Si on parlait de… lectures pour enfants

Si on parlait de...

©La tête dans les livres

Ce rendez-vous est publié le dimanche, toutes les deux semaines. On y parle de livres, de vie bloguesque, de tout et n’importe quoi… le but étant de pouvoir échanger son opinion et son point de vue en toute simplicité mais toujours autour des livres ou de mon blog. Cela me permet de vous donner mon avis et j’espère que vous n’hésiterez pas à vous exprimer également.

Cette semaine:

Si on parlait de… lectures pour enfants

***************

Ce thème m’a été suggéré par Wilhemina44 et même si j’avoue que je n’ai pas encore d’expérience dans le domaine, je l’ai trouvé intéressant et en plus je serais ravie de savoir ce que vous en pensez! Je ne suis donc pas du tout une experte – loin de là – mais je vais partagez avec vous mon ressenti et mon expérience, parce que oui, j’ai été une enfant 🙂 J’ai aussi demandé de l’aide à Lydie que je remercie énormément car elle m’a éclairé de son expérience en tant que maman de trois enfants!

Faire aimer la lecture aux enfants?

J’avoue qu’en tant que lectrice, j’aimerais vraiment que mes enfants – enfin mes futurs enfants qui sont loin d’être nés – aiment également lire. En même temps, je n’ai pas envie de les forcer et j’aimerais aussi que ça vienne d’eux mais pas facile.

De plus, trouver un livre adapté pour un enfant, ça ne m’a pas l’air facile. Autant, lorsqu’il est petit, il existe beaucoup de livres avec des images que l’on peut leur lire. Mais une fois qu’ils grandissent, que leur laisser lire? A partir de quel âge peut-on laisser un enfant lire des scènes un peu osées ou encore violentes? J’ai en tête plusieurs lectures qui sont censées être pour enfants et pour lesquelles je me suis demandée si je laisserais mes enfants lire ces livres et à partir de quel âge. Par exemple, Les Outrepasseurs ou encore Le livre des choses perdues. C’est un peu la même problématique que pour les films, je me dis que peut-être les enfants n’interprètent pas les choses de la même manière que nous adulte ou alors que leur attention va glisser sur des détails que nous trouverions choquants.

Mais après, je me dis qu’à 10-11 ans je n’étais pas forcément choquée facilement et qu’au-delà des histoires bien gentilles de groupe d’amis comme Le club des cinq, j’avais diversifié mes lectures.

Est-ce que faire lire ses enfants est un challenge? Comme m’a dit Lydie « elles lisent si elles en ont envie sinon ce n’est pas grave ». Mais comme moi, elle a souhaité que ses filles aiment lire et a donc eu l’idée de les faire vivre avec les livres en les entourant dès leur plus jeune âge de livres en tissus ou des magnifique livres en 3D qui font du bruit ou sur lesquels on peut faire quelques manipulations ou encore des livres en plastique pour le bain. Personnellement, je trouve que c’est vraiment chouette pour les enfants! J’ai d’ailleurs été faire un tour en librairie au rayon enfant et je me suis rendu compte que c’était effectivement bien fourni.

Elle m’a aussi parlé d’une collection de livres pour enfants que je trouve super sympa, les contes et comptines à toucher aux Editions Milan.

Ça me donne envie envie de me mettre aux livres pour enfants! Pas vous? 🙂

Mais attention à l’âge car pour la plus grande des filles de Lydie, il est déjà arrivé qu’elle ne comprenne pas le livre qu’elle lisait. Dans ce cas, pas question de se forcer mais le conseil a été de le reprendre l’année suivante. Je suis d’accord avec elle, il faut que lire reste un plaisir donc pas question de se forcer surtout lorsqu’on ne lit pas depuis très longtemps!

Les entourer de livres dès leur plus jeune âge semble être plutôt sympa. Je pense qu’il ne faut pas les forcer et aussi se souvenir que lorsque les enfants apprennent à lire, ils n’y prennent pas forcément beaucoup de plaisir au départ et que ça vient peut-être plus tard. J’ai même des amies qui ont finalement commencé à lire tard donc tout n’est pas perdu si on ne lit pas en tant qu’enfant!

Et les classiques pour enfants?

