Le pays du nuage blanc de Sarah Lark

Voici un livre qui me faisait de l’œil depuis un moment et je suis vraiment contente de l’avoir lu. C’est le premier tome d’une trilogie, mais je pense qu’il peut se lire de manière indépendante 🙂

couv9720005.gifTitre original: Im Land der weissen Wolke

Editeur : Editions Archipoche (755 pages)

Note: 4,25/5

L’histoire

Hélène est préceptrice dans une riche famille mais ne sait pas quel sera son avenir. Lorsqu’elle voit dans le journal une annonce qui recherche des jeunes femmes prêtes à partir en Nouvelle-Zélande pour se marier, elle ne peut s’empêcher d’y voir une opportunité.

Gwyneira est fille de noble destinée à épouser un mari ennuyeux. La rencontre avec Gérald Warren va bouleverser sa vie. L’homme voit immédiatement en la jeune fille une épouse parfaite pour son fils en Nouvelle-Zélande.

Les deux jeunes femmes s’embarquent donc pleines de rêves et d’espoir pour cette terre étrangère. Y trouveront-elles ce qu’elles espèrent?

Mon avis

Le pays du nuage blanc est un roman historique qui m’a fait passer un excellent moment! L’histoire commence en Angleterre et plus précisément au pays de Galle avant de s’embarquer pour la Nouvelle-Zélande.

D’un point de vue historique, j’ai beaucoup appris sur la Nouvelle-Zélande et j’ai trouvé ça très intéressant. On découvre la vie là-bas pour des colons déjà bien installés mais dans un pays en plein développement. Le roman s’étalant sur plusieurs années, on peut même suivre certaines évolutions du pays.

Les personnages sont multiples. Hélène et Gwyneira restent les deux personnages principaux que l’on retrouve le plus souvent et tout tourne autour d’elles. J’ai adoré ces deux personnages féminins tellement différents mais en même temps aussi intéressantes l’une que l’autre. On se doute bien vite que leurs illusions vont être déçues en arrivant en Nouvelle-Zélande et on les voit affronter de nombreuses épreuves au fil des années mais elles ne se laissent pas abattre.

L’auteure prend soin de mettre en place le contexte historique et décrit avec précision le quotidien. Dans ce genre de roman, on s’attend toujours à trouver une ou plusieurs romances et je n’ai pas été déçue. C’est loin d’être la trame principale et à l’image des personnages, le lecteur doit être patient car le tout se met en place plutôt tardivement. Mais j’ai trouvé que c’était très bien amené et que cette partie ne prenait pas trop de place.

L’auteure aborde différents aspects de la vie en Nouvelle-Zélande et on y parle aussi bien d’élevage de moutons, que de chasse de baleine ou encore de ruée vers l’or. J’adore ce genre de romans où l’on suit plusieurs personnages et où l’on découvre de nouvelles choses à chaque page.

Même si j’ai trouvé que la fin était un peu trop « facile », cela est compensé par le fait que les personnages en voient de toutes les couleurs pendant tout le reste du roman. Ça a toutefois le mérite d’être une vraie fin, ne générant aucune frustration de ne pas avoir la suite entre les mains.

C’est donc un roman historique que je recommanderais volontiers à tous ceux qui aiment les sagas familiales et qui voudraient notamment en apprendre un peu plus sur la Nouvelle-Zélande. Je lirais la suite avec plaisir, j’ai l’impression que c’est un genre de saga comme ce que peut faire Ken Follett donc ça me plait!

65 réflexions sur “Le pays du nuage blanc de Sarah Lark

  1. La Nouvelle Zélande comme fond, ça doit être super 🙂 Et puis ça change. Par contre, le sujet est super étrange. Une annonce pour des filles à marier. Tu vas me dire, ça devait se faire à l’époque. En tout cas, c’est chouette qu’il t’ait autant plu 🙂

    • Hahaha oui c’est vrai que l’histoire de l’annonce pour des filles à marier c’est bizarre pour nous, mais apparemment à l’époque, comme il n’y avait que des hommes qui avait émigré, c’était sûrement plus courant 🙂

  2. Cela m’a l’air d’être un roman parfait pour l »été en tout cas…pourquoi pas un jour, si je tombe dessus, même si je ne suis pas une grande fan des romans historiques! Mais je pense que le côté « Nouvelle-Zélande peut être très interessant! La couverture est vraiment splendide

  3. Je trouve la première de couverture très belle ! Et n’ayant pas l’habitude de lire des ouvrages sur la Nouvelle-Zélande, je pense que ça peut-être une bonne idée de découvrir cette histoire 🙂 Merci pour la découverte !

  4. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? [166] | La tête dans les livres

  5. Et un livre de plus dans ma wish list ! J’ai vu ce livre en librairie et la couverture m’avait bien plu étant une inconditionnelle des romans historiques. Après, je t’avoue que le résumé ne m’a pas emballé mais ton article m’a convaincu !! Merci et bonne continuation ! 🙂

  6. Pingback: Juillet… Quel est le bilan? | La tête dans les livres

  7. Pingback: Throwback Thursday – Voyage | La tête dans les livres

  8. Pingback: Les orphelins du bout du monde d’Harmony Verna | La tête dans les livres

  9. Je suis en train d’écouter ce livre. Et je suis surprise d’être autant happée par ma « lecture »!
    Je pensais injustement que se serait une saga historique gentillette avec une grande romance et je suis agréablement surprise! De plus, en lisant ta chronique je me rends compte que c’est en effet bien plus que ça! Ca va presque me faire regretter de ne pas l’avoir en version papier tout ça!!! 😛
    Est-ce que tu as finis par lire la suite? Est-ce que cela t’a plu?

  10. Ce livre m’a permis de me remettre à la lecture, j’ai vraiment accroché et j’en enchaîné sur le deuxième sans tarder!

    Par contre le troisième j’ai eu plus de mal, il a fallu que je le rende à la bibliothèque avant de l’avoir terminé! J’attend patiemment de pouvoir le remprunter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s