Rose Morte, tome 3: Flétrissures de Céline Landressie

Attention spoilers – C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume de Céline Landressie avec ce troisième tome que je me suis procurée aux Imaginales et où j’ai eu droit à une belle dédicace de l’auteure!

Editeur : Editions de L’Homme Sans Nom (418 pages)

Note: 4,5/5

Quatrième de couverture

France, milieu de xxe siècle. Le monde mortel se délite en livrant bataille au IIIe Reich, dont la violence et la cruauté sont sans équivalent. Malmenée par ces horrifiantes évolutions, la société obscure se débat simultanément dans ses propres dissensions. Loin de s’apaiser, les conflits qui la secouent ont gagné en ampleur, amenant un improbable triumvirat composé d’Artus, Olaf et Raugmundr, a des décisions drastiques. Mais les choses prennent une fâcheuse tournure. En dépit des injonctions de son mentor, Rose n’a alors d’autre alternative que se jeter dans une course contre la fatalité…

Mon avis

Flétrissures confirme qu’un roman de Céline Landressie est un gage de qualité car ce troisième tome a été une excellente lecture et j’ai été ravie de retrouver les personnages et la plume de l’auteure.

Je n’ai eu aucun mal à me replonger dans l’histoire, l’auteure rappelle habilement des faits passés puis on se retrouve plongés dans le vif du sujet. Deux cents ans environ se sont encore écoulés, quelques éléments sont distillés par ci par là, mais dans l’ensemble j’ai été moins frustrée par cette cette ellipse temporelle que pour le deuxième tome, peut-être que c’est parce que je m’y attendais.

Ce troisième tome a une structure bien différente de celle des autres livres. Il y a beaucoup plus d’actions et je dirais même que la tension est bien palpable pendant tout le roman. Si j’avais trouvé que le tome précédent était un peu lent à démarrer, ce n’est absolument pas le cas de Flétrissures qui nous offre une course effrénée contre la montre car des vies sont en jeu. Cela rend le roman très intense. Rose fait encore une fois preuve de son incroyable caractère et de sa force intérieure qui me plait toujours autant.

Les personnages sont fidèles à eux-mêmes, j’apprécie vraiment Vassili, ce personnage introduit dans le tome 2 et qui ne démérite pas. Le moins que l’on puisse dire est que l’auteure aime les personnages masculins mystérieux qui cachent bien leurs sentiments. On ne les suit finalement que quelques jours car le cœur du roman ne dure guère plus.

J’ai aussi vraiment apprécié que les sentiments si compliqués entre Rose et Artus ne soient pas au cœur de l’histoire même si on aborde le sujet. On retrouve les points forts de la saga qui sont pour moi les personnages mais aussi à chaque fois ce contexte historique riche qui me permet de me plonger dans l’époque décrite. L’auteure a fait un très gros travail de recherche et ça se voit. Il y a d’ailleurs un glossaire très complet. Le style d’écriture de Céline Landressie peut paraître un peu emprunté mais personnellement, j’aime beaucoup. Je trouve que c’est le genre de roman qui me fait penser que la langue française est vraiment riche.

Si vous n’avez pas encore commencé Rose Morte, qu’attendez-vous ? C’est une saga tellement riche et dont les personnages haut en couleurs ne pourront que vous séduire (et peut-être vous frustrer un brin aussi). C’est un excellent troisème tome que nous offre l’auteure, j’ai été ravie. D’ailleurs, quelle fin ! Mais quand sort le tome 4 ?

Mon avis sur les autres tomes: La Floraison, Trois épines.

Publicités

26 réflexions sur “Rose Morte, tome 3: Flétrissures de Céline Landressie

  1. Super ta chronique, ça me rappelle que je n’ai pas encore écrit la mienne. Je suis ravie que le livre t’ai plus et je suis bien d’accord avec toi, ce livre est génial et beaucoup plus « rapide » et dans l’action que les précédents. Et je suis aussi d’accord avec toi, on veut le tome 4 😉

  2. Pingback: Rose Morte, tome 2: Trois Epines de Céline Landressie | La tête dans les livres

  3. Pingback: Rose Morte, tome 1: La Floraison de Céline Landressie | La tête dans les livres

  4. Une aussi bonne note depuis le début, c’est un gage de qualité en effet. J’ai pris le tome 1 et 2 qui sont bien au chaud dans ma pal 😉 Et je pense que je ne vais pas regretter !

  5. La bonification dont tu parles pourrait bien être l’argument choc qui me manquait encore pour définitivement me convaincre de découvrir l’univers de Céline Landressie ! Cet été j’espère…, merci 😉

  6. Pingback: Juillet… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  7. Pingback: Chez La Tête dans les Livres |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s