Neverwhere de Neil Gaiman

Ce roman était un cadeau de Noël et je n’ai pas trainé pour le lire. Je ne connaissais pas du tout et ça a été une excellente surprise 🙂

Titre original: Neverwhere

Editeur : Editions J’ai Lu (380 pages)

Notes: 4,25/5

L’histoire

Richard Mayhew est un londonien banal, il a un boulot stable dans la finance, une fiancée parfaite, une vie sans histoires. Tout ça, c’était avant qu’une mystérieuse jeune fille blessée ne croise son chemin. Son nom est Porte. Une fois repartie, il se rend compte qu’elle a bouleversé son existe et il découvre alors un monde souterrain insoupçonné.

Que va donc découvrir Richard dans la Londres d’En-Bas? Pourra-t-il retrouver sa vie d’avant?

Mon avis

Quelle excellente surprise! J’ai adoré ce roman à l’univers si particulier qui nous emmène dans un monde inconnu et souterrain.

Sur le papier, Richard est tout ce qu’il y a de plus banal. Il n’a pas une grande personnalité, il se fait martyriser par sa fiancée, il n’est pas particulièrement courageux ni malin… Mais c’est peut-être justement parce qu’il est aussi banal et comme monsieur tout le monde que l’on s’attache à lui et que l’on comprend sa détresse de se retrouver propulser dans le monde d’En-Bas – même si j’avoue avoir eu envie de le secouer plus d’une fois.

J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié le fait que Neil Gaiman nous fasse voyager à Londres! C’est assez marrant de lire la version française car les noms de stations de métro sont traduites afin que l’on puisse comprendre les jeux de mots et je pense que c’est le genre de livre qui doit mieux se lire en VO. Néanmoins, ça ne m’a pas empêché d’adorer ce roman et cette excursion dans la Londres d’En-Bas.

L’intrigue m’a bien tenu en haleine et je n’ai pas vu venir tout ce que nous avait réservé l’auteur. J’ai trouvé qu’en assez peu de pages, on voyageait dans un univers unique et à part. C’est un monde vraiment particulier un peu sorti des contes de fées tout en étant sombre et ancré dans notre réalité. J’ai eu l’impression de suivre une quête initiatique avec des épreuves et des monstres à affronter. Ça m’a fait penser à Stardust du même auteur que j’avais aussi adoré.

Les personnages ont tous leur personnalité bien distincte et comme je le disais, il n’y a peut-être que Richard qui a l’air banal au premier abord. Même les personnages méchants ne sont pas en reste et le duo d’assassins Croup et Vandemar que l’on rencontre dès les premières pages du livres est excellent. Ils sont aussi drôles que méchants et cruels.

C’est un livre que je recommande chaudement aux fans de contes, à ceux qui ont toujours cru qu’il y avait un monde magique qui côtoyait le nôtre ou tout simplement à ceux qui veulent découvrir un nouvel univers enchanté, dangereux et mystique.

NB: je trouve ça marrant de voir que ce livre est en fait tiré du scénario que l’auteur a écrit pour une série télévisée mais comme il était frustré de ne pas avoir pu mettre tous les éléments qu’il souhait, il a écrit un roman. J’ai été voir le trailer et la série date un peu donc je ne pense pas que je la regarderais…

Publicités

48 réflexions sur “Neverwhere de Neil Gaiman

  1. Ouf, je suis soulagée ! Comme j’aime fort un livre, j’aime bien que les autres l’aiment aussi. Évidemment, les gens peuvent ne pas l’aimer (heureusement !) et même si je ne l’ai pas conseillé personnellement, j’ai peur d’avoir spolié la personne en lui espérant qu’elle l’aime autant que moi. J’ai apprécié moi aussi le voyage et les sacrées péripéties dans lesquelles Neil Gaiman nous entraîne.

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [230] | La tête dans les livres

  3. Je l’ai lu il y a maintenant quelques années, en anglais et j’avais beaucoup aimé. J’avais adoré le monde d’en bas mais regretté de ne pas mieux connaître Londres et son métro pour encore plus apprécier. Je me suis toujours demandé comment ils s’étaient débrouillés sur les jeux de mots lors de la traduction car je m’en rappelle d’un sur night et knight et je voyais mal comment le traduire à moins de changer complètement la phrase.

  4. Pingback: Février… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  5. Pingback: C’est (plus) le premier, je balance tout! #14 | La tête en claire

  6. Je l’ai adoré !!! C’est mon préféré de l’auteur à ce jour. Dommage que je n’ai pas le niveau pour le lire en VO, mais j’ai tout de même passé un super moment dans ce Londres d’en-bas ! Gaiman est vraiment un excellent conteur, et j’ai bien l’intention de découvrir Stardust, sachant que tu l’as adoré, merci 😉
    Si tu veux savoir pourquoi je l’ai lu pendant le passage à la nouvelle année : https://lup-appassionata.blogspot.fr/2018/02/neverwhere-de-neil-gaiman.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s