20506

Le premier auteur qui me vient à l’esprit, c’est La comtesse de Ségur. Je trouve que bizarrement ces romans n’ont pas pris une ride et je serais ravie que mes enfants les lisent.

Sinon pour les classiques, à part les découvrir à l’école, je les ai d’abord découvert grâce au magazine J’aime lire. Vous connaissez? Lorsque j’étais petite j’attendais avec impatience le magazine et il y avait une section où ils présentaient un classique de la littérature en mettant sous forme de BD le début de l’histoire sans nous raconter la fin afin de nous donner envie de le lire. C’est grâce à J’aime lire que j’ai découvert Le Grand Meaulnes d’Alain Fournier ou encore Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë.

Ma mère a aussi joué un rôle important et c’est elle qui m’a fait découvrir Le seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien ou encore Dune de Frank Herbert.

Mon expérience en tant que lectrice-enfant

J’ai toujours aimé lire. Depuis le moment où j’ai découvert la magie des mots, j’ai été un vrai rat de bibliothèque. Je me souviens encore la vitesse à laquelle je dévorais les livres et surtout les livres de la bibliothèque rose avec Le club des cinq et Le clan des sept d’Enid Blyton et puis un peu plus tard les Alice de Caroline Quine. Qu’est-ce que j’ai pu les lire et les relire ces livres!! Je les connaissais par coeur! Donc me faire lire n’a jamais été un problème et lire a aussi toujours été un moyen de m’évader.

photo 3

Un peu plus tard, j’aimais bien les Tom-Tom et Nana – oh là là, que de souvenirs!! Ça date! Puis en primaire sont arrivés les Chair de Poule.


Sinon plus tard, je suis beaucoup allée à la bibliothèque et Lydie m’a raconté qu’elle y allait toutes les trois semaines avec ses filles pour qui c’est toujours un plaisir. Elles peuvent y choisir trois livres chacune, des livres lus toutes seules ou avec leur maman.

Pour conclure

J’ai beaucoup aimé ce que m’a dit Lydie à savoir que « Maitre mot, plaisir, pas d’effort et pas de difficultés ». Ca m’a fait sourire lorsque Lydie m’a dit que ses filles n’étaient pas très soigneuses avec leurs livres, d’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été très maniaque et mes livres de la bibliothèque rose sont encore impeccables!

Je me suis beaucoup amusé à écrire cet article car même si je pense qu’il est loin d’être complet, ça m’a rappelé de bons souvenirs et j’ai hâte de savoir ce que vous en pensez et votre expérience avec la lecture en tant qu’enfant!

Je vous laisse avec les droits des lecteurs de Daniel Pennac qui pour moi résument bien ce que la lecture doit être!

Droits des lecteurs

***************

Et vous?

Lisez-vous avec vos enfants? Comment leur faire appréhender la lecture et que leur faire lire? Comment en êtes-vous vous même venu à lire (car on a tous été des enfants)? Aviez-vous du mal à lire lorsque vous étiez petit?

N’hésitez pas à participer à ce rendez-vous et à me laisser le lien si ça vous dit, je le mettrais à la fin de mon article.

Le rendez-vous chez vous:

Topobiblioteca

Lou lit là

Les lectures de Mina

Vinushka64

Vivre de lecture

Les petits carnets de Lou


Le prochain thème sera (4 octobre): Si on parlait de… rencontres auteurs/lecteurs

Publicités

55 réflexions sur “Si on parlait de… lectures pour enfants

  1. J’adoré cet article qui m’a replongé en enfance et qui me prouve que je ne suis pas la seule à m’interroger sur les goûts de mes futurs enfants. Je pense que pour les habituer à lire également, on peut leur mettre une cassette audio qui raconte une histoire au moment d’éteindre la lumière (il y en avait dans les j’aime lire, même si maintenant c’est format CD!). Ma maman m’octroyait également un temps de lecture quotidien avant d’aller me coucher, et j’aimais tellement ça qu’il m’est arrivé d’être punie de lecture (c’était la pire punition, j’avais vraiment du faire une énorme bêtise!).

