La rebelle, Femme médecin au Moyen Âge de Valeria Montaldi

Voici un livre que l’on m’a prêté et je suis vraiment contente d’avoir lu ce roman historique avec lequel j’ai passé un bon moment.

Titre original: La Ribelle

Editeur : Editions J’ai Lu (507 pages)

Note: 3,5/5

L’histoire

XIIIe siècle, en France, Caterina a toujours voulu pratiquer la médecine. Si elle est tolérée par ses pairs, sa place n’en reste pas moins fragile. Elle est autorisée à pratiquer à l’Hôtel Dieu grâce à son amant, mais lorsqu’elle veut aller plus loin et pratiquer la chirurgie, c’est la limite à ne pas franchir.

Alors que la situation n’est plus en sa faveur et qu’un scandale n’est pas loin d’éclater, la jeune femme doit fuir Paris. Mais pour aller où?

Mon avis

Voilà un roman dont le sujet m’a passionné, c’est un roman historique se passant au Moyen Age et parlant entre autre d’une femme médecin – fait rare à l’époque. Si l’œuvre n’est que fiction, on prend beaucoup de plaisir à découvrir cette époque à travers les yeux de différents personnages. C’est un roman choral plutôt riche et qui se focalise sur deux villes: Paris et Milan. Les personnages se croisent et se séparent au fil de l’histoire.

Parmi les personnages, il y a bien sûr le personnage de Caterina, une femme forte et que j’ai admiré. Mais on suit également l’histoire d’un tailleur milanais, d’un barbier à Milan également et quelques autres personnages… Chacun est intéressant à sa manière et je les ai trouvés modernes sur pas mal de points – ou alors c’est moi qui ai une idée du Moyen Age old school.

On voit que l’auteure s’est renseignée, il y a beaucoup de détails sur les rues et les conditions de vie comme l’hygiène précaire. On évoque évidemment beaucoup le domaine de la santé également, les remèdes ressemblent à des recettes de grands-mères mais j’imagine qu’à l’époque ils n’avaient pas mieux. On y parle aussi beaucoup de pauvreté.

J’ai deux petits regrets pour cette lecture. Le premier est que la plume ou la traduction, ne sont pas à la hauteur du contenu. J’ai trouvé la plume un peu fade et que le récit n’était pas nécessairement bien écrit ce qui est vraiment dommage car le contenu était vraiment intéressant. J’ai donc eu l’impression que le récit manquait parfois de chaleur. Le deuxième regret est que contrairement à ce que le titre indique, Caterina ne se rebelle pas vraiment ou en tout cas, ce n’est pas le coeur de l’histoire. Je m’attendais en commençant le livre à ce qu’elle change les moeurs mais finalement, elle vit sa vie de son côté, elle a bien sûr ses propres épreuves à surmonter, mais n’impacte que sa situation personnelle.

L’auteure s’est peut-être un peu trop attachée à décrire plutôt qu’à faire ressentir des émotions, j’ai trouvé que par moment l’histoire manquait de sentiments et de profondeur, les événements s’enchainent sans qu’on s’y attarde beaucoup.

Malgré ses défauts, c’est un livre que je recommande pour le côté historique vraiment intéressant et même si la plume n’est pas magnifique, on passe tout de même un bon moment et je lirais volontiers d’autres livres de l’auteure.

Publicités

41 réflexions sur “La rebelle, Femme médecin au Moyen Âge de Valeria Montaldi

  1. J’aime beaucoup l’idée d’une femme pratiquant la médecine pendant le Moyen-Âge ! Ce n’est pas tous les jours qu’on peut lire ce genre d’histoire 🙂 Merci pour la découverte !

  2. J’aime bien ces histoires de femme-medecin (les femmes etant jusqu’a tres recement cantonnees au role de sage femme, ou alors de sorciere), et j’adore le moyen-age. Dommage par contre que le style ne soit pas au rendez-vous.

  3. Dommage que la plume ne t’a pas transporté dans l’époque car les sujets abordé avait l’air sympa et vraiment intéressant. C’est la différence entre un bon roman historique et un roman moyen. 🙂 Quel est ta prochaine lecture? Bisous.

  4. Si l’occasion ce présente pourquoi pas, car je dois avouer que le sujet m’intéresse fortement même si ce que tu dis sur le style me freine un peu. A voir donc et merci de ton avis =)

  5. Avec le titre et le résumé, je m’attendais à l’histoire d’une femme forte qui ne cantonne pas à sa position et qui agit. ça n’a pas l’air d’être le cas donc j’hésite un peu. En tout cas, si tu veux lire un roman historique où l’héroïne ne s’en tient pas à tenir sa maison et élever ses enfants tu as Les Accoucheuses d’Anne-Marie Sicotte. ça se passe au 19ème siècle au Canada. Le contexte est très bien rapporté, les héroïnes agissent, les sujets sont pertinents et pointus. Je l’avais laissé de côté avec ma grossesse mais je compte bien lire le tome 2 et 3 dès que possible.

  6. Je le note malgré le style d’écriture. Je pense que je vais apprendre plein de choses. Comme tu dis, une femme médecin à cette époque, ça ne devait pas être commun!

  7. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [118] | La tête dans les livres

  8. Pingback: Juillet… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  9. Malgré ses petits défauts, ce roman me tente justement pour le côté historique ! Et puis une femme médecin au moyen-âge voilà bien un sujet passionnant comme tu le soulignes ^^ Du coup si je le lis, je reviendrai te dire si j’ai ressenti les même regrets que toi 😉 Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s