Aspirine de Joann Sfar

Un énorme merci aux Editions Rue de Sèvres pour l’envoi de cette bande-dessinée qui m’a fait passer un bon moment!

Editeur : Editions Rue de Sèvres (130 pages)

Note: 3,75/5

L’histoire

Aspirine est une vampire et elle vit avec sa soeur, Josacine. Le problème, c’est qu’Aspirine est une adolescente pour l’éternité. Mal dans sa peau, elle hait le monde et n’hésite pas à tuer tous ceux qui la contrarient.

Ydgor est un étudiant bigleux, fan de Warhammers et qui rêve que quelque chose de magique lui arrive dans la vie. Quand il repère Aspirine… il y voit sa porte d’entrée vers la magie qu’il recherche.

Peut-être que les deux vont finir par y trouver leur compte?

Mon avis

Je lis assez peu de bandes-dessinées mais de temps en temps, j’aime bien et quand j’étais petite, j’avais lu Petit Vampire de cet auteur. C’est ce qui m’a poussé à vouloir découvrir Aspirine.

Pour ne rien vous cacher, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au départ. Ce n’était donc pas gagné mais au final, j’ai vraiment bien aimé!

On fait donc la connaissance d’Aspirine, une adolescente vampire qui est en colère contre le monde – une vraie adolescente. Elle n’hésite pas à tuer ceux qui se trouvent sur son chemin. Je trouvais au départ qu’elle manquait un peu de charisme mais j’ai fini par l’apprécier. Puis il y a Ygdor que j’ai mis du temps à trouver utile. J’avoue qu’au départ, je le trouvais plutôt inintéressant et il ne m’inspirait pas vraiment de sympathie. La magie a finalement opéré lorsque les deux personnages se mettent à passer du temps ensemble, ils se complètent bien. Il y a assez peu de personnages annexes, on peut quand même retenir Josacine, la soeur d’Aspirine, qui a eu la chance de devenir vampire à 23 ans. On en sait finalement assez peu sur le passé des personnages et j’aurais bien aimé savoir comment elles sont devenues vampires.

Un point que j’ai vraiment apprécié est qu’il y a de quoi lire dans cette BD – c’est-à-dire qu’il y a pas mal de pages. Je trouve que d’habitude, les bandes-dessinées se lisent trop vite et sont trop courtes, mais ici, je n’ai pas été frustrée. Je ne sais pas s’il y aura un autre tome, mais il y a en tout cas une jolie fin pour cette histoire mais probablement de quoi faire une suite aussi.

Côté dessin, le coup de crayon de Joann Sfar est très particulier et reconnaissable. Les personnages sont anguleux et on a une palette de couleurs plutôt froides à part la chevelure d’Aspirine et sa soeur. J’ai beaucoup aimé.

En refermant cette bande-dessinée, j’avais le sourire aux lèvres. Je pense que cet ouvrage s’adresse aussi bien aux plus jeunes qu’aux moins jeunes, tout le monde peut y trouver son compte.

Si vous voulez une bande-dessinée qui vous fera passer un bon moment avec une jolie histoire, je vous la recommande. Que vous soyez fan du coup de crayon de Joann Sfar ou pas, n’hésitez pas à découvrir l’histoire d’Aspirine et d’Ygdor.

Publicités

15 réflexions sur “Aspirine de Joann Sfar

  1. Lu récemment, j’avoue avoir un avis un peu plus mitigé, mais à la base, je ne suis pas fan du coup de crayon de Joann Sfar… Il faudra que je relise la BD dans quelques mois pour arriver à fixer mon avis 🙂

  2. Belle critique ! Malgré le début difficile, je suis rassurée que cette lecture te plaise et qu’il y a pas mal de pages ! 🙂 J’espère la découvrir un jour via mon réseau, car cette BD me fait assez envie.

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [246] | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s