Luna de Ian McDonald

Un grand merci aux Editions Denoël pour ce partenariat qui m’a permis de faire un voyage sur la lune avec cet auteur que je ne connaissais pas du tout.

Titre original: New Moon

Editeur : Editions Denoël (464 pages)

Traductrice: Gilles Goullet

Date de parution: 16.03.2017

Note: 3,5/5

L’histoire

Depuis plus de cinquante ans, les hommes sont installés sur la lune et le vie y est rude. Cinq dynasties se partagent le pouvoir dans une lutte sans mercis pour en avoir toujours plus. Les Corta sont les parvenus et leur position est fragile. Adrianna Corta, la doyenne de sa famille, se bat pour léguer à ses enfants et petits-enfants, un empire financier qui tient la route.

Mais le chemin est semé d’embûches et les menaces sont partout. A qui peut-on se fier? Comment survivre dans ce monde cruel et sans pitié où même l’oxygène que l’on respire est payant?

Mon avis

Ce livre m’intriguait pour le contexte unique de la lune. J’aime beaucoup les livres de science-fiction. Verdict? Quelle lecture étrange!

J’ai d’abord été déstabilisée par l’écriture que j’ai trouvé par moment très crue. Puis déstabilisée par la profusion de personnages, je m’y perdais. Enfin déstabilisée par tout le jeu politique, je vous avoue qu’à un moment j’ai eu envie d’abandonner le livre – ce qui est vraiment très rare pour moi. Mais finalement je me suis accrochée et je ne regrette pas car j’ai plutôt apprécié la dernière partie du livre.

C’est un livre dense avec l’histoire de cinq dynasties qui se battent pour le pouvoir et la richesse sur la lune. Un peu un Dallas sur la lune – ou l’image que je me fais de Dallas car en vérité je n’ai jamais regardé cette série. C’est une lutte de pouvoir de haut niveau où argent, famille, sexe et pouvoir sont en jeu. Les premiers chapitres m’ont au départ perturbé car on a des personnages qui arrivent de partout, on ne sait pas qui on suit vraiment et j’ai finalement commencé à vraiment apprécié ma lecture que lorsque j’ai réussi à situer les personnages et les actions. C’était en tout cas très dense mais très détaillé. Un peu violent par moment. Quel univers une fois que l’on rentre dedans!

Je n’ai par contre pas aimé l’écriture de l’auteur que j’ai trouvé un peu trop crue à mon goût par moment voire limite vulgaire. Du côté des personnages, j’ai eu du mal à m’attacher à eux tellement il y en a. J’ai fini par me rendre compte que c’était la famille Corta qui était au coeur de l’histoire et ils ont tous leurs défauts et qualités. C’est impressionnant de voir ce qui a été imaginé par l’auteur sur ces générations qui se côtoient: celle d’Adriana Corta qui a émigré directement de la Terre, puis celle de ses enfants et petits-enfants qui sont nés sur la lune. Un vrai univers de science-fiction très visuel qui pour moi serait digne d’un film.

Ce n’est pas un roman que je recommanderais à tout le monde mais plutôt aux fans de science-fiction qui sauront apprécier à leur juste valeur cette lutte de pouvoir et ce monde décalé, débridé et futuriste. Pour conclure, même si j’ai eu du mal à rentrer dans le roman, je ne regrette pas d’avoir tenté. Je ne savais pas par contre que c’était un premier tome, mais je lirais la suite avec curiosité.

 

Publicités

29 réflexions sur “Luna de Ian McDonald

  1. Je l’ai fini hier aussi (chronique à suivre pour bientôt) et j’ai eu le même sentiment que toi en ce qui concerne le style d’écriture et le dramatis personae trop dense. Mais, en fin de compte, en m’accrochant à cette lecture qui me sort de ma zone de confort, elle s’est révélée être un véritable coup de coeur.

  2. Alors que je ne suis pas forcément fan de SF ce contexte politique m’intéresse beaucoup ! Et il est vrai que le cadre de la lune, assez familière pour nous donne envie d’en savoir plus! Merci pour cette chronique !

  3. J’ai une petite crainte de ne pas aimer le style de cet auteur vu tes reproches. Après les univers denses où il faut tout démêler et assimiler j’adore donc le challenge ne me ferait pas peur ^^.

  4. Pingback: Luna de Ian McDonald, T.1 | La Bibliothèque d'Aelinel

  5. Pingback: Mai… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  6. Le contexte du roman est assez attirant, j’avoue que le fait d’être sur la lune m’attire pas mal! Mais ton début de chronique me rend sceptique … Le côté particulier, lutte de pouvoir, etc n’est peut être pas ce que j’apprécierais … A voir 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s