  2. Je te laisse le lien de mon article : https://topobiblioteca.wordpress.com/2015/09/20/si-on-parlait-de-lectures-pour-enfants/
    Le tien est très complet et parler de l’expérience de ton amie me fait prendre conscience que c’est loin d’être gagné et que j’idéalise surement la chose ! Mais je trouve qu’elle a une bonne vision de la situation, évoluer avec elles et à leurs rythmes, c’est le plus important pour ne pas les brusquer.

  3. Je n’ai pas encore d’enfants mais je pense que les mots de Lydie pourraient me correspondre (lorsque je serai maman, si je le suis un jour mais je l’espère) : « elles lisent si elles en ont envie sinon ce n’est pas grave ». Je ferai en tout cas tout pour qu’ils aient accès aux livres.

    Sinon tout comme toi, j’adorais les Alice et plus tard les Chair de poule. 🙂

  4. super le prochain thème, aujourd’hui, j’ai publié sur un ancien thème, mais en lisant ton article, je me rends compte que j’aurais pu aborder le thème du jour comme toi. Moi aussi, j’aimerais que mes futurs enfants aiment lire mais j’avoue que j’ignore comment y parvenir. en tout cas, très sympa ton article 😉

  5. Alalala, cet article, c’est en fait tout mon métier! Je vais essayer d’être cohérente et pas trop longue…

    Pour les tous-petits :
    D’abord, il faut savoir qu’on peut lire dès le début à son enfant. Et quand je dis début, c’est vraiment vraiment début. Dès les premiers mois, voir les premières semaines si on en a le courage.
    Le principe étant de :
    1. baigner l’enfant dans le langage
    2. Bien comprendre que lire aux tous-petits ne facilitera pas l’apprentissage à la lecture. Ce n’est pas UTILE mais uniquement du plaisir.
    3. l’Habituer à l’objet, qu’il vous voit avec, qu’il puisse le toucher, le manipuler

    Je vois clairement la différence quand j’accueille des crèches entre les enfants à qui on lit des histoires et ceux qui n’ont jamais vu de livres. C’est assez édifiant.

    Après il y a les livres-bains, les livres de tissus, les livres en cartons…mais il ne faut pas hésiter à lire des histoires plus longues aussi…et s’arrêter dès que l’enfant en a assez…il ne comprendra pas l’histoire, mais il aime être bercé par la musicalité et le rythme des phrases. Il en retire forcément quelque chose.

    Il y a un excellent documentaire pour les personnes que cela intéresse « Lire c’est bon pour les bébés » de Marie Bonnafé ( https://writeifyouplease.wordpress.com/2014/06/28/les-livres-cest-bon-pour-les-bebes-marie-bonnafe/)

    Puis vient le temps de 2-4 ans ou là c’est conte simple (avec répétitions, comme Boucle d’or et les trois ours, Roule-Galette, les trois petits cochons, histoire qu’il puisse savoir en avance ce qui va se passer…) et les répéter à l’infini tout le temps, parce qu’il n’en voudra pas d’autres…) musique, comptines…

    Tu dis qu’il est compliqué de trouver quoi faire lire aux enfants, quel est le bon âge pour tel ou tel livre. Ce n’est pas faux et c’est là que notre corps du métier entre en jeu (professionnel du livre je veux dire). Normalement, les libraires et bibliothécaires sont à même de trouver ce qu’il faut. J’adorais ça moi, aller avec les enfants dans les rayonnages, les questionner sur ce qu’ils veulent…sans les parents si possibles.
    Et tu as raison, c’est avant tout le plaisir qui doit primer. Il ne veut pas de romans, il préfère les magazines, les BDs, mangas? Et bien on ne le force pas, ce serait la meilleure manière de les dégoûter.

    On est tellement dans le « il faut lire!! Lire c’est génial » qu’on dégoûte petit à petit tous les enfants dont certains se feront une joie par esprit de contradiction de ne pas vouloir lire. Et si ce ne sont pas des grands lecteurs et bien ce ne sont pas des grands lecteurs. Point.

    Et quand on se rend compte qu’ils veulent emprunter un livre qui n’est pas de leur niveau d’âge / maturité on le lui dit. Et s’il ne comprend pas, plusieurs fois, je n’ai pas hésité à en parler aux parents quand ils venaient les emprunter (parce que c’était vraiment des romans très violents psychologiquement!) Et à chaque fois, ils ont été compréhensifs.

