Si on parlait de… mes livres doudous

Si on parlait de...

©La tête dans les livres

Ce rendez-vous était publié tous les mois, le deuxième dimanche du mois mais j’ai décidé de le faire à mon rythme. On y parle de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son opinion et son point de vue en toute simplicité mais toujours autour des livres ou de mon blog. Cela me permet de vous donner mon avis et j’espère que vous n’hésiterez pas à vous exprimer également.

Cette semaine:

Si on parlait de… mes livres doudous

***************

Ça fait un moment depuis mon dernier rendez-vous Si on parlait de… mais je suis ravie de retrouver mon clavier pour le reprendre en main et comme vous avez pu le voir, aujourd’hui on va parler de mes livres doudous

J’ai eu l’idée de ce thème lorsque j’ai commencé à relire les Harry Potter il y a maintenant quelques temps… Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de relecture, il est vrai qu’en trainant sur la blogosphère on est sans cesse tenté par des nouveautés et même si ça faisait longtemps que je voulais les relire, je n’en trouvais pas le temps.

Puis je me suis rendue compte que si j’en avais envie, c’était à moi d’en prendre le temps et j’étais dans une période un peu difficile l’année dernière et en cherchant une lecture réconfortante, je me suis tournée vers Harry Potter.

©La tête dans les livres

Qu’est-ce qu’un livre doudou?

Je ne pense pas qu’il y ait de définition exacte et je me suis même demandé si ce n’était pas propre à chacun. Je pense qu’au premier abord, j’aurais dit qu’un livre doudou c’est un livre feel good qui nous fait nous sentir bien. J’avais par exemple en tête Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman ou encore PS, I love you de Cecelia Ahern. Bien que ce soit des livres qui partent d’une tragédie, c’est le genre de livres dans lesquels les héros ou héroïnes en l’occurence se cherchent et finissent – sans grande surprise – par trouver le bonheur au bout du chemin. Il y a l’idée derrière que la vie est belle, un message qui fait que l’on se dit qu’il faut apprécier ce que l’on a et regarder la vie de manière positive. Bref, le genre de livres à lire lorsqu’on a un petit coup de mou ou de déprime pour pouvoir se rebooster!

Mais après réflexion, aujourd’hui, je dirai plutôt qu’un livre doudou c’est un livre qui me réconforte mais pas parce qu’il véhicule une idée positive mais plutôt parce qu’il me rappelle des souvenirs, que je l’associe à un moment de ma vie et un partage avec une personne – par exemple ma mère car on lisait beaucoup de livres en commun quand j’étais plus jeune. Un livre doudou pour moi c’est plutôt une valeur sûre. C’est le genre de lecture réconfortante qui ne va pas m’apporter de surprises mais qui me garantie automatiquement un excellent moment. Le genre de lecture qui fait que je n’ai pas envie de lâcher le livre alors que je connais déjà la fin et qui pourrait me convaincre de passer toute ma journée sous la couette – alors que pourtant, je vous avoue que je déteste ne pas sortir!

Pour moi, il y a donc un côté régressif, l’idée et l’envie de se replonger dans un certain état d’esprit. Ce sont des livres qui m’ont marquée et m’ont transportée.

Quels sont mes livres doudous?

En recherchant les livres que je mettrais dans cette catégorie, je me suis rendue compte qu’il y a forcément beaucoup de mes livres d’enfance/adolescence comme la saga Harry Potter de J.k. Rowling – incontournable pour moi – ou encore la saga A la croisée des mondes de Philip Pullman que j’ai d’ailleurs relu très récemment.

Plus récemment, je mettrais dans cette liste la saga de La passe-miroir de Christelle Dabos qui a le don de me transporter dans un autre monde et dont j’ai déjà relu les deux premiers tomes à l’occasion de la sortie du troisième tome. Dans un registre complètement différent, je mettrai la saga Hunger Games de Suzanne Collins que j’associe à une de mes premières sagas young adult depuis que je suis adulte et qui m’a fait redécouvrir ce genre mais que j’associe également à une époque et un lieu de ma vie bien précis. Pour tout vous dire, c’est d’ailleurs la saga qui m’a fait découvrir les blogs littéraires – car je cherchais désespérément des livres aussi bien – et qui m’a donné envie d’ouvrir un blog.

