La fille en rouge de Kate Hamer

Un grand merci aux Editions Denoël pour l’envoi de ce livre qui aura su me toucher mais qui m’aura aussi mis mal à l’aise avec ce sujet assez difficile à aborder.

la fille en rougeTitre original: The girl in the red coat

Editeur : Editions Denoël (432 pages) traduit par Pierre Ménard

Date de parution: 08.09.2016

Note: 3,5/5

Quatrième de couverture

Beth est une mère célibataire qui élève seule sa fille de 8 ans, Carmel, alors que son mari est parti avec une femme plus jeune. Alors que Beth est de nature peureuse et sur-protectrice, le pire se produit. Sa fille disparaît alors qu’elles sont à un festival.

Beth est bien sûr anéantie mais elle ne perd pas l’espoir de revoir sa fille. Pendant ce temps, sa fille est entraînée dans un étrange voyage aux Etats-Unis.

Beth retrouvera-t-elle sa file?

Mon avis

Le sujet de ce roman fait froid dans le dos! Je suis bien contente de ne pas être encore maman car je ne sais pas si j’aurais vraiment apprécié ce roman. Quelle horreur de perdre sa fille!

J’étais intriguée par le résumé mais en même temps, ce roman n’a pas forcément pris la tournure que je pensais dans le sens où, oui, il y a du suspense – Carmel retrouvera-telle le chemin de la maison? – mais non, on ne suit pas une enquête pour retrouver Carmel car nous savons exactement où elle est. C’est donc un livre qui n’est pas vraiment un policier mais qui a quand même une grande part de suspense. L’histoire m’a aussi mis mal à l’aise car lorsque je me suis mise à la place des parents de Carmel, c’était assez poignant. Quelle attente insupportable pour eux mais pourtant, il faut aussi aller de l’avant et on aborde également ce thème dans le livre.

Le lecteur alterne les chapitres du point de vue de Beth qui est effondrée et ne perd pas espoir et de l’autre on suit Carmel qui vit une expérience plutôt étrange. La plume de l’auteure est facile à lire d’autant plus que les chapitres sont assez courts. J’ai aimé qu’au début de chaque chapitre consacré à Beth, on ait un rappel du temps écoulé. En ayant le point de vue de Carmel, j’ai eu peur que parfois ça devienne vraiment glauque, mais ça n’a jamais été le cas. Au lieu de ça, on vire vers un peu de fantastique tout en ne sachant pas ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. C’était assez inattendu.

Je ne lis jamais la fin des romans avant d’avoir fini le livre mais j’avoue avoir été tentée plusieurs fois de le faire tellement le suspense était quasiment insoutenable. Au fil des chapitres, le temps passe et Carmel n’a pas disparu que quelques jours ou quelques semaines… Mais je vous laisse découvrir cette partie. Pourtant, j’avais toujours l’espoir qu’elle soit retrouvée et j’ai vraiment fini le livre rapidement pour découvrir ce qu’il se passait.

Je recommande donc ce livre à ceux qui voudraient lire un livre avec du suspense mais je le déconseillerais peut-être aux parents tellement j’ai trouvé l’attente assez angoissante. Je serais d’ailleurs curieuse de savoir ce que vous en pensez surtout si vous êtes vous mêmes parents, est-ce le genre de livre que vous appréciez?

Publicités

34 réflexions sur “La fille en rouge de Kate Hamer

  1. Si tu as failli céder à l’appel des dernières lignes et que tu dis que c’est angoissant pour les parents, alors ça a l’air hyper prenant ! J’aime beaucoup les thrillers de ce genre (lorsque l’on souhaite absolument savoir ce qu’il va se passer et quelle est la fin).
    C’est donc un roman qui pourrait me plaire. 🙂

  2. Je pense que je passerai, je ne suis pas fan de ce genre de roman. Mais l’angoisse que ça doit être de le lire… Et je pense que j’aurais été comme toi, tentée de lire la fin pour savoir ! XD

  3. Oui il me tente aussi, je suis très intriguée par cette histoire d’enlèvement et de « fantastique ». C’est pas une histoire d’enlèvement par des extraterrestres j’espère… ! 😉

  4. Du suspense et une attente insoutenable, c’est plutôt positif pour un thriller ! 🙂 d’après ce que j’ai compris, tu ne t’es absolument pas ennuyée. Je suis plus partagée avec l’aspect disparition, qui vire au fantastique, sans trop savoir ou on va. Mais pourquoi pas !

  5. Pingback: Septembre… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  6. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [175] | La tête dans les livres

  7. La première de couverture est simple mais très belle. Elle attire le regard et donne envie de s’intéresser à cette histoire. Je ne sais pas si je céderai tout de suite à l’appel de ce livre, mais son contenu m’intrigue en tout cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s