    Il y a maintenant des lectures pour tous les âges et tous les niveaux : le fond des premières lectures est très développé maintenant, aussi bien en roman qu’en conte, puis les 8-10 ans et ainsi de suite. C’est une littérature en pleine expansion pour le moment, il y en a pour tous les goûts.

    Moi enfant c’était Jeannot Lapin, puis Alice détective, La comtesse de Ségur et les chairs de poule et enfin les Harry Potter et là, j’étais lancée.

    Voilà! Très bon article, j’aime vraiment beaucoup ces rendez-vous, c’est très agréable!

    • Oh merci beaucoup pour ce commentaire qui est vraiment super intéressant! Tu es donc bibliothécaire pour les enfants? J’aime beaucoup le principe de lire aux enfants dès leur plus jeune âge même s’ils ne comprennent pas tout.
      Lydie me disait justement que parfois ses filles empruntaient à leurs copines et qu’elles lisaient des livres pour plus grandes qu’elles, ça n’est donc pas si facile de tout contrôler mais c’est vraiment bien si déjà à la bibliothèque il y a quelqu’un pour conseillers les parents 🙂
      Moi j’ai découvert les Harry Potter un peu sur le tard mais quelle belle découverte!
      Merci encore pour ce commentaire très instructif et pour tes lumières sur le sujet 🙂

  6. Je t’en avais parlé dans un autre « si on parlait de… » mais ma mère nous a emmené très tôt mon frère et moi à la bibliothèque. On choisissait ce qu’on voulait (je pense qu’elle regardait quand même un peu mais la biblio avait des rayons en fonction des âges, ça facilitait les choses), on lisait ou pas, on relisait aussi souvent le même livre ! XD Mais pas de pression. J’en avais parlé avec une de mes collègues, car elle voulait que sa fille lise mais elle ne savait pas comment faire. Je lui ai dit que peu importe ce que l’enfant lit : bd, manga, poème, album, journal, roman… L’important c’est qu’il lise et qu’il lise quelque chose qui lui plait. J’ai entendu un jour, quelqu’un se lamenter parce que sa fille lisait Twilight… (oui, beaucoup de controverse avec ces romans ! XD), j’avais envie de lui dire : « Bordel, elle lit ! C’est déjà énorme ! Foutez lui la paix ! » Personnellement, je pense que forcer un enfant à lire, c’est le dégoûter de la lecture.

    Après, c’est marrant, parce que tous les livres que tu as cités dans tes lectures d’enfance, je les ai lus aussi (je crois que je suis un peu plus âgée que toi, donc comme quoi, il y a des classiques 😉 ).

    Pour les enfants, je trouve qu’à l’heure actuelle, il y a quand même beaucoup plus de choix. Après, il faut tomber sur un bon bibliothécaire ou un bon libraire pour te conseiller (le nombre de fois, où j’ai entendu un libraire conseiller des mangas super violents à des gamins de 7-8 ans…). Les forums et les plateformes type Babelio sont aussi de bons outils 🙂

    Encore un pavé… XD

    • Oui je suis d’accord, peut importe ce que les enfants lisent (même Twilight hahaha), c’est déjà super je trouve 🙂 Après, les goûts changent et peut-être que plus tard ils s’ouvriront!
      Ah oui, je pense que certains livres sont indémodables! En passant à la fnac, j’ai vu qu’il y avait encore tous ces livres d’ailleurs même si les couvertures ont changé! Mais oui, le mieux c’est de tomber sur quelqu’un qui peut bien nous conseiller!
      J’aime beaucoup tes pavés, tu as bien raison de t’exprimer, ce rendez-vous est fait pour ça donc ça me fait super plaisir 🙂

  7. Super article encore une fois 😉 Tom Tom et Nana… j’aime Lire… je me souviens bien 🙂
    Par contre je ne me souviens plus trop de mes lectures car je n’étais pas non plus une grande fan de lectures !
    Je suis d’accord certains livres pour enfants sont vraiment mal classés… c’est hallucinant. J’ai déjà vu des dystopies jeunesses/jeunes adultees dans ces rayons !!!

