En route pour Compostelle de Monika Peetz

Voici un livre que l’on m’a offert et j’ai bien eu envie de le sortir de ma PAL car j’avais envie d’un roman feel good. Finalement, je ne suis pas sûre que je le classerais dans cette catégorie…

en route pour compostelleTitre original: Die Dienstagsfrauen

Editeur : Editions Pocket (372 pages)

Note: 3/5

L’histoire

Caroline, Judith, Eva, Estelle et Kiki sont les dames du mardi, elles se connaissent depuis quinze ans et se retrouvent tous les premiers mardis du mois au restaurant. Alors qu’il est venu le moment de choisir la destination de leur prochain voyage, elles décident d’accompagner Judith, qui a décidé de finir le pèlerinage vers Lourdes que son mari, maintenant décédé, avait entamé.

Ce pèlerinage sera une épreuve pour toutes, l’occasion de se repentir, de se retrouver, de se remettre en question… Leur amitié survivra-t-elle à ce pèlerinage?

Mon avis

Ce roman est l’histoire de cinq femmes. Comme dans tout groupe d’amies, elles ont toutes un rôle défini: il y a l’avocate à la vie bien rangée, l’artiste, la mère de famille dévouée, la femme riche et la veuve éplorée. C’est donc la réunion de cinq protagonistes très différentes qui se sont rencontrées lors d’un cours de français.

Clairement avec ce livre, je m’attendais à un roman feel good – j’avoue que je n’avais pas lu la quatrième de couverture – mais la couverture colorée me donnait cette impression. Alors oui, il y a des touches d’humour mais finalement c’est plutôt un roman sur la vie et l’amitié, sur le fait de se retrouver soi-même et se remettre en question, mais aussi sur les secrets et les non-dits.

J’ai souvent du mal avec ces histoires de non-dits, de tromperie et ce livre était moins léger qu’il n’y paraissait au début. S’il y a tout de même des moments de l’histoire que j’ai trouvé un peu clichés et prévisibles, il y a toute une partie de l’histoire que je n’ai pas vu venir et qui m’a surprise.

On ne peut pas dire que l’ambiance soit bon enfant, je dirais même qu’elle est plutôt sérieuse. Mais je m’attendais à beaucoup plus de légèreté et cette attente a forcément influencer mon ressenti.

Pour résumer, c’est donc un bon livre sur l’amitié sur un fond plutôt original de pèlerinage sur les routes de France. J’ai trouvé sympathique que les protagonistes soient allemandes et qu’elles regardent donc la France avec un regard d’étranger. Ces femmes sont attachantes chacune a leur manière et l’auteure a bien essayé de leur donner des caractéristiques bien distinctes. Néanmoins j’ai eu du mal à m’identifier et à vraiment m’attacher à elles.

Ce n’est probablement pas un livre qui me restera longtemps en tête, mais il m’a fait passer dans l’ensemble un bon moment et je l’ai lu assez vite. L’écriture – ou en tout cas la traduction – est plutôt agréable, c’est juste dommage que l’histoire ne m’ait pas emballé plus que ça.

Je recommande donc ce livre à ceux qui rechercheraient un roman sur l’amitié, sur la vie et sur des femmes aux caractères différents mais complémentaires. Le tout se lisant facilement!

Publicités

18 réflexions sur “En route pour Compostelle de Monika Peetz

  1. Si j’avais vu ce roman en librairie, je pense que j’aurais été attiré par sa couverture et comme toi j’en aurais espéré un roman feel good! Finalement avec ta chronique je me rend compte que ce n’es peut être pas un livre qui me ferait très envie … Mais merci pour la découverte 😉

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [185] | La tête dans les livres

  3. Pingback: Décembre… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s