Ne t’inquiète pas pour moi d’Alice Kuipers

Voici un livre que j’ai hésité à chroniquer tellement je l’ai trouvé court! Néanmoins, il se lit facilement et j’avais envie de le découvrir avant d’aller voir la pièce de théâtre adaptée du roman.

couv49488722Titre original: Life on the refrigerator door

Editeur : Editions Le livre de Poche (242 pages)

Note: 3/5

L’histoire

Claire et sa mère ont l’habitude de communiquer par post-its interposés collés sur le frigo. La mère travaille souvent tard, la fille n’est pas souvent à la maison. Elles se croisent rarement vivant chacune leur vie de leur côté. Lorsque la mère tombe malade, ces petits messages prennent de plus en plus d’importance et deviennent le vecteur de mots qui ne peuvent pas forcément se dire à l’oral…

Mon avis

Comme je le disais en introduction, j’ai hésité à faire une chronique de ce livre tellement je l’ai lu rapidement. Ce livre existe d’ailleurs en version Livre de Poche Jeunesse et je comprends pourquoi car il se lit très facilement et est très accessible. D’un côté, pas évident de remplir des pages et des pages avec des petits mots sur un frigo.

On suit ici la correspondance entre Claire et sa mère via le frigo de leur cuisine. Ces mots sont plus ou moins longs et d’ailleurs, au fur et à mesure que le temps passe, certains messages deviennent de vraies lettres car certaines choses sont plus faciles à dire à l’écrit qu’à l’oral. Si parfois les messages sont très concis et peuvent comporter une liste de courses ou une question, j’ai eu du mal à croire que d’autres messages étaient vraiment ce qu’on pourrait vraiment s’écrire sur des post-its.

J’ai trouvé ce livre touchant mais il m’a quand même manqué quelque chose pour être complètement conquise et pour y croire. Même si à travers les quelques lignes écrites quotidiennement on arrive à percevoir la personnalité des protagonistes, j’ai trouvé que ça manquait parfois un peu de naturel, plus comme si le mot était écrit à l’intention du lecteur pour qu’il sache ce qu’il s’était passé que le contenu d’une vraie correspondance. En même temps – et c’est assez paradoxal par rapport à ce que je dis – il y a un fond très réaliste sur la maladie de la mère, l’adolescence de Claire qui se comporte vraiment comme une lycéenne et la difficulté de réussir à communiquer. Les thèmes abordés sont vraiment intéressants.

Le concept est plutôt original même s’il a ses limites en termes de contenu et de tout ce qui peut être écrit par messages sur réfrigérateur pour que le lecteur puisse tout de même comprendre l’histoire. Mais finalement en peu de phrases, on arrive tout à fait à imaginer les personnages et la vie autour de ce frigo. C’est quand même une belle prouesse de la part de l’auteure.

Ce n’est pas forcément un livre qui me restera longtemps en mémoire mais il se lit bien et ça a été une jolie découverte pour le concept et les thèmes abordés. Je le recommande plutôt aux personnes qui aiment les histoires réalistes et qui veulent être touchées. Il ne vous laissera sûrement pas insensible mais soyez prévenu qu’il se lit en quelques minutes seulement.

Je vous parlerai de la pièce dans mon bilan d’avril!

Publicités

53 réflexions sur “Ne t’inquiète pas pour moi d’Alice Kuipers

  1. Je n’ai pas lu ce livre. Mais d’après ce que j’en découvre avec ta chronique, je pense qu’il devrait s’adapter très bien au théâtre. Je dois dire que je serai plus tentée par la pièce que par le livre. Mais vu qu’il se lit vite, tu as eu raison de ne pas passer à côté. 🙂

  2. J’ai bien aimé ! je vois ce que tu veux dire quand tu parles de manque de naturel , après j’ai trouvé ça original et « vrai » dans la réaction des personnages, du coup ça compensait ^^

  3. C’est presque un roman épistolaire. J’ai tous les livres de ce genre que j’ai pu tenir dans mes mains. Mais ton avis n’est pas assez positif pour me convaincre. Cependant je suis très intriguée par l’adaptation théâtrale que l’on peut faire de ce genre de roman. A quelle date vas tu voir la pièce ? Tu me raconteras ?

    • J’ai vu la pièce jeudi et j’ai été très déçue, pourtant il y avait du potentiel! J’avais par exemple adoré la pièce Quand souffle le vent du nord qui est un roman épistolaire et qui avait été hyper bien adapté!

    • Ah je peux comprendre parce que même si le principe est sympa et l’histoire touchante, j’ai eu du mal à croire que tout ça était sur des post-its! J’ai vu la pièce cette semaine et j’ai été plutôt déçue…

  4. Je suis plus curieuse de découvrir la pièce que de lire le livre pour être honnête. L’idée des post-it est bonne, mais quand ça devient trop long ce n’est plus crédible.

  5. Je trouve que même s’il est très court, le concept est bien pensé et il retransmet bien l’émotion.
    Je mets un lien vers ta chronique même si on ne l’a pas réellement lu en LC. Bisous christel. 🙂

  6. Pingback: Ne t'inquiète pas pour moi - L'ancre littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s