auxquels Martin passerait presque (oui,presque quand même) pour un amateur ? ^^

  2. Le résumé est intrigant, c’est accrocheur!
    Mais la lecture semble difficile … Surtout quand tu dis que passé et présent se côtoient, ça n’a pas l’air très évident à suivre … Mais bon pourquoi pas si ce roman croise ma route 🙂

  3. J’ai une pote qui est hyper fan, et Kin a le premier tome en VO, donc je pense le lire un jour, mais ton avis m’a un peu refroidie. J’ai parfois du mal avec les livres trop lents.
    Enfin, on verra bien ^^
    ~Kara

  4. Je me retrouve tout à fait dans ta chronique ! Comme toi, j’ai eu du mal avec ce tome 1 pendant une grande partie, avec des longueurs et pas mal de difficulté à rester concentrée en le lisant en anglais. Mais finalement, je me suis laissé charmer par l’histoire, l’univers et surtout les personnages et j’ai fini par beaucoup aimé. Ensuite, j’ai adoré le tome 2 (j’espère que ce sera ton cas), énormément aimé le 3 et j’attends la sortie du 4e avec impatience ! Tous les ans il doit sortir et tous les ans c’est repoussé. Je n’en peux plus ! 🙂

  5. J’adooore cette série ! perso j’ai été emportée dès les toutes premières pages, et ça me fait toujours bizarre de voir que d’autres ont au contraire eu du mal.

  6. J’en ai entendu pas mal de bien, mais effectivement je risque d’avoir du mal à accrocher si c’est très descriptif et lent. Qui sait, peut-être que je succomberais un jour tout de même 🙂

  7. Le côté descriptif ne me dérange pas en général, surtout si par la suite on finit par bien rentrer dedans. 🙂 Le titre m’attire depuis un moment maintenant, et lire ta chronique a relancé mon envie d’y jeter un oeil !

  8. Pingback: Les Salauds Gentilshommes, T.1 | La Croisée des Chemins

  9. Pingback: Février… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  10. Cette tilogie m’a été plus d’une fois recommandée mais je n’ai pas encore sauté le pas. Je compte bien la découvrir, en version française de mon côté, car les points que tu abordes me donnes bien envie de me faire mon propre avis. J’adore les récits fantasy dans les univers médiévaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s