Morwenna de Jo Walton

Un énorme merci à Folio pour cette découverte! J’avoue que j’ai hésité avant de le choisir car j’avais peur de ne pas être sensible à cet univers, mais je suis finalement ravie de l’avoir lu!

couv4940324Titre original: Among others

Editeur : Editions Folio (417 pages)

Note: 3,5/5

L’histoire

Fin des années 70, Morwenna est une jeune fille de 16 ans qui rencontre pour la première fois son père. Séparée de sa famille maternelle et de sa sœur jumelle, elle est placée en pension où elle doit apprendre à vivre seule et avec le regard des autres car elle est obligée de marcher avec une canne.

Mais Morwenna est une jeune fille peut banale: elle voit des fées et sa pire ennemie est sa mère. La jeune fille saura-t-elle faire face aux exigences de la magie?

Mon avis

Ce roman est en fait le journal intime de Morwenna. C’est une jeune fille très particulière car elle voit des fées et leur parle. Mais surtout, elle semble être prise au milieu d’un combat magique dont j’ai un peu eu du mal à comprendre les enjeux et les motivations des protagonistes.

Lire ce roman c’est rentrer dans un monde très particulier: celui de Morwenna. C’est un monde où réalité et fantasy se côtoient et où le lecteur a du mal à distinguer les deux. Il n’est pourtant pas question de déterminer ce qui est vrai ou faux mais je n’ai pas pu m’empêcher de me poser des questions. En effet, il y a une partie qui est bien ancrée dans le quotidien de la jeune fille – le pensionnat, sa jambe, la lecture – et l’autre partie qui parle de la magie comme d’une réalité propre à Morwenna.

L’histoire se dévoile vraiment au fur et à mesure, le lecteur a ses réponses au fil des pages et on ne découvre que plus tard ce qu’il s’est passé pour la jambe de Morwenna et sa séparation avec sa famille maternelle. J’ai un peu eu l’impression de rassembler les pièces d’un puzzle et le seul bémol a été pour moi que rien n’a vraiment été une grosse surprise, j’ai ressenti de l’étonnement tout au plus, mais pas d’effet grosse bombe.

Les personnages du roman sont vraiment attachants. Si j’ai trouvé Morwenna un peu particulière, son entourage est très prévenant et elle est finalement bien entourée par sa famille. Il n’y a qu’à l’école que les filles sont plutôt cruelles et encore, elle n’a pas trop à en souffrir.

L’histoire est très riche et j’ai d’ailleurs eu du mal à écrire le résumé. En effet, plusieurs thèmes sont abordés car on y parle aussi bien du pensionnat, que des livres de SF ou encore de magie. Morwenna est d’ailleurs très lucide sur le fait que tout le monde ne peut pas voir des fées et qu’il ne faut pas qu’elle l’ébruite. Ça rend d’ailleurs le journal très réaliste.

Ce roman s’adresse clairement aux fans de SF et de fantasy. En effet, la jeune fille est elle-même une grande lectrice et nous parle à longueur de pages de ses lectures et des auteurs. J’avoue que je ne connaissais pas un tiers des livres qu’elle citait, mais heureusement que j’avais au moins lu Le seigneur des anneaux auquel elle fait beaucoup référence! Ça aurait pu me déranger de ne rien connaître mais finalement pas tant que ça.

A la fin, la part de fantasy est clairement assumé et j’ai refermé le livre en me disant que ce livre aurait pu être séparé en deux histoires différentes: celle de Morwenna dans son pensionnat et celle d’une lutte entre le bien et le mal.

C’est donc un roman particulier que je recommande aux amateurs de livres de SF – mais la SF des années 70-80 – qui seront peut-être contents de voir des références à des ouvrages qu’ils connaissent. Ce livre a été pour moi une lecture sympathique mais je pense que les références m’ayant manquées, je n’ai pas pu complètement m’immerger dans le livre. Sinon, ceux qui veulent juste lire une histoire un peu hors de la réalité, seront sûrement transportés par le monde de Morwenna. Un univers très poétique qui m’a un peu fait penser à celui de Lignes de vie de Graham Joyce avec néanmoins une part de fantasy beaucoup plus assumée.

Publicités

43 réflexions sur “Morwenna de Jo Walton

  1. J’ai découvert l’auteur récemment avec sa trilogie uchronique. Elle a un style particulier mais une belle plume qui se lit bien. Je note dans un coin de ma tête ce titre…

  2. Pingback: Morwenna | La Croisée des Chemins

  3. Quand j’ai commencé ce roman, d’autres copinautes l’avaient chroniqué et le principal « défaut » relevé ne m’a pas touchée (celui d’une impression d’un catalogue de titres). Je ne me suis pas reconnue en Morwenna mais j’ai apprécié son amour pour les livres et l’univers. Justement, on m’a offert Lignes de vie, j’espère bientôt le découvrir 🙂

  4. Pingback: WALTON Jo – Morwenna | Livrement

  5. Je l’ai lu il y a un peu moins de deux ans et l’ai totalement adoré. Un roman que je relirai un jour, sans aucun doute ! Contente qu’il t’aie plu à toi aussi 🙂

  6. Ce livre est dans ma PAL et tu me donnes encore plus envie de le lire : ce côté très original que tu décris est quelque chose que je suis curieuse de découvrir ! ^^

  7. Tu m’as convaincue de me lancer! Je n’aurais peut-être pas toutes les références nécessaires pour tout comprendre, mais j’ai vraiment envie de le tenter! =)

  8. Je suis entrain de le lire, j’aime beaucoup pour l’instant. Morwenna est très attachante. Le style est un peu mélancolique mais ça ne me gêne pas.

  9. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [162] | La tête dans les livres

  10. Je suis contente de lire ton avis. Comme toi les références me manquaient… Du coup le temps était long à certain moment ! Mais les amateurs de SF devraient être servis 😀

  11. Je l’ai bien aimé mais j’ai eu du mal à comprendre certaines choses (le manque de référence sans doute) et surtout, le pourquoi du comment de la classification en sf/fantasy… Pour moi, il s’agit principalement d’un récit d’initiation. Étrange lecture !

  12. J’ai craqué samedi, il était bien en évidence dans une librairie… Je ne pense pas capter toutes les références, bon je verrai bien (au pire je les aurai pour la relecture ^^).

  13. je l’avais lu à sa sortie et j’avais beaucoup aimé (d’ailleurs je préférais la couverture du grand format, beaucoup plus poétique). J’ai très envie de lire Lignes de vie 🙂

  14. Je l’ai lu il y a quelques semaines, et si j’ai eu du mal à rentrer dedans, c’est que je trouve le résumé un peu mensonger. Du moins, j’en attendais un truc un peu épique, avec un participation plus importante de la magie en tout cas, alors qu’au final, c’est assez secondaire.
    Par contre, je suis d’accord avec toi, je n’ai pas pu m’empêcher de chercher à savoir si les fées / la magie existai(en)t vraiment, ou si tout était dans la tête de l’héroïne !

  15. Pingback: Juin… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  16. J’en ai déjà beaucoup entendu parler mais en bien sur toute la ligne. J’apprécie de lire ta chronique qui aborde le bon et le moins bon. J’ai toujours envie de lire Morwenna mais je serais méfiante sur certaines limites que tu abordes qui pourraient me gêner aussi. Merci :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s