    Ton prochain thème est tentant j’aimerais bien avoir le temps de le faire mais bon… pas sur d’avoir du temps 😦

    • Ah tu lisais aussi J’aime lire?? Oui, parfois je trouve que c’est mal classé ou alors je me dis qu’il y a quand même des scènes que je ne trouve pas très jeunesses…
      Pas grave si tu n’as pas le temps pour le rendez-vous, tu viendras me metttre un commentaire pour me dire ce que tu en penses sinon 🙂

  8. Super article encore une fois 😉 Tom Tom et Nana… j’aime Lire… je me souviens bien 🙂
    Par contre je ne me souviens plus trop de mes lectures car je n’étais pas non plus une grande fan de lectures !
    Je suis d’accord certains livres pour enfants sont vraiment mal classés… c’est hallucinant. J’ai déjà vu des dystopies jeunesses/jeunes adultees dans ces rayons !!!

    Ton prochain thème est tentant j’aimerais bien avoir le temps de le faire mais bon… pas sur d’avoir du temps :S

  9. J’aime beaucoup ton article ! Je vois que tu nous avons quelques souvenirs en commun 😉 C’est marrant, on traite le sujet de façon différente et similaire en même temps, j’aime bien le concept du rdv qui permet d’aborder la même thématique mais chacun selon son ressenti !
    Je te laisse mon article au passage du coup http://loulitla.com/2015/09/si-on-parlait-de-lectures-pour-enfants/

    Vivement le prochain thème ! 😉 Bon dimanche !

  10. Pingback: Si on parlait de… lectures pour enfants | Lectoplum

  11. Ce thème m’intéressait beaucoup mais j’ai oublié que c’était aujourd’hui alors je viens d’écrire mon article. Je l’ai surtout axé sur mon fils de 5 ans et demi. Je trouve que tu as bien abordé le thème. La notion de plaisir est très importante. Chez nous, c’est un loisir comme un autre, à la fois banalisé la journée et sacralisé au moment du coucher.

    https://lectoplum.wordpress.com/2015/09/20/si-on-parlait-de-lectures-pour-enfants/

  12. Pucinette semble être une future grande lectrice (et papa désespère, entre la mère et la fille ^^), à 3 ans et demi elle adore les petits livres du mcdo (la chance de connaître l’animatrice qui me les refile gratos, mais chut!), elle s’invente ses histoires même si elle aime aussi que je lui raconte. En général, elle refait sa journée juste avant de dormir, et moi ça me va, le coucher est plus calme comme ça ^^
    Elle grandit au milieu des livres, j’en achète qui font du bruit, des tout doux, des livres de princesses ou de fées… Il va sans dire que j’espère que ça continuera, et que les premiers livres dans lesquels j’investirai seront ceux de la comtesse de Ségur (quand je pense que je les avais tous et que je les ai donnés -_- ), de vrais intemporels!

  13. Cet article me plonge dans les souvenirs. J’ai été entouré de livres depuis que je suis toute petite : mon grand père a transmis le virus à mon père, et même si aujourd’hui, il lit moins, à l’époque il lisait beaucoup beaucoup. J’ai toujours eu des livres autour de moi. Et je pense que voir les autres lire quand on est plus petit, ça rend curieux, et on a envie de faire pareil : ma maman me dit que je voulais toujours qu’on me lise un livre, il ne m’ont jamais forcé, c’est moi qui voulait. Et dès que j’ai su lire, elle m’achetait au début les Mr/Madame, j’ai eu plus grande, les Fantomette… Je n’ai pas (encore) l’expérience des enfants, mais je pense qu’il faut les habituer très tôt à la présence des livres, sans les obliger.
    Encore un très bel article sur la lecture 🙂

  14. J’aime beaucoup ton rendez-vous et ton article est très complet ! Je vois qu’on a abordé le thème différemment, tu as essayé de voir avec l’âge (mais comme tu n’es pas encore maman c’est logique ^^) alors que moi j’ai plutôt parlé des livres qu’il aime en ce moment. En fait j’essaie de lui faire aimer le livre en tant qu’objet avant d’aborder la lecture. Il est encore petit et il ne veut pas que je lise, il faut qu’il tourne les pages rapidement.. ^^ Chaque enfant est différent et on voit que même à cet âge là ils n’ont pas tous les mêmes goûts (et tant mieux ^^) .
    Je te laisse le lien de mon article, je pense faire ton rendez-vous régulièrement. 🙂
    https://vivredelecture.wordpress.com/2015/09/20/si-on-parlait-de-lectures-pour-enfants/

