Tourner la page d’Auður Jónsdóttir

J’ai découvert ce livre de manière plutôt original. C’est le premier livre que je lis en streaming et pour une rentrée littéraire. Un très grand merci aux Editions Presses de la Cité pour cette découverte qui m’a fait voyager !

Titre original: Ósjálfrátt

Editeur : Editions Presses de la Cité (464 pages)

Note: 3,5/5

L’histoire

Eyja rêve d’écrire un roman, mais elle est pour l’instant une femme soumise à son ivrogne de mari et travaille pour deux. Sa famille décide de prendre les choses en main et lui offre un voyage en Suède où elle pourra se ressourcer et enfin écrire le roman dont elle rêve.

Mais arrivera-t-elle à se détacher de sa vie et prendre son envol pour l’inconnu ?

Mon avis

Ce livre est l’histoire d’Eyja, jeune femme mariée à un ivrogne et prisonnière de sa vie qu’elle imagine romantique mais qui est loin de l’être. Sous l’impulsion de sa famille, elle part à Suède se ressourcer et surtout, enfin écrire le roman qu’elle a envie d’écrire. J’avoue avoir attendu le moment où elle partirait, mais ce roman est structuré de manière très anarchique. On fait sans cesse des sauts dans le temps et j’ai eu un peu de mal au début à comprendre la structure du récit. Je ne savais jamais de quelle époque on parlait. Puis on s’y fait et cela devient plus naturel. Jusqu’à la moitié du roman le présent et le passé sont évoqués. Puis vient se rajouter le future.

Ce livre raconte l’histoire d’Eyja mais aussi des femmes de sa famille. Ces femmes pleines de contradictions, d’un côté tellement gentilles et humaines mais de l’autre cyniques et dures. J’ai eu du mal à les cerner et j’ai été choquée par la dureté de certaines paroles. Mais finalement, n’est-ce pas comme ça que cela se passe dans les familles ? Les mêmes maux qui frappent ces femmes : l’alcool, l’amour, la solitude. C’est un roman vraiment complet qui aborde des thèmes humains et qui ne laisseront personne insensible. L’écriture est également au cœur de l’histoire. Comment écrire si on a peur de s’exprimer ? C’est une reconstruction et une recherche de soi que l’on suit.

La psychologie est fine et très bien abordée. Subtilement, l’auteure y distille des éléments qui nous permettent de comprendre les personnages et la psychologie d’Eyja évolue doucement. Elle passe de cette femme attachée à son mari et surtout à l’idée que l’on ait besoin d’elle. Car il s’agit pour elle de se sentir indispensable et utile à quelqu’un, jusqu’à ce qu’elle réalise qu’il faut d’abord qu’elle vive pour elle.

J’ai été ravie de découvrir non seulement la plume de l’auteure mais aussi l’Islande. Je pense que c’est la première fois que je lis un auteur islandais. Je me suis imaginée des paysages magnifiques et loin de tout. J’ai beaucoup appris sur le pays et le roman est vraiment dépaysant.

La plume est décousue et la narration très particulière. Chaque personnage est affublé d’un surnom, on a l’impression de vivre dans l’imagination d’Eyja. On découvre l’histoire un peu comme on découvre une pièce de théâtre et plus particulièrement une comédie où chacun à un rôle à tenir et un surnom évocateur.

C’est un livre que je recommande à ceux qui aiment les histoires de vie servies par une plume décalée et originale. L’humour au second degré et de rigueur, il faut savoir prendre du recul avec la situation décrite qui n’est pas des plus gais et savourer les doses d’émotions subtiles et jamais larmoyantes. On ne comprend pas forcément les personnages, on a parfois envie de les secouer mais on les trouve à la fin touchants et humains.

Si vous voulez découvrir mon avis de manière originale sous forme de Prezi, c’est ici!

Publicités

35 réflexions sur “Tourner la page d’Auður Jónsdóttir

    • Contente d’avoir confirmé qu’il te plairait! Ce n’est pas forcément le genre de livres que je lis souvent et j’avoue que je ne lirais peut-être pas d’autres livres de cette auteure, mais j’étais contente de le découvrir 🙂

  1. Un livre qui a l’air très intéressant, j’ai hâte de le commencer! On m’avait proposé aussi la version streaming, j’avais trouvé le concept original mais avait préféré le recevoir en papier.. En tout cas j’ai hâte de le lire, j’espère l’aimer!

  2. Je ne suis très très emballée par le résumé, par contre je lirais bien un livre sur l’Islande, donc pourquoi pas!

  3. Pingback: Tourner la page | Thé, lectures et macarons

  4. Lire un livre en streaming? C’est originale. Je passe mon tour la littérature contemporaine des pays du nord, genre norvégienne ne me laisse pas un très bon souvenir.

  5. Je crois que nos impression sur cette lecture ont été assez similaires. Comme toi, j’ai adoré cette plongée dans l’Islande dont j’ignorais presque tout et la finesse du récit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s