The Perfume Collector de Kathleen Tessaro

J’avais une envie de lecture en VO et ça fait très longtemps que je ne l’avais pas fait! J’ai donc été piocher dans ma PAL et j’en suis ressortie avec ce livre…

Titre original: The perfume collector

Editeur : Harper Collins (456 pages)

Note: 3,75/5

L’histoire

1955, Londres. Alors que Grace se prépare pour aller à une soirée avec une amie, elle reçoit une lettre pour lui annoncer qu’elle est l’héritière d’une certaine Eva d’Orsey. Mais qui est cette femme qui lui a légué toute sa fortune?

1927, New York. Eva a 14 ans et est employée comme femme de chambre dans un grand hôtel New yorkais. Elle voit défiler les clients tous plus riches les uns que les autres. Certains vont marquer sa vie à jamais.

L’histoire de deux femmes qui cherchent à s’émanciper.

Mon avis

Une bonne pioche! Ce livre m’a fait penser un peu à La scène des souvenirs de Kate Morton que j’avais adoré! Il est similaire de part sa structure car on alterne des chapitres du passé et du « présent », le présent ici étant 1955.

On commence l’histoire avec Grace, une jeune femme prisonnière de son rôle d’épouse parfaite qui vit à Londres. Sa vie bascule lorsqu’on lui apprend qu’elle a reçu un héritage d’une certaine Eva D’Orsey. Puis, nous suivons Eva dans sa jeunesse, qui a seulement 14 ans en 1927. Qui sont ces deux femmes et qu’ont-elles en commun? S’il y a peu de suspense dans le livre car l’on devine facilement leur lien, j’ai beaucoup aimé suivre les deux jeunes femmes chacune à son époque.

Grace et Eva semblent très différentes mais ce sont en fait deux femmes qui cherchent à s’émanciper et ont besoin de retrouver leur liberté. L’histoire d’Eva m’a peut-être plus intéressé que celle de Grace. Grace est une jeune femme posée et finalement enfermée dans ce rôle de femme au foyer qui doit tout faire pour que son mari monte socialement. Fille de bonne famille, c’est un peu une émancipation que de venir seule à Paris, lieu où résidait Eva à la fin de sa vie. Elle veut découvrir qui est Eva. Eva est pour moi le personnage principal du livre. On la découvre toute timide, à 14 ans, en tant que femme de chambre dans un grand hôtel New yorkais. Les clients y défilent et certains vont changer sa vie.

Il y a au final peu de personnages importants dans ce livre et ils sont peu développés. On change d’ailleurs relativement souvent de point de vue et la reconstitution de la vie d’Eva est un peu comme un puzzle que l’on s’efforce de reconstituer selon les points de vue des uns et des autres. On ne peut que deviner ce qu’il se passe dans sa tête et il y a quand même des détails qui manque. Néanmoins, j’ai passé un très bon moment, j’avais envie de découvrir tous les rouages de l’histoire.

L’écriture est très agréable et facile à lire. Je me suis prise au jeu, j’ai aimé découvrir New York et Paris au XXième siècle. C’est vraiment une histoire de la vie de jeunes femmes mais aussi un aperçu du monde de la parfumerie. C’est plutôt rare de voir des mots mis sur des parfums au final, mais cela donne une dimension vraiment intéressante au livre que j’ai appréciée. J’aurais aimé que l’histoire avec les parfums soit encore plus développée et que l’on aille encore plus loin dans cette découverte.

C’est donc un roman que je recommande à ceux qui lisent en VO car il n’a pas l’air d’avoir été traduit en français et à ceux qui aiment les romans historiques avec un contexte historique plutôt léger mais qui permet d’illuster une histoire de vie intéressante. Un livre pas forcément exceptionnel mais avec lequel on passe un très bon moment.

Publicités

29 réflexions sur “The Perfume Collector de Kathleen Tessaro

  1. J’ai pas mal de livres VO, mais surtout de la romance érotique et contemporaine, ainsi que du chik-ck-lit. Mais y a tellement de livres en français que je veux lire avant, que je ne sais pas trop quand m’y mettre. Faut des journées plus longues -:P

  2. Pingback: Janvier… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [94] | La tête dans les livres

  4. J’allais te demander si il existait en français avant d’avoir lu la fin de ta critique ! XD C’est dommage parce qu’il me plairait bien, mais je ne me sens pas encore capable de lire un roman en anglais. Peut-être plus tard 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s