L’expérience de la pluie de Clélie Avit

Un énorme merci aux Editions Plon pour l’envoi de ce livre qui m’a permis d’enfin découvrir la plume de Clélie Avit et je n’ai pas été déçue.

Editeur : Editions Plon (320 pages)

Note: 4/5

L’histoire

Camille vit seule avec son fils de six ans, Arthur. Pour eux qui vivent dans une bulle, rien n’est facile. Ils ne supportent pas les contacts, ils sont hypersensibles. Mais tout bascule lorsque leur route croise celle d’Aurélien. Ce dernier est très vite intrigué par cette mère et cet enfant atypique.

S’ouvrir aux autres est difficile mais peut-être pas impossible après tout?

Mon avis

Ce livre m’a touché et en particulier l’histoire de Camille et Arthur. J’ai été émue par cette relation mère-fils peu banale car ayant tous les deux le syndrome d’Asperger et tout particulièrement en étant hyper-sensoriels. Elle passe beaucoup par une complicité que l’on ne peut pas forcément comprendre en étant extérieur à la situation.

Dans ce roman, les chapitres alternent deux points de vue: celui de Camille et celui d’Aurélien. J’ai aimé découvrir leurs deux points de vue et j’ai trouvé une certaine harmonie entre les pensées des personnages qui ont eu l’air de se comprendre quasiment instantanément.

Si je connaissais le syndrome d’Asperger, je me suis rendue compte que je n’en connaissais qu’une facette et que c’est bien plus complexe que ce que j’avais en tête. Je ne savais pas non plus ce qu’était l’hyper sensibilité physique, à savoir ce syndrome qui fait que Camille et Arthur ressente les contacts physiques beaucoup plus forts que les autres.

Je me suis souvent demandée si ce livre était réaliste mais à l’évidence, n’y connaissant rien, j’aurais dû mal à répondre à la question et pendant ma lecture j’ai fait le choix de me laisser porter par les mots de l’auteure et de les accepter.

Cette histoire est aussi une histoire d’amour magnifique, un coup de foudre que j’ai honnêtement eu du mal à comprendre mais qui était beau à découvrir. Cette histoire me donnait envie d’y croire. On suit les personnages sur une assez courte période malgré un épilogue qui nous permet de ne pas trop rester sur notre faim.

Si les personnages principaux sont Camille et Aurélien, Arthur n’est pas en reste ainsi que d’autres personnages qui viennent parfaitement s’insérer dans cette relation naissante. Je me suis particulièrement attachée à Arthur, ce jeune garçon qui vit le monde extérieur comme une agression mais qui est tellement clairvoyant sur ce qui l’entoure. Je pense que le livre aurait pu aller un peu plus loin par moment et exploiter encore un peu plus les relations avec certains personnages secondaires.

Si ce livre n’a pas été un coup de coeur, c’est parce que j’ai eu l’impression de passer à côté de certaines choses, des choses tellement subtiles que je ne voyais pas forcément où l’auteure voulait en venir. J’ai aussi eu l’impression de cumuler les sujets par moment. Ça reste néanmoins un très beau roman, bien écrit, qui m’a donné l’impression d’entrer dans une bulle qui a su m’émouvoir.

Je recommande donc chaudement ce roman à ceux qui voudraient lire une belle histoire d’amour sur fond de syndrome d’Asperger mais aussi agrémentée d’une relation mère-fils très touchante.

23 réflexions sur “L’expérience de la pluie de Clélie Avit

  1. Les histoires d’amour ne sont pas ce qui me tentent le plus en général mais la tendresse et la douceur qui semblent émaner de celle-ci me donnent envie de le découvrir. Merci beaucoup pour la découverte 🙂

  2. Pingback: Mars… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  3. Il me tente tellement ce roman que j’ai découvert la semaine dernière… j’avoue que c’est temps-ci j’aime bien lire et visionner des séries ou documentaires sur les TSA. Ma nièce est atteinte d’autisme et ce sujet me touche beaucoup depuis 2 ans! Un roman qui se retrouve dans ma wishlist en haut de la liste !

  4. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [261] | La tête dans les livres

  5. Ah mais un coup de foudre ça ne se comprend pas 😉 C’est toute la magie ! En tout cas, cette romance a l’air d’être magnifique. Et mettre en avant une maladie pas si connue que cela, c’est plutôt intéressant 🙂 Je me le note.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s