  15. Pas d’enfants pour moi non plus, mais pour avoir pas mal d’enfants dans la famille, et être proche des enfants de mon cousin, j’adhère totalement à ces lectures 😉 ! Et puis ça permet de pouvoir lire des livres pour enfants sans me sentir coupables :P. Bah oui faut bien savoir de quoi ça parle non 😉 ?
    Super article comme toujours !

  16. Mon fils est encore un peu petit pour y penser (même pas un mois !), mais depuis longtemps avec mon mari on réfléchit à ce sujet. Je suis une grande lectrice et lui aime lire, même s’il lit clairement moins que moi, du coup on veut vraiment qu’il aime la lecture autant que nous (au moins autant que son père ^^).
    J’espère qu’en lui lisant des histoires, en laissant des livres adaptés à son âge (voir un peu plus vieux) dans sa chambre, et qu’il vive dans un environnement rempli de livre, il se laissera séduire.
    Quand j’étais enfant j’étais abonnée à J’aime Lire et Mes plus belles histoires, du coup on reprendra peut être l’idée pour lui 🙂 En plus j’ai gardé une partie de mes livres d’enfants, alors il pourra piocher dedans !
    Pour ma part mon entourage a beaucoup joué dans mon goût de la lecture (ma mère et ma grand-mère lisait pas mal) : elles me lisaient des histoires et ne m’ont jamais bridée alors on va tenter de faire perdurer cette tradition 🙂

  17. Merci d’avoir si bien retranscrit mes mots. Je ne sais pas trop quoi ajouter à part peut être que le livre en tant qu’objet est également très important et que malheureusement il n’y a pas de formule magique et que ce qui marche sur un enfant peut très bien ne pas marcher pour un autre. D’ailleurs mes trois filles ont un rapport aux livres et à la lecture très different.
    Mes filles sont abonnées à L’école de Max (des éditions l’école des loisirs) car elles aiment aussi lire des nouveautés (des livres qui ne trainent pas depuis plusieurs années dans la bibliothèque) 🙂

  18. Trés bon article ! En tant que bibliothècaire, je rejoins Accalia sur son commantaire. Je suis d’accord avec elle. J’ajouterais qu’il est important de faire de la lecture une activité familliale (alors que c’est quelque chose de trés personnelle à la base). Quand je dis familliale, c’est que l’enfant mime les pratiques de ses parents. Il est prouvé qu’un enfant ayant grandit dans une cellule familliale où il voyait les parents lires régulièrement était lui aussi amenè à lire.
    C’est pour cela qu’il est bien d’emmener les enfants vers les livres dés le plus jeune âge.
    En ce qui concerne le choix des livres, il est vrai qu’il est important de pouvoir se tourner vers les professionnels du livre. Cependant, les éditeurs essaient de plus en plus de guider les parents dans le choix des livres avec des indications d’âge sur le couverture. Par exemple, les éditions Flammarion ont sorti une gamme de livre nommée « Je suis en CP … », « Je suis en CE1… » etc … Les parents, voyant ces indications savent parfaitement si ce livre est destiné à leurs petites têtes blondes. Aprés, arrivé à la pré-adolescence et à l’adolescence, je pense qu’il est bon de laissé un peu l’enfant libre de ces choix. C’est à cet âge que l’on commence à se créer son propre univers littéraire, que l’on commence à avoir ses premières afinités. Depuis le phénomène Harry Potter, les éditeurs ont compris que la littérature jeunesse était un secteur bien plus lucratif qu’ils ne le pensaient auparavant, et investissent beaucoup pour attirer ce publique (les plus belles couvertures de livre reste celles de roman jeunesse ou ado)

    • C’est vrai que les éditeurs font des efforts sur les couvertures jeunesses et qu’elles sont souvent très sympas.
      J’aime beaucoup ce que tu dis quand tu parles d’une activité familiale. Il est vrai que c’est aussi parce que j’ai grandi avec des livres et que mes parents voulaient m’en acheter que j’ai développé cet amour pour la lecture.
      C’est chouette ces collections qui s’adressent directement aux enfants selon leur âge, mais ce n’est pas un peu trop restrictif? J’ai du mal à voir comment on peut évaluer à un an de différence ce qui convient ou non à des enfants.