Beaucoup de jeunesse en tout cas! J’en conclus donc qu’il faut aussi que ce soit des livres faciles à lire, des sagas dans lesquelles je me suis attachée aux personnages et que j’ai du mal à quitter à la fin.

Conclusion

Est-ce que ce sont les livres que j’emporterais si je devais finir sur une ile déserte? Sûrement. Je me rends compte que mes livres doudous sont ceux que j’associe à des souvenirs et des moments particuliers plus que pour leur histoire. Ce sont des livres faciles à lire et que j’ai envie de relire à tout moment. Ça me fait d’ailleurs sourire de voir mes vieilles éditions, bien abîmées à force d’être lues et même dépareillées comme pour la saga A la croisée des mondes parce que je n’avais pas eu le patience d’attendre que le tome 3 sorte en poche!

©La tête dans les livres

***************

Et vous?

Quel est votre définition d’un livre doudou? Quels sont vos livres doudous préférés? En lisez-vous souvent ou seulement pour certaines occasions? Est-ce que vous pensez que les livres doudous sont personnels ou peuvent être partagés?

N’hésitez pas à participer à ce rendez-vous et à me laisser le lien si ça vous dit, je le mettrais à la fin de mon article.

Le rendez-vous chez vous:

A mes heurs retrouvés


Le prochain thème sera (8 avril): Si on parlait de… ces livres qui ont marqué ma vie de lectrice

Publicités

53 réflexions sur “Si on parlait de… mes livres doudous

  1. A part Hunger Games que je n’ai pas lu et en lisant ton article, je pense que tes autres livres doudous pourraient être aussi les miens 🙂

  2. Alors pour moi un livre doudou est un livre que je pourrais relire plusieurs fois et jamais me lasser. Un livre vers lequel je me tourner ai si j avais une panne de lecture par exemple. Un peu comme les auteurs chouchous. Le genre de livre qui comme tu dis est une valeur sur. Perso je mettrais la trilogie du mal de maxime chattam que j ai relu trois fois. Je rajouterai aussi le livre perdu des sortilèges de deborah harkness et sa suite et depuis peu le Paris des merveilles de pierre pevel. Je pense en avoir d autre mais je ne les ai pas en tête. Plus tard. Tiens il faudrait que j essaye la croisée des mondes

  3. Les livres doudou sont précieux, merci pour ton article ! Pour moi, un livre doudou est un livre que je pourrai lire et relire mille fois (je pense à mes romans préférés : Jane Eyre et Les Hauts de Hurlevent). Ou bien un livre qui me fait beaucoup de bien, qui me remonte immédiatement le moral et qui reste facile à lire. Pour moi ce serait la série des Agatha Raisin. 😊

  4. Je dirai bien évidemment la saga Harry Potter, mais je pense aussi à Mille femmes blanches de Jim Fergus. Ce livre m’a fait tellement rêver et voyager que ça en fait un livre doudou, qui me fait du bien 🙂

  5. J’aurais des livres similaires à toi, comme Harry Potter, A la Croisée des Mondes ou La Passe-Miroir. Pour ma part, je rajouterai notamment L’Assassin Royal et tout les cycles se passant dans le même univers. A chaque fois, c’est comme retrouver des vieux amis ❤

  6. Coucou, je suis tout à fait d’accord avec toi, Harry potter et mon livre doudou ! J’ai racheté le premier tome dans la version des 20 ans, j’ai hâte de me replonger dedans ! J’aime bien aussi relire les enfants de la terre 🙂

  7. Harry Potter est une valeur sûre ! Moi je pense que ma lecture doudou serait The Mortal Instruments qui est vraiment ma saga chouchou mais je rajouterai aussi les chroniques lunaires que j’aime énormément ! Finalement quand on me demande mes livres préférés c’est tout de suite à eux que je pense, et je pourrais les relire encore et encore sans problème 🙂

