Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

C’est un roman dont j’ai lu beaucoup de bien et j’étais vraiment curieuse de le découvrir! Ayant emprunté ce livre à quelqu’un il y a un bon moment… il était plus que temps que je le lise!

Titre original: I’ll be seeing you

Editeur : Editions Pocket (416 pages)

Note: 3/5

L’histoire

Glory Whitehall s’ennuie depuis que son mari est parti combattre en Europe. Elle est enceinte et doit s’occupe de son fils de 3 ans. Pour tromper l’ennui, elle décide de se lancer dans une relation épistolaire avec une inconnue et tombe sur… Rita Vincenzo, aussi laissée par son mari, parti à la guerre.

Entre petits soucis du quotidien et moments de joie et de doutes, les deux femmes partagent leurs émotions à travers des lettres et une forte amitié se créé. Se rencontreront-elles un jour? Leurs maris rentreront-ils de la guerre indemne?

Mon avis

Je crois n’avoir lu que des chroniques positives à propos de ce roman. En le lisant, j’ai compris pourquoi les gens avaient aimé mais pourtant ça n’a pas été un coup de coeur pour moi.

Tout d’abord, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Puis j’ai tout de même fini par beaucoup apprécier ces deux femmes qui nous livrent leur quotidien. C’est un livre qui se passe pensent la seconde guerre mondiale mais du point de vue des femmes restées seules – ou presque – aux États Unis. On n’a donc pas le point de vue d’une Europe occupée mais celui de la place des femmes à cette époque. J’avoue que j ai trouvé ça assez différent de ce que j’imaginais – je pense que j’ai été trop habituée à lire des livres se passant en Europe – et c’est pour ça que j’ai trouvé le roman très intéressant.

Les deux protagonistes sont attachantes et bien qu’elles aient quasiment vingt ans de différence, elles se soutiennent et se comprennent. J’ai eu plus de mal avec le personnage de Glory que je n’ai pas pu m’empêcher de juger. Mais ce sont deux femmes avec des défauts et des qualités qui font qu’elles sont humaines et imparfaites.

C’est donc un roman épistolaire et nous n’avons pas que les lettes de Glory et Rita, d’autres personnages s’invitent par moment. Ce n’est pas forcément un genre que j’apprécie plus que ça, mais je suis toujours admirative de tous ce que les auteurs arrivent à faire passer à travers des lettres.

Comme l’indique le titre, on a aussi droit à des recettes. J’ai trouvé aussi ça étonnant de voir ce qu’ils mangeaient en période de rationnements – mais ce ne sont pas des recettes qui m’ont mis l’eau à la bouche.

C’est donc un bon roman épistolaire qui m’a offert la découverte d’un nouvel aspect de la guerre. J’ai trouvé ces échanges sympathiques et touchants. Néanmoins, il m’aura manqué quelque chose pour en faire un roman inoubliable et marquant. Je ne suis malheureusement pas sûre que ce roman me laissera un souvenir impérissable par rapport à d’autres que j’ai lus sur cette période mais il m’aura fait passer un bon moment et m’aura touché.

Je le recommande si vous souhaitez en savoir plus sur les femmes américaines pendant la seconde guerre mondiale sous forme de roman épistolaire.

Publicités

13 réflexions sur “Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

  1. Je lis pas mal dans ce genre… Si tu penses que c’est du déjà lu malgré les personnages touchants, je pense passer mon tour… Certes, tu as aussi un aspect de la Guerre encore inconnu, mais le fait que cela ne te laissera sans doute pas de souvenir impérissable me rebute un peu…

    • C’est vrai que si tu as l’habitude de lire sur le sujet et dans ce genre (c’est vrai qu’il y a pas mal de livres épistolaires sur la seconde guerre mondiale), je trouve personnellement que ce n’est pas le meilleur!

  2. Comme toi j’ai beaucoup de mal avec les romans épistolaires mais j’ai beaucoup aimé cette année Le cercle des éplucheurs. .. et La chorale des dames de Chilbury alors je note !

  3. Je savais bien que je l’avais lu celui la et en retrouvant mes lectures, je l’avais lu en LC avec Lydie! Et tu vois, au jour d’aujourd’hui il ne m’en reste rien. Les noms des personnages me sont familiers en lisant ta chronique mais impossible de me souvenir de ce qui se passe en detail. Donc pour moi c’est un ok mais sans plus et on dirait que pour toi aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s