La vie enfuie de Martha K. d’Angélique Barbérat

Je remercie les Editions Michel Lafon pour la découverte de ce roman et surtout de la plume de l’auteure! Je ressors un peu mitigée de cette lecture mais contente d’avoir donné une chance à ce livre.

la vie enfuie de martha kEditeur : Editions Michel Lafon (392 pages)

Note: 3/5

L’histoire

Lorsque Martha est retrouvée dans la remorque d’un camion en Allemagne, elle n’a aucune idée de qui elle est et comment elle est arrivée là. Il s’avère qu’elle a une famille et la réintégrer alors qu’elle se sent étrangère à elle-même n’est pas des plus simples.

Qui était Martha? Est-elle encore cette personne? Pourquoi a-t-elle perdu la mémoire?

Mon avis

J’avais entendue beaucoup de bien sur l’auteure mais je n’avais aucune idée de ce qu’allait raconter l’histoire – mon habitude de ne pas lire les résumés! Dès les premières pages, j’ai plutôt été captivée par le principe. J’aime bien ce genre de procédé qui consiste à avoir une personne amnésique et à se demander ce qu’il s’est passé. Martha découvre au fur et à mesure celle qu’elle est censée être tout en ne se reconnaissant pas dans cette personne.

On ne peut pas dire que je n’ai pas aimé ce livre mais je n’en ressors pas non plus avec un enthousiasme débordant. Plusieurs raisons à cela: déjà, je trouve qu’un pan des souvenirs de Martha se débloque un peu trop soudainement alors que l’on patauge pendant un moment. Peut-être que c’est en fait quelque chose de réaliste mais pour ma part, ça m’a plus perturbé qu’autre chose et j’ai eu du mal à trouver ça crédible ou même à apprécier. Ensuite, j’ai trouvé que côté histoire d’amour, ça arrivait un peu comme un cheveux sur la soupe et surtout, je n’y ai pas vraiment cru. Mais je ne peux pas vous en dire trop sur cette partie pour ne pas vous spoiler. Enfin, le dénouement m’a certes laissé perplexe parce que je ne m’y attendais pas, mais je l’ai aussi un peu trouvé tiré par les cheveux.

Pourtant, j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure qui se lit très bien et on sent beaucoup de sensibilité dans le personnage de Martha qui est clairement une femme différente de ce qu’elle était avant son amnésie. On a envie de croire qu’il y a un vrai mystère derrière cette perte de mémoire mais j’ai trouvé que ça mettait un peu de temps à se mettre en place et surtout, la résolution ne m’a pas totalement convaincue. C’est un livre avec de bonnes idées, des thèmes abordés très justes mais dont la trame principale ne m’aura pas emballée plus que ça.

Je pense pourtant qu’il pourra beaucoup plaire à certains d’entre vous et je le recommande si vous cherchez une histoire avec un peu de suspense, une réflexion sur la personne que l’on est quand on est amnésique – celle dont on ne se souvient pas ou la nouvelle personne? – et le fait de se réintégrer tout en étant en décalage avec son entourage. Côté romance, cela devra également plaire à d’autres que moi, c’est peut-être mon côté trop terre à terre qui m’a empêché de trouver ça crédible.

Publicités

33 réflexions sur “La vie enfuie de Martha K. d’Angélique Barbérat

  1. Je suis rarement fan des histoire d’amnésie… 😄 Va savoir pourquoi… Enfin, c’est assez dommage que ta lecture n’a pas été tip top. Je trouve que c’est le genre de lecture qui parfois est pire que celles qu’on a pas aimé, dans le sens où il y avait des bons éléments et qu’ils n’ont pas été à la hauteur (je sais pas si je suis claire… lol)

  2. Le sujet abordé est intéressant, j’aime bien ce genre de roman où on a une personnage amnésique qui doit vivre une vie dont elle n’a plus de souvenirs … (ça me rappelle un peu « la vue d’une autre »). Mais les réserves que tu donne me freine un peu … Je ne sais pas si j’apprécierais ce que justement tu n’as pas aimé … En tout cas merci pour la découverte!

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [195] | La tête dans les livres

  4. Bon, ben, on a exactement le même avis. J’en sors bien mitigé aussi, j’ai bien aimé la première partie, beaucoup moins la deuxième (avec aussi cette sensation de « cheveux dans la soupe ») et j’ai trouvé cette histoire d’amour « bizarre ».

  5. Je partage ton avis, c’est vrai que le début est long à se mettre en place et qu’ensuite tout se déroule très rapidement. Pourtant, j’ai beaucoup aimé le dénouement, je me suis laissée porter par cette histoire d’une mère pas si parfaite que ça.

    • Je peux comprendre que tu aies aimé 🙂 Mais peut-être que j’attendais quelque chose de different ou que j’ai lu des livres sur le même thème que j’ai trouvé meilleurs comme La vie d’une autre de Frederic Deghelt!

  6. Pingback: Mars… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s