  8. Je suis d’accord avec ta définition : un livre-doudou est un livre dont on ne se lasse pas, qu’on peut relire 4586 fois en retrouvant les personnages avec bonheur, et qui, le plus souvent, nous ramène à quelque chose d’enfantin ou une période particulière de notre vie – c’est en tous cas dans ce sens que je l’utilise également.
    Pour ma part si Harry Potter a été un livre chouchou pendant très longtemps cela fait quand même une paire d’années que je ne l’ai pas relu ; de même pour A la Croisée des Mondes, auquel je viens en plus d’associer un souvenir désagréable (des choses qui arrivent ! 😉 ), ce qui m’a d’ailleurs empêchée de l’acheter en anglais la dernière fois que j’étais à Londres – pour le moment en tous cas. Par contre mon vrai doudou c’est le Seigneur des Anneaux, celui-là je ne m’en lasse jamais ! J’ai un peu le même effet avec Jurassic Park, que j’ai d’ailleurs également en VO et VF, et à une époque l’Histoire sans Fin (mais celui-là m’a plus ou moins passé).

    • Ah mice pour l’association d’A la croisée des mondes à un souvenir désagréable! Mais je comprends tout à fait que ça puisse tout gâcher! Je n’ai jamais lu L’histoire sans fin et pourtant, ça fait une éternité que je me dis qu’il faudrait que je tente 🙂

  9. J’ai exactement les mêmes éditions pour A la croisée des mondes 😊 les deux premiers en poche et le troisième en grand format. Après j’ai arrêté d’acheter des éditions dépareillées- ca me perturbe trop 😊

  10. Romans feel good ou qui sont liés à de bons souvenirs, c’est ça pour moi aussi, la définition d’un livre doudou 😛 Harry Potter en fait partie, tout comme Fangirl, Un peu plus que des amis, PS : I love you, etc.

  11. Je crois qu’on a la même définition pour les livres doudou ! Et les mêmes livres aussi d’ailleurs. A part peut être Hunger Gqmes. 🙂

    • J’avoue que pour Hunger Games, je suis sûre que si je l’avais lu dans un autre contexte, il ne serait pas devenu un livre doudou mais c’est la preuve même que pour moi, les moments de lectures sont importants 🙂

  12. Tes deux définitions sont très judicieuses. Mes livres doudou se rapprochent plutôt de la seconde : le rappel de souvenirs. Il me faut d’ailleurs plusieurs années pour les découvrir. Les coups de coeur peuvent le devenir mais si la première lecture est trop fraîche, je ne sais pas s’ils le deviendront ou non. Je me rends compte du « statut » du livre doudou quand je conseille le livre à une personne et qu’une émotion nait alors. Tout comme toi, ce sont mes munitions d’île déserte 😀
    (Je te l’ai déjà dit, j’aime bien cette rubrique car je m’interroge aussi sur la thématique quand je lis tes billets)

    • Merci!!! 🙂
      Oui, c’est vrai qu’on se rend compte plutôt avec le temps quand on a un livre doudou, je pense que c’est pour ça que beaucoup de mes lectures doudous sont des livres d’enfance/adolescence 🙂

  13. Pour moi le livre doudou c’est le livre qui va me faire du bien, m’apporter du réconfort à n’importe quel moment et quel que soit mon humeur 🙂 Donc évidemment ma saga doudou reste Harry Potter que je lis et relis toujours avec un plaisir énorme qui qui m’apporte toujours les mêmes émotions 🙂

  14. Pingback: Mars… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  15. Alors pour moi qui n’ai encore jamais « relu » un livre déjà lu, j’imagine que mon concept de livre doudou n’est pas vraiment le même que le tien. Bien sûr Harry Potter, les royaumes du nord et HungerGames ou Divergente en font partie. Ce sont, comme tu dis, des supers souvenirs, un sentiment de regression vers l’adolescence et le confort de ces souvenirs …
    A part ça, je voulais dire que je viens de découvrir ton blog mais que j’adore déjà cette chronique !
    Bise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s