      • il est vrai que ça peut avoir l’air restrictif, mais au contraire, ça ne l’est pas. Cela a deux avantages pour moi : ça permet aux parents de choisir un livre qui est vraiment, à peu prés (car ça peux dépendre des enfants) au niveaux de lecture de l’enfant. Il y a une vraie différences de niveau entre un CP ou un CE1 ou un CE2. Ce sont des années charnières dans le développement de l’enfant. Et le second avantage, c’est que l’enfant s’identifie rapidement au personnage principale car, comme lui, il est aussi en CP (ou en CE1) etc … C’est important pour l’enfant de trouver des points de repères dans ses premières lectures.

        • Je comprends. Merci pour tes explications, c’est vraiment intéressant surtout que je n’aurais pas imaginé qu’il y ait une si grande différence de niveau entre le CE1 et le CE2 par exemple! On oublie vite…

  19. Quel chouette article ! J’adore le sujet que tu as choisi pour ton rendez-vous. Je n’ai pas encore d’enfants mais j’espère qu’ils aimeront lire tout comme moi. Pour ça, je pense reproduire ce que mes parents ont fait avec moi. Tous les soirs, ils nous (ma sœur, mon frère et moi) lisaient une histoire. C’était un moment merveilleux, et c’est ce petit rituel qui m’a donné le goût de la lecture. Nous avions toutes sortes de livres jeunesse à la maison, et cette diversité m’a aussi influencée : j’aime lire de tout. Encore aujourd’hui j’aime lire des livres jeunesse, j’en ai plusieurs dans ma chambre et j’espère qu’ils se retrouveront dans les mains de mes enfants plus tard 🙂

    • Oh ça devait être super chouette de lire en famille!! Et c’est sûr que comme vous étiez trois enfants, il devait y avoir de quoi lire et de la diversité 🙂 C’est bien pratique! J’avoue avoir aimé lire toute seule très tôt, mais j’aimais aussi lire avec ma mère!
      Je me demande si mes livres jeunesses plairaient encore à mes (futurs) enfants, peut-être qu’ils les trouveraient vieillots! Hahaha

      • Oui, très chouette 🙂 (sauf quand je n’avais pas le choix du livre, mais bon, fallait bien que tout le monde puisse avoir la possibilité de choisir une histoire à un moment donné, que tout le monde soit sur le même pied d’égalité).
        Je suis certaine que tes futurs enfants seront intrigués par tes livres, surtout si tu précises que tu les as eus dans tes mains bien des années avant, ils risquent du coup d’être curieux, voire d’être fascinés 🙂 (les enfants s’émerveillent tellement facilement et c’est tellement bien ^^)

  20. Pingback: Septembre… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  21. Pingback: Si on parlait de… lectures pour enfants | Les Petits Carnets de Lou

  22. J’ai beaucoup aimé cet article, ce thème est super vaste et ça fait tout drôle de revoir les choses que je lisais quand j’étais petite (d’autant que perso j’étais une très grande fan des jaime lire !). En plus, le thème des livres pour enfants me touche pas mal vu que depuis que je suis en stage dans une maison d’édiiton jeunesse je découvre de véritables pépites qui me donnent envie d’avoir des enfants rien que pour les leur lire !
    Bref, résultat j’ai décidé de répondre aussi au rendez-vous (avec un peu de retard, j’espère qu’il n’est pas trop tard !), voilà l’article : https://lespetitscarnetsdelou.wordpress.com/2015/09/30/si-on-parlait-de-lectures-pour-enfants/
    Merci pour l’idée en tous cas, ça m’a fait super plaisir de blablater un peu sur le sujet !

  23. Pingback: Si on parlait de… rencontres auteurs/lecteurs | Lectoplum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s