Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique de Balli Kaur Jaswal

Un énorme merci aux Editions Belfond pour cet envoi. J’avoue que le titre m’avait laissé perplexe, mais quelle excellente lecture!

Titre original: Erotic Stories for Punjabi Widows

Editeur : Editions Belfond (352 pages)

Notes: 4,5/5

L’histoire

Nikki ne sait pas où elle en est dans la vie. En attendant, elle travaille dans un pub. Le jour où sa soeur lui demande d’aller à Southall pour déposer une petite annonce parce qu’elle cherche un mari… elle tombe sur une offre d’emploi pour donner des cours d’écriture à un groupe de femmes. Elle est loin de se douter du genre d’histoires que ces femmes ont à raconter et surtout à quel point ce groupe va bouleverser sa vie.

Mon avis

Je vous avoue qu’au départ, le titre du livre ne me donnait pas vraiment envie de le lire. J’étais certes, très intriguée, mais sans savoir de quoi ça allait parler, j’avais l’impression que ce livre n’était pas pour moi. J’ai eu tort!

J’ai vraiment adoré ce livre qui est bien plus que ce qu’annonce le titre. C’est un roman féministe, engagé et qui m’a fait ouvrir les yeux sur une communauté que je connais vraiment très mal: la communauté indienne à Londres et plus particulièrement la communauté pendjabe. C’est une communauté très traditionnelle où la place de la femme est assez rétrograde. On la découvre à travers plusieurs points de vue et notamment celui de Nikki, née en Angleterre, son mode de pensée est beaucoup plus occidentalisé mais elle se tient en marge de sa communauté.

Du côté des personnages, j’ai au début eu un peu de mal à repérer qui était qui parmi les veuves mais je m’y suis fait. Ces veuves sont étonnantes et malgré la différence de culture, elles montrent leur féminité et tout simplement leurs envies de femme lorsqu’elles expriment leurs fantasmes. Nikki est un personnage attachant, elle a du caractère même si j’ai trouvé qu’elle se laissait un peu chahuter par les veuves. Mais ça fait plaisir de voir son implication et de la voir s’épanouir. Ce n’est pas un roman exclusivement féminin, mais les femmes ont une belle place.

Du côté de l’histoire, j’ai été surprise de découvrir une intrigue qui va bien au-delà de ce club d’écriture qui devait être un cours d’alphabétisation. C’est l’histoire de toute une communauté, des non-dits et des injustices faites aux femmes mais aussi aux hommes. Je suis vraiment curieuse de savoir ce qui est vrai et ce qui relève de la fiction, mais j’ai malheureusement l’impression que c’est inspiré très fortement de la réalité.

C’est donc un roman qui va bien au-delà de ce qu’annonce le titre qui prête à sourire. Alors oui, nous avons quand même de la littérature érotique qui permet de détendre l’atmosphère et qui personnellement m’a bien fait sourire. Mais l’essentiel est dans le message que fait passer le livre et j’espère vraiment qu’il y a quelque part une Nikki qui aide les femmes à s’émanciper.

C’est un livre que je recommande chaudement si vous voulez une lecture dépaysante mêlant littérature érotique avec un vrai sujet de société.

Publicités

24 réflexions sur “Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique de Balli Kaur Jaswal

  1. Contrairement à toi, le titre me faisait déjà envie 🙂 Connaissant l’éditeur, je me doutais que derrière cet humour se cacherait une lecture plus sérieuse. Ton avis me conforte en tout cas alors merci !

  2. Je ne connaissais pas du tout ce roman. Ce genre de titre m’attire même si je ne suis pas une lectrice de romans érotiques ou de romans feel-good. Ce qui m’attire c’est le côté « indien » j’aime beaucoup leur littérature. Ta chronique m’a donné envie de le découvrir.

    • Je ne suis pas du tout non plus une lectrice de romans érotiques, par contre oui pour les romans feel good de temps en temps même si ce n’est pas du tout ce genre de romans ici! Je te conseille vraiment de le découvrir 🙂

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [240] | La tête dans les livres

  4. C’est le titre qui m’a fait cliquer sur la chronique et le résumer + ton avis me donne carrément envie de le lire ! Après m’être intéressée à la littérature japonaise, je me suis prise de passion pour la littérature asiatique en général. Je n’ai lu que peu de livres écrit par des indiens et j’ai hâte de rajouter celui-ci à ma liste ! Merci pour la découverte 😀

  5. Pingback: Mai… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s