L’oiseleur de Max Bentow

Un grand merci aux Editions Denoël pour ce partenariat pour la découvert de ce thriller intéressant mais pour lequel j’ai eu du mal à me passionner.

Titre original: Der Federmann

Editeur : Editions Denoël (336 pages)

Traductrice: Céline Hostiou

Date de parution: 06.11.2014

Note: 2,75/5

L’histoire

Nils Trojan, inspecteur à Berlin, traverse une passe difficile. Divorcé, accro au boulot, il est hanté par des cauchemars et consulte en secret une pyschologue, Jana Michels. En parallèle, une nouvelle affaire lui prend tout son temps et devient même personnelle avec un tueur en série qui tue les blondes dans d’atroces souffrances.

L’inspecteur Trojan parviendra-t-il à arrêter ce tueur avant qu’il ne fasse des victimes supplémentaires?

Mon avis

Je ne connaissais pas du tout cet auteur et je me suis donc embarquée dans ce livre attirée par la couverture et le résumé. Finalement, j’en ressors un peu déçue. Ce thriller n’est pas mauvais mais j’ai eu l’impression de ne jamais réussir à complètement rentrer dans l’histoire.

La faute tout d’abord au fait que l’on mélange beaucoup les points de vue des personnnages dans ce roman. On saute de l’un à l’autre sans forcément avoir une introduction pour se mettre dans le contexte.  Même si c’est assez bien écrit pour que l’on comprenne facilement que l’on a changé de personnages, ça ne m’a pas permis de m’attacher à eux ni à Nils, l’inspecteur qui mène l’enquête. On suit donc le point de vue Nils Trojan mais aussi celui des victimes du tueur en série. Vous pouvez donc imaginer facilement qu’il est difficile de s’attacher à quelqu’un qui meurt quelques pages plus loin.

L’autre point qui fait que j’ai eu du mal à rentrer dans ce livre, c’est que Nils ne m’a pas paru très attachant. C’est un père de famille, divorcé, rongé par le travail et qui fantasme sur sa psy tout en couchant avec la voisine du dessous. Voilà pour le tableau. Je ne l’ai pas trouvé particulièrement intéressant.

Au niveau de l’intrigue avec le tueur en série, j’ai trouvé que tout se déroulait de façon un peu trop rapide. On a l’impression que du jour au lendemain, le tueur en série se met à éliminer toutes les victimes qu’il a choisi sans à peine reprendre son souffle. On découvre le tueur d’un seul coup, à la fin. Il n’y a pas d’approche poussée sur qui est le tueur via des indices au fil du roman. De plus, je n’ai pas trop apprécié que l’inspecteur Trojan se retrouve mêlé de façon personnelle au tueur, cela arrive un peu comme un cheveu sur la soupe et avec une drôle de coïncidence. Même si l’auteur a essayé d’expliquer les motivations du tueur, je n’ai pas forcément été convaincue.

C’est un livre qui se lit très vite et malgré toutes mes critiques négatives, je pense que ce n’est pas complètement un mauvais thriller. Je l’ai lu très facilement et la plume de l’auteur n’est vraiment pas désagréable. C’est juste dommage qu’au niveau des personnages ça n’ait pas collé pour moi, ce qui ne m’a pas permis de rentrer dans le livre.

Publicités

22 réflexions sur “L’oiseleur de Max Bentow

  1. Je suis rarement déçue par les thrillers car généralement il se passée tellement de choses que quoiqu’il arrive je suis entraînée par le récit. C’est dommage que celui ci n’y parvienne même pas.

  2. Mince, il est dans ma PAL également..Après lecture de la Chica Zombie j’espérais avoir une bonne surprise avec celui-ci mais c’est un peu loupé je crois…Merci pour ton avis 🙂

  3. Je suis assez difficile en ce qui concerne les thrillers, j’aime être prise au point de ne plus lâcher le livre et les points que tu soulèves ressemblent à ce qui me gêne également. Je pense que je vais passer sur ce livre là, mais peut-être pour les débutants dans le genre, cela peut être une lecture plus facile =)

  4. Pingback: